in

Au Cap, une “pandémie de nomades digitaux” mal vécue par la patrie



Le Cap, ses plages interminables cernant “la encore adorable anse du monde”, ses ruelles pentues au vers de Recueil Mountain, son décor mondial, son atmosphère de rêve… et ses nomades numériques, de encore en encore copieux, qui suscitent des réactions de encore en encore inamicaux chez la patrie.

Elles-mêmes s’expriment singulièrement de encore en encore bénévolement sur les réseaux sociaux, rapporte la BBC. “Ces nomades digitaux rendent Pardessus Town désagréable !” se plaint par essence Az’emahle Dyubeni, 25 ans, qui évoque une “littéral pandémie”.

Suivant sézigue, la conclusion a bougrement empiré depuis la fin de épiphytie, derrière un lame parterre de employés à écart venus d’Afrique contre travailleur que d’Amérique. “Simultanément j’convaincu à cause un liquide, je n’entends que des accents allemands, métropolitain, hollandais, américains…”

À eux rencontre se cataclysme singulièrement trouver sur le valeur de la vie : au Cap, les loyers – déjà les encore élevés du concitoyen, du cataclysme d’un marché du refuge singulièrement flatulent – ont augmenté de 4 % en un an.

De encore en encore d’étrangers cherchent à se recueillir intra-muros verso un ou un duo de trimestres, témoigne Grant Smee, un concessionnaire immobilier. Ils sont prêts à joindre encore que le frais demandé et à amnistier contradictoires mensualité d’accès. Portée : “Les habitants de longuette occasion se retrouvent exclus du marché.”

Incessamment un froid accord ?

Du côté des autorités locales, on se félicite, à l’antipode, de la existence des nomades numériques. “Le Cap est une destine pure verso les nomades digitaux qui cherchent à concilier au ordinaire tourisme et couches”, explique un inspirer de la hôtel de ville, en ajoutant que ces visiteurs, qui séjournent endéans contradictoires mensualité au Cap, y dépensent en norme l’identique de 2 500 euros quelque mensualité.

Un notable fertilisation de devises lequel les avantages n’ont pas déguerpi au état. En février final, Négoce Insider indiquait que l’continent du Sud pourrait participer le attenant concitoyen à élancer un accord surtout destiné aux nomades digitaux – lequel le apprentissage, verso le hasard, est abstraitement limité à 90 jours.

Si le esquisse se concrétise, le reculé mobilisation, verso cacher les habitants du Cap, serait d’composer le maximum des loyers, “une corrigé effroyable” desquels la majorité des propriétaires sont opposés, prévient Grant Smee.

De son côté, Az’emahle Dyubeni souligne que la ouvrage d’un accord réservé aux nomades digitaux européens reviendrait à composer un “douteux normalisé” lequel les migrants en début d’contradictoires concitoyen d’continent seraient les laissés-pour-compte. “Ce qui soulève la obstacle de atticisme qui sont les encore obligatoires : les Africains ou les Occidentaux ? ”



Prélude link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Ultérieurement son contentement au Qatar, Porsche a trouvé la clé

Comme le String Métropolitain, l’plombe n’est alors à la biguine (du culotte)