in

À un an de la présidentielle nord-américaine, Joe Biden à la abattu chez les sondages



Subséquent distinctes sondages publiés un an vis-à-vis la présidentielle nord-américaine, le sortant Joe Biden serait distancé par Donald Trump. Les sondés estiment que les Factures-Unis vont chez la bestiale azimut, et les jeunes électeurs sont indignés par la emplacement nord-américaine sur le attaque au Abordable-Levant. 

Publié le : 06/11/2023 – 06:25Modifié le : 06/11/2023 – 06:32

4 mn

 

À un an soupirail à cause soupirail de la présidentielle de 2024, distinctes sondages accablent Joe Biden, en le remarquable distancé par son ennemi Donald Trump, et déconnecté d’une avertissement commune nord-américaine ardemment bilieuse.

Un étude publié dimanche 5 brumaire par le New York Times, cédé le responsable nord-américain déconfit faciès à Donald Trump, attitré de la première républicaine, chez cinq Factures dots sur six, et en dissipation de précipitation malgré des jeunes plus des minorités. En 2020, Joe Biden avait déterré la succès chez chaque homme de ces “jazz states”, des Factures qui “balancent” pénétré l’un et l’disparate oflag.

À dévorer de même“Mug shot” de Trump : ce qui ne le tue pas le rend-il idéologiquement encore efficace ?

 

Purement aujourd’hui, suivant cette investigation d’avertissement, le possédant démocrate de 77 ans domine son combattant républicain de 80 ans chez les intentions de avis au Nevada, en Géorgie, en Arizona, au Michigan et en Pennsylvanie. Ne resterait à Joe Biden que le Wisconsin.

Un disparate étude commandé par la grille CBS et publié dimanche cédé Donald Trump en haut des intentions de avis générales, revers 51 % quelque 48 % à cause Joe Biden.

“Quelques-uns gagnerons en 2024 en nous-même mettant au enfantement haut baissée, pas en nous-même affreux à cause un étude”, a répliqué Kevin Munoz, représentant de la razzia du “journal” formé par Joe Biden et la vice-présidente Kamala Harris. “Les prédictions réalisées un an à l’acompte ont chemin à agiter pendant peu en l’multitude d’une période.”

Et de imaginer les sondages qui prédisaient une cuisante ruine à l’anachronique responsable Barack Obama, un an vis-à-vis qu’il ne amen réélu communément.

Purement suivant le stratège républicain David Axelrod, qui a convenablement été l’fondatrice de cette razzia de réélection lauréate de 2012, les agaçant sondages de dimanche ont de laquelle illuminer “une égarement prescrit” chez le oflag républicain. Et d’asséner, sur le coiffure communautaire X : si Joe Biden “addenda en circuit, il sera le inspirant du complot républicain. Purement il lui faut définir si c’est érudit ; s’il se tracé chez son rude à elle, ou chez celui-ci du contrée.”

Des sondés pessimistes

Les sondages publiés dimanche révèlent, au-delà de prédictions forcément hasardeuses à douze traitement de l’scrutin, que le responsable octogénaire n’arrive pas à amoindrir le fossé qui semble le limiter de l’avertissement commune nord-américaine.

Subséquent le étude CBS, 73 % des Américains estiment que à elles contrée va mal, un encore culminant depuis le baptême de l’période. Une investigation d’avertissement de la grille ABC cédé même 76 % des Américains persuadés que à elles contrée va chez la bestiale azimut.

Ils sont 67 % à tabler la même machin chez le étude déjà état du New York Times, qui quantification par absent 71 % d’électeurs convaincus que Joe Biden “est assez immémoriaux à cause individu un responsable vrai”. L’âge de Donald Trump préoccupe en majorité en masse moins les électeurs.

À dévorer aussiDans l’ombragé de Joe Biden, Kamala Harris “en marathonienne” de la razzia présidentielle nord-américaine

 

L’avertissement commune addenda en conséquence ciré au éloge volontariste de Joe Biden, assuré d’individu le plus placé à cause défigurer Donald Trump, manteau étant donné qu’il y est déjà apparu une jour.

Ses concitoyens sont inquiets à cause à elles prestige d’acquisition, abîmé par l’augmentation, et redoutent à cause maints de avertir les Factures-Unis entraînés chez une affrontement à l’distinct. Là où Joe Biden répète qu’il n’a “en aucun cas été de même heureux” à cause l’Amérique, en vantant l’gouvernement résistant et les solides alliances internationales qu’il a forgées.

Acrimonie faciès à la emplacement nord-américaine sur la affrontement Israël-Hamas

Les experts assurent en majorité que les questions internationales, convenablement, ne jouent pas un spacieux occupation chez les décisions électorales des Américains.

Codicille que la moeurs laquelle Joe Biden s’est positionné faciès à la affrontement pénétré Israël et le Hamas bouleversant rassemblement de jeunes électeurs, tel quel que les Américains musulmans ou d’introduction sémite, double électorats qui lui voyaient jusqu’ici de préférence favorables.

Différents milliers de hommes se sont rassemblées sabbat à Washington, appelant à un “arrêt” imminent chez la garrotté de Gaza, et critiquant à cause maints “Joe le génocidaire”.

Le républicain a déformé le “direct” et le “impératif” d’Israël de se éviter. Il rejette jusqu’ici les signaux à un arrêt, purement assure considérer en vue d’une “atermoiement” philanthropique.

Pour AFP



Entrée link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

huit départements maintenus en empressement fruit pile crues

Extraire un chariot de 7 tinettes en tenant une motocyclette électrique ? Miss l’a essayé !