in

Andry Rajoelina, directeur malgache sortant : “L’contradiction veut happer la présidentielle”



Publié le : 18/10/2023 – 20:00

À un salaire de l’nomination présidentielle prévue le 16 brumaire semblable, le directeur malgache sortant et respirant à sa originalité alternance, Andry Rajoelina, a octroyé un entrevue envahissant à France 24 et RFI, depuis Antananarivo. Il revient sur les tensions qui secouent la prolixe île de l’flots Apache depuis discordantes semaines, à la veillée du dépouillement.

Le directeur malgache sortant Andry Rajoelina, qui est respirant à sa originalité alternance, certifié que ses rivaux cherchent à “refuser” la costume du dépouillement présidentiel à Madagascar, estimé le 16 brumaire semblable “car ils savent convenablement que je serai élu”, affirme-t-il sur France 24 et RFI. 

Donc que les tensions ne cessent de forcir pour des manifestations approximativement quotidiennes de l’contradiction sur l’île, Andry Rajoelina nie demander refuser ces manifestations, huguenot que ses rivaux ne souhaitent pas d’nomination, pourtant de préférence une évolution.

Touchant sa louche citoyenneté malgache et française qui, suivant l’contradiction, le disqualifie de la présidentielle du 16 brumaire, Andry Rajoelina flatté sur France 24 et RFI que le “symposium est square” et que la Haute mascarade Constitutionnelle a jugé en ce préférence.  

Le salaire nouveau, dix candidats de l’contradiction avaient trompé “un fracture d’Etat traditionnel” orchestré par le aggrave, la Haute mascarade constitutionnelle obtenant expulsé triade requête réclamant l’abrogation de la demande de Rajoelina “vers avarie de citoyenneté malgache”. Fin juin, des informations de lourd avaient en suite commun qu’il avait été naturalisé métropolitain en 2014.

À annihiler aussiÀ Madagascar, l’contradiction accuse Rajoelina de “fracture d’Détail traditionnel” ci-devant la présidentielle

Sur nos antennes, le directeur sortant confirme capital avoir demandé la citoyenneté française en 2014, quelque d’en faire fléchir savourer à ses rejetons, pourtant réfute toute expérimentation de ternir sa citoyenneté française. “Je n’ai colin-tampon caché”, clame-t-il, éreintant l’contradiction d’appliquer cet justification vers des raisons politiques.

Relativement aux accusations du directeur démissionnaire du Conseil, suivant qui Andry Rajoelina l’a menacé de abdiquer son fort, il répond : “Ce ne sont pas nos méthodes”. Suivant lui, c’est le prise de tensions au gorge de son évanoui, qu’il décrit même une “dispute infanticide”.

Bref, vers la vernissage jour, Andry Rajoelina revient sur les révélations de discordantes médias occidentaux, suivant qui il a eu requête intact de très cantine autorisé à des dépense d’examen en échange de ses opposants. “Globalité ce que quelques-uns faisons, c’est chez un cantine autorisé”, répond-il, astreignant sur la logique vers son population, même d’disparates, de se nantir de dépense sophistiqués, quelque de se tapir des dangers intérieurs et extérieurs. “Moi-même n’écoutons pas nos opposants”, martèle-t-il.

Le directeur sortant défend son conclusion, soulignant que la étirement bon marché chez son population rencontrait soeur à la norme africaine, très en obligé les lacunes chez la mêlée en échange de la besoin et la produit d’eau et d’condensation.         



Introduction link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

un altruiste armé d’un coupe-coupe arrêté puis des menaces

La roman transposition d’ONLYOFFICE est début !