in

À Cannes, la béguin olympique s’proposition une accession des escabeaux


La béguin olympique des JO de Paris fera une éclosion remarquée mardi sur le paillasson apoplectique du 77e Réjouissances de Cannes, aux côtés spécialement de Catherine Deneuve et Chiara Mastroianni pile “Marcello Mio” du Gaulois Christophe Estimé.

Publié le : 21/05/2024 – 07:07Modifié le : 21/05/2024 – 07:06

4 mn

Sa “accession des escabeaux” débutera tout autour de 18h00 (16H00 GMT). À 99 jours des Sports paralympiques (28 août-8 septembre), ce sont quatre athlètes s’voyant hebdomadaires comme des disciplines paralympiques qui auront l’panache de diriger la étincelle.

Arnaud Assoumani, gagnant paralympique de acrobatie en grandeur en 2008 à Grège, entamera la accession. Il sera relayé par Alexis Hanquinquant, en or en para triathlon à Tokyo en 2021, Nélia Barbosa, vice-championne paralympique de kayac au Japon, et Chaste Patouillet, obscur médaillée de bistre en paracyclisme en 2021.

Seront puisque présents Tony Estanguet, gouvernant du congrès d’concertation des JO de Paris 2024, et les sportifs et ancestraux sportifs Chaste-José Perec (aérobic), Thierry Rey (jiu-jitsu) et Iliana Rupert (basket).

Evénement filmique obligatoire, cette accession des escabeaux sera l’opportunité de dépister qui réalise le écran compétent des Sports, lequel le beignet d’charge sera donné le 26 juillet (jusqu’au 11 août).

Le gouvernant du congrès d’concertation des JO de Paris 2024, Tony Estanguet, brandit la étincelle olympique tandis de la solennité de report de la béguin olympique pile les JO d’été de Paris 2024 au Palestre panathénaïque d’Athènes, le 26 avril 2024 © Angelos Tzortzinis / AFP

Comme la marche, à 19h30, sera prêché le scolaire “Olympiques ! La France des Sports” de Mickaël Gamrasni, qui revient sur surtout d’un date de appui française aux JO, depuis à elles enfance en 1896.

Brahim Asloum, Félicia Ballanger, David Moelleux, Guy Drut, Laura Flessel, Pantalon Galfione, Laure Manaudou… Vingt-sept championnes et champions olympiques et paralympiques hexagonal témoignent comme ce long-métrage narré par l’starlette Marion Cotillard.

Sorrentino sur Naples

En affluence, trio films seront présentés mardi 21 mai.

Comme “Marcello Mio”, puisque en salles à brutalement de mardi brune, Chiara Mastroianni parmi comme la épiderme de son inventeur, Marcello Mastroianni, émouvant iceux qui ont éprouvé l’artiste de “La Dolce vita”, à entamer par son primitive conjoint et accouchée de Chiara Mastroianni, Catherine Deneuve.

L'acteur italien Marcello Mastroianni et sa fille Chiara, actrice, arrivent sur le tapis rouge dans le cadre du 49e Festival de Cannes, le 19 mai 1996

L’artiste transalpin Marcello Mastroianni et sa demi-bouteille Chiara, starlette, arrivent sur le paillasson apoplectique comme le récipient du 49e Réjouissances de Cannes, le 19 mai 1996 © ANDRE DURAND / AFP/Archives

Sont puisque au casting Nicole Garcia, Dernier-né Biolay, Melvil Poupaud et Fabrice Luchini.

On attend puisque l’Ultramontain Paolo Sorrentino pile son débours écran sur Naples, “Parthénope”, nymphe suivie de sa agnèlement comme les années 1950 à nos jours, et “Anora”, débours strip-teaseuse de Brooklyn épousée au rejeton d’un oligarque russe, de l’Nord-américain Sean Baker.

Ultérieurement sept jours de projections, “Emilia Perez” conte chapitre des favoris pile hériter à “Plastique d’une effondrement” de la Française Justine Triet, et produire une assistant Décoration d’or à son forgeur hexagonal puisque, Jacques Audiard, ensuite “Dheepan” (2015).

Entre les différents long-métrages loués par la réprimande, “The Quintessence”, écran d’exécration féministe de la Française Coralie Fargeat en compagnie de une Milieu Moore à contre-emploi. Malheureusement itou le vigoureusement cinéphile “Caught by the Tides” du Passe-thé Jia Zhang-Ke, qui agrège 25 ans d’images, et “Kinds of Kindness”, écran à sketches en compagnie de Emma Stone signé Yorgos Lanthimos, opérateur hellénique devenu mignonne d’Hollywood en compagnie de “La élue ” et “Pauvres entités”.

L'actrice américaine Demi Moore (g) et la réalisatrice française Coralie Fargeat posent lors d'un photocall pour le film "The Substance" lors de la 77e édition du Festival de Cannes, dans le sud de la France, le 20 mai 2024

L’starlette étasunienne Milieu Moore (g) et la réalisatrice française Coralie Fargeat posent tandis d’un photocall pile le écran “The Quintessence” tandis de la 77e tirage du Réjouissances de Cannes, comme le sud de la France, le 20 mai 2024 © LOIC VENANCE / AFP

À l’antagonique, “Megalopolis”, le maquette gigantesque et testamentaire de l’Nord-américain Francis Ford Coppola, a intérieurement déçu, même si quelques-uns cruciaux américains veulent le entretenir.

L’résumé d’une étrangère Décoration d’or, du par hasard vu, semble hasardeux. En 1979, il avait gardé sa assistant Décoration pile “Catastrophe Now”, descendu en éminent par la réprimande.

“L’adoration ouf” du Gaulois Gilles Lellouche, en compagnie de le double hexagonal Adèle Exarchopoulos/François Laïque, et “Les graines du banian animal” de l’Farsi Mohammad Rasoulof sont par distant vigoureusement attendus jeudi et vendredi.

Le hit-parade sera fatigué le 25 mai.

AFP



Amont link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Reverse ingénierie de Choplifter, le usité de l’Apple II

Plus un bague piquant sur carpette écarlate : Julianne Moore irradie à Cannes