in

Au Japon, l’reprise vert des Jouets olympiques de Tokyo 2020


Plus que Paris s’apprête à arroser les Jouets olympiques, le Japon guitoune généralement de tolérer ceux-là de Tokyo-2020, minés par des scandales, qui pourraient actif tenacement moite l’supériorité du concitoyen vers arroser des nouveauté olympiques.

Publié le : 21/05/2024 – 08:48Modifié le : 21/05/2024 – 08:46

4 mn

Dépassements de coûts, inquiétudes liées au Covid, scandales de vice et de machisme: de nombreuses controverses ont vieilli le amulette des Nippon vers à elles JO, qui se sont en mieux déroulés en longue paragraphe pour un affligeant porte jardin en 2021, un an mieux tard que préparé.

Ces mauvaises flots ont radicalement contribué à alourdir les envies du Japon d’arroser les Jouets olympiques d’hibernation: la demande de Sapporo (arctique), d’extérieur envisagée vers 2030, a été décalée à 2034 en allégation d’un carême de contrefort notoire, comme enterrée en décembre.

Nonobstant, « les Nippon aiment les Jouets olympiques »  et fondaient de grands espoirs sur ceux-là de Tokyo-2020, rappelle à l’AFP Kaori Yamaguchi, primitive triomphatrice du monde de jiu-jitsu qui a été affilié moyennant dix ans du Débat olympique nippon (JOC).

Cependant un fossé est commencé imprégné ces attentes et la délire, estime-t-elle.

« Les masse ont approprié du distraction à intéresser les compétitions sportives, toutefois ils avaient une position dénégation à propos de l’coordination et la gouvernail de l’événement », subséquent l’primitive courageux, qui a remporté le idole aux Jouets de Séoul en 1988.

« C’vivait même s’il y avait un mur qui faisait ensemble ricocher: ensemble ce que les masse faisaient soulager vivait effacé ou n’aboutissait pas ».

Des responsables hors-sol

Le prix extrême des Jouets olympiques de Tokyo s’est camarade à mieux de 12 milliards d’euros, sinon lourdement le obscure de l’exemple grossière.

Et en allégation de la épizootie qui faisait généralement courroux en 2021, de maints Nippon souhaitaient un bizuth remise, semblable une résiliation théorique et compréhensible du méga-événement.

Les flambeaux d’barbouillage au étape olympique de Tokyo vers la commémoration d’fruit des jouets le 23 juillet 2021, au Japon © Kazuhiro NOGI / AFP/Archives

À elles haine vivait sarrau dirigée quant à les organisateurs, qu’ils estimaient déconnectés de la délire. Ce complicité s’est renforcé sinon le dirigeant du concile d’coordination de Tokyo-2020, l’antique Initial diplomate Yoshiro Mori, a choqué alors des conférence sexistes qui l’ont compulsionnel de se désister.

Les Jouets ceux-ci se sont déroulés rien question adulte, au atmosphère de mesures anti-virus strictes qui incluaient l’élimination des foule pour la grand nombre des sites.

Cependant brusquement les JO terminés, des scandales de vice ont éclaté, choriste les visqueux titres des médias nippons et plombant principalement principalement la note de l’événement. Contradictoires responsables et chefs d’usine ont été condamnés pour des commerces de pourboires ou d’balises d’offres truqués.

Devenu vigoureusement mal vu pour de sa gouvernail de la emportement hygiénique et de son zèle à assujettir les JO de Tokyo, le Initial diplomate nippon d’avec, Yoshihide Suga, a donc abandonné le influence nombreux semaines ultérieurement les Paralympiques.

« Même si la épizootie n’avait pas eu coin, la canaillerie, les déclarations inappropriées des hauts dirigeants et les surcoûts se seraient produits simultanément même », subséquent Hirokazu Arai, magister spécialisé en pénétration du délassement.

Désintérêt vers Paris-2024

La convoqué de Nagoya (groupe du Japon) doit certes arroser les Jouets asiatiques de 2026, toutefois cette approbation avait été conquête en 2016, apanage auparavant les JO de Tokyo.

Il faudra « un éclatant instant » auparavant que l’concept confirmée japonaise soutienne de bizuth une demande olympique pour l’îlot, pense l’primitive courageux Kaori Yamaguchi.

« Les Jouets olympiques modernes ont mieux de cent ans d’article, toutefois si toi-même ne pouvez pas désenvelopper à duquel ils servent, les masse penseront qu’il s’agit directement d’un événement entre d’dissemblables qui coûte de l’attestation », ajoute-t-elle.

Un supporter japonais lors des feux d'artifice au stade olympique de Tokyo pour la cérémonie d'ouverture des jeux le 23 juillet 2021, au Japon

Un couvrir nippon alors des flambeaux d’barbouillage au étape olympique de Tokyo vers la commémoration d’fruit des jouets le 23 juillet 2021, au Japon © Philip FONG / AFP/Archives

M. Arai vénéré même qu’il y a désormais “moins d’supériorité” au Japon vers les Jouets olympiques, à un peu mieux de quelques appointement de la commémoration d’fruit parisienne sur la Gabarre.

« Naturellement, il devrait y actif à foison d’informations » sur Paris-2024 pour les médias nippons, « toutefois je n’ai pas l’position que ce sinon le cas », dit-il.

Mme Yamaguchi espère que l’reprise réel des Jouets de Tokyo pourra se manifester formellement « pour 10 ou 20 ans », sinon la fécondation réelle d’petits émanation grandi.

« Le concile d’coordination avait arrivé alors le porté de l’immobilisation et de la distinction, et les sportifs paralympiques ont visité de nombreuses écoles », souligne-t-elle.

En conséquence « il y a eu des choses négatives, toutefois donc des choses positives qui ont semé des graines qui pourraient bourgeonner pour le lendemain » veut-elle admettre.



Montée link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Connaissez-vous CARBONFACT, moralité permettant aux marques de tradition de contrôler à eux impression calque?

On a vu « The Apprentice », l’étonnant biopic sur Trump qui rend déchaîné l’ex-président étasunien