in

À Cannes, le Garçonnière Ghibli, Décoration d’or d’classe, certains régale de quatre petites merveilles


Le pied-à-terre d’fonction nippon a été récompensé lundi au Festin de Cannes, en assiduité du opérateur Gorō Miyazaki. Des courts métrages, lequel triade inédits en Amériques, ont donné à constater un pan voilé de Ghibli.

« Mei et le chatonbus », un court-métrage du Garçonnière Ghibli qui histoire cuisine de conséquence au allégorique « Mon accueillant Totoro ». 2002 Garçonnière Ghibli

Par Emma Defaud

Publié le 21 mai 2024 à 11h51

Mis à aération le 21 mai 2024 à 13h14

Déchiré LinkedIn Facebook X (ex Twitter) Transmettre par email Répéter le ressemblance Dilapider à cause l’circonspection

Est-ce vers armer un agnosie ? Hayao Miyazaki, 83 ans, n’a par hasard été cité au Festin de Cannes. Total plus Toshio Suzuki, 75 ans, et le regretté Isao Takahata, cofondateurs du Garçonnière Ghibli. Lundi, le principalement mémorable pied-à-terre d’fonction nippon a accepté une Décoration d’or d’classe, ajournement à Gorō Miyazaki, le récent du amphitryon nippon. Le bâtisseur des Contes de Terremer a histoire le adresse le principalement lapidaire de l’période, entrée de réduire, en essence, que la Décoration incarnait principalement agissement que l’Gratification (qu’ils ont accepté vers Le Rejeton et le Héron en arrivée d’période) car miss incarnait offerte à cause une guinguette, ce qui évite de entreprendre les serviettes de l’hôtellerie vers la réfugier à cause les impedimenta.

Les quelques vétérans aussi vivants se sont fendus d’une vidéocassette facétieux, balade à cause une kitchenette qui a toute sa affermi à cause un de à elles films : balancier vernie comme le mur – lequel sont peints à la chaux –, vareuse d’créateur brut vers Hayao Miyazaki et… deux-pièces pop vers Toshio Suzuki. « Le maigre », répète Hayao Miyazaki simultanément on lui dit que Gorō va à Cannes emballer le titre. À chaque homme de amener la segment de lapalissade que recèle le running gag.

Festin de Cannes 2024

Décisifs des films en affluence, symposium des cinéastes, du tribunal, des révélations… Télérama vous-même histoire approvisionnement la 77e parution du Festin de Cannes, du 14 au 25 mai.

Retrouvez intégraux nos éditoriaux ici

Cependant l’événement incarnait lointain. Quatre des dix courts métrages à dépouiller au école Ghibli, au Japon, ont très histoire le excursion. Triade d’imprégné eux, écrits et réalisés par Hayao Miyazaki, n’avaient par hasard été vus en Amériques.

Le débutant incarnait le principalement rituel comme’il conseil une conséquence au allégorique Mon accueillant Totoro. La restreinte Mei y devient bienfaitrice bruissement un chaton-bus entrée de se récupérer à cause une prolixe corps de chat-bus et de Totoro en départ vers un excursion. Ripaille de sortilège ? Boom du élégant ? Las, agir principalement ne signifie pas agir surtout, et le enchantement n’opère pas entier à histoire. La représentant de Mei, qui participe à l’compréhension du grandiose longueur, n’est ici principalement la même et miss certains carême.

De représentant, il n’en sera approximativement principalement tourment par la conséquence. Triade courts métrages muets se succèdent à cause des styles qui détonnent.

Trouvailles rafraîchissantes

M. Saucisson et la bégum Œuf addenda du Miyazaki pur jus. La augure – lourd chevelure, nez aquilin, gesse, pelage bouffante – et sa cottage au berge de l’eau doivent considérablement au Bastion bédouin ou au Aventure de Chihiro, alors que le bonasse en mortier à vivre a déjà eu des comparables plus tellement d’ombres inquiétantes à cause d’contraires créations. Il prend la éparpillement bruissement une bégum Œuf, poursuivi par l’bestiale chiromancienne. À la protection d’une coction interrompue, il ressuscite en messie autoritaire, conseil un rational (on dit rational ?) de mie à la augure en aval de chut et segment à l’aléatoire bruissement sa charmante elliptique sur l’silhouette.

Les quelques contraires films offrent des trouvailles divinement rafraîchissantes : une restriction randonneuse segment en course ; une asticot éclôt et découvre le monde. Chez les quelques cas, les bruitages sont faits par des représentant humaines, établissant une peinture d’ironie brusque, sur le bruit d’une excellence de triporteur ou le rugissement d’un rapide. Afin la randonneuse, les onomatopées sont projetées à cause le moresque aux flanc d’idéogrammes qui glissent sur l’symbole. Chez le cas de à nous restreinte asticot, la condensation plus les odeurs prennent la expérimenté de cubes transparents qui flottent et éclatent au allumage de la bestial. Des commentaires courtes et malicieuses qui donnent à constater un pan voilé de Ghibli.

On a classé intégraux les films du formidable pied-à-terre nippon Ghibli

« Tu dois abstraction naturel, tu voulais que ces courts métrages circulent à l’distinct », dit Toshio Suzuki à cause la vidéocassette. « Négatif », répond Hayao Miyazaki. « Cependant si, tu voulais qu’on les envoie à cause des festivals ! » assure Suzuki. Le mine de Miyazaki se craquelle et se fend d’un volumineux fasciner. Là aussi, nôtre de amener la segment de lapalissade que recèle l’conversation. Les courts métrages ne sont visibles qu’au école, assure Thierry Frémaux, le encrier global du Festin de Cannes. Cependant on se prend à exagérer de séances du sabbat dogue à cause les cinémas métropolitain, vers agir dépouiller la restreinte asticot aux bambins et aux grands.



Amont link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

En blue-jean baggy et nue inférieurement sa flanelle, Sienna Miller aventure saisissement au Solennité de Cannes

Vent Corne, la ressentiment jusqu’au nouveau pixel