in

À Marseille, l’venue de la affection olympique célébrée par la cotillon engagée de (LA) HORDE


Le habituel à la dominant du Chorégraphie ressortissant de Marseille mis en condition une subdivision bruit de sa sottie “Room With a View”, au abri d’If, vers le 8 mai. Un alternance balèze vers arrêter le détonateur du limon olympique en France.

Pour le valise de l’olympiade pédagogique, le Attachement des
mausolées territoriaux accueille au abri d’If une subdivision in situ de « Room with a View ». Reproduction Blue-jean-Claude Carbonne

Par Belinda Mathieu

Publié le 07 mai 2024 à 17h34

Déchiré LinkedIn Facebook X (ex Twitter) Mander par email Caricaturer le affinité Deviner à cause l’concentration

Ce 6 mai, le mistral distendu sur le abri d’If. Fermé aux visiteurs, le ornement solde voisin à un couple de privilégiés. Consciemment du spot, environné par un diminué Afrique, un serre de jeunes danseurs font la reconnaissance, guidé par un éducateur zélé. La retranchement de l’atoll du Frioul, qui acte extérieur à la port de Marseille, se mis en condition à abriter un événement réputé : l’venue de la affection olympique. En manière de glorification, une bricolage in situ à cause hétéroclites espaces du abri de Room With a View (2020), le rengaine ultra esthétisé aux accents de répulsion de (LA) HORDE, habituel à la dominant du Chorégraphie ressortissant de Marseille (BNM) depuis 2019. Avec l’chance, sézig sera interprétée par trente-sept danseurs et danseuses, laquelle quatre du Chorégraphie meublé, onze de l’Ecole nationale de Marseille et vingt du serre Grenade basé à Aix-en-Provence, une milieu de jeunes danseurs (rejetons et accotoir), dirigée par la chorégraphe Josette Baïz. Un corpulent meurtrissure, à cause le valise de l’Olympiade pédagogique piloté par le Attachement des mausolées territoriaux, de laquelle vont faciliter 267 incertain le 8 mai – les parages, gratuites, sont parties en un couple de heures.

En entourée rythme sur le sol pétré branlante, les jeunes danseurs, en survêtement et baskets, font pulser à eux poitrail, comment des gardes clubbeurs lucidement du abri. Ils sont répartis avant la front, juchés lucidement d’une beffroi, cachés à cause une patio. Des haut-parleurs crachent la refrain de Rone. Inférieurement le azur brun et les bruit des gabians, défavorables en bascule de nidification, la accrochage se coloris de morose. Prendrait-elle des airs du comte de Allumé-Cristo, qui a été sensible à Dumas par la retranchement ?

J’adore cette sottie car c’est un concours de cotillon, j’adore la refrain, et la répulsion est un propos qui parle copieusement à ma ovulation.

Hector, 15 ans, jambe du serre Grenade

Arthur Harel, l’un des abats de (LA) HORDE déambule sur l’île, lançant des instructions couvertes par le bain du météorisme, turban jaunâtre sur les oreilles, lorgnons de astre sur le nez : « C’est adoucissant de recouvrer Room With a View et de la diffuser à une ovulation encore débours plus que celle-ci des danseurs du BNM, singulièrement sinon nous-même avons vu en compagnie de laquelle penchant ils se sont emparés du cobaye de la sottie, explique le chorégraphe, précisant qu’il s’exprime au nom du habituel, même si ses paire divergentes comparses sont absents vers ces répétitions. L’frais de la sottie n’est pas autant la division chorégraphique, que à cause l’impression et l’affaire des danseurs. Ils s’approprient cette cotillon, il y a comment un affairement de limon. »

Hector, 15 ans, jambe du serre Grenade (le serre a scolaire au fil des ans des chapes de grands chorégraphes laquelle Hofesh Shechter et Ohad Naharin), à qui le BNM a conduit la source en 2022 confirme : « C’est une sottie follement efficient, qui fonctionne désinvolture à la rapport et la invulnérabilité du serre. Je l’adore car c’est un concours de cotillon, j’adore la refrain, et la répulsion est un propos qui parle copieusement à ma ovulation. »

Barbouille d’une répulsion, sorbet d’un monde en accès à cause un valise post-apocalyptique préférablement branché, Room With a View semblait patron vers susciter la obstination d’une puberté paumée, pourtant confraternel vers deviner orchestre folklorique le lendemain. Terminé vers lancer la puberté à cause ce concordance olympique ? Il faut proposition que l’harmonieux de (LA) HORDE : pop, branchée et aux intentions politiques révolutionnaires suggestion une montre convaincante de l’animation pédagogique de la hameau marseillaise. Relativement à la invulnérabilité du habituel, l’modulation mis sur la revenu anatomique, évolutions amples, combinaisons des portés et patte tripotée au sol, scellé préférablement en compagnie de l’raison culturiste de l’événement.

Vito Giotta et Angel Martinez Hernandez, chargés de la communication au serre Grenade ont dansé la sottie à sa source, laquelle ils chérissent l’ambiance fédératrice : « Nous-même avons dansé durant quinze ans au Chorégraphie de Marseille. Room With a View a été la étrenne sottie de (LA) HORDE que nous-même avons interprétée prématurément de la diffuser à hétéroclites compagnies, formelle le rudimentaire. Avec Grenade, nous-même l’avons adaptée en compagnie de moins de vitalité et de volupté. Avec tant, sézig n’en est pas moins pâteuse. Ils la dansent en compagnie de à elles outils et ça fonctionne. Il y est partie de déconstruction, de répulsion, d’délai, de constituer un néophyte monde… Sézigue parle à plein le monde !  », ajoute le assistant.

Artificiel l’venue de la affection, un différent affairement de étincelle se amuse aussi à flanc cette sottie, martyr d’un spontané prospérité contre des publics, surtout jeunes. Pas saugrenu que Josette Baïz, chorégraphe de 70 ans, qui a fait le serre Grenade en 1992, amen à cause le meurtrissure. Sézigue pareillement a presse de comprendre cette œuvre « omnipotente » et « basée sur l’fidélité » qu’sézig attend « étendu » à cause le gratte-ciel fait par François Ier. C’est d’absent sézig qui portera la affection à Aix-en-Provence le 8 mai.

Room With a View de (LA) HORDE en compagnie de le Chorégraphie de Marseille, l’Gymnase nationale de cotillon de Marseille et le serre Grenade dessous la patronage de Josette Baïz au abri d’If, station Frioul-If, 1, embarcadère de la Bienveillance, Marseille à 12h30.

Le cinéma est abandonné en replay sur www.france.tv/spectacles-et-culture/pop-rock-electro/2524915-room-with-a-view.html



Entrée link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Met Vacance 2024 : en poil bras, Lana Del Rey impressionne en travaillant les sombres dames natures

«un événement à la jour convivial et bon marché»