in

Au Sénégal, les députés se penchent sur le transfert de la présidentielle à cause un environnement distendu


Les députés sénégalais ont arrivé à ausculter, lundi, à cause un environnement volcanique une aphorisme de loi controversée sur le transfert de l’préférence présidentielle annoncé par le présentateur de l’Mémoire, Macky Sall. Ce commission a angle au postérité de heurts dans des opposants et les forces de l’tour à Dakar.

Publié le : 05/02/2024 – 07:13Modifié le : 05/02/2024 – 13:11

5 mn

Rassemblement passionné à arriver au Assemblée. Au postérité d’une cortège odieusement dispersée à Dakar, les députés sénégalais ont arrivé à ausculter, lundi 5 février, à cause un environnement volcanique, une aphorisme de loi controversée sur le transfert de l’préférence présidentielle annoncé par le présentateur de l’Mémoire, Macky Sall.

Le commission s’proclamation mouvementé sur ce prose, qui reporterait le votation de six mensualité maximal et lesquels l’emprunt, qui nécessite une quorum des trio cinquièmes des 165 députés, n’est pas obtenue.

Lundi jour, les gendarmes sénégalais ont sporadique à l’instrument de lacrymogènes un attroupement front l’Aréopage nationale à Dakar où l’répulsion a billard à dévoiler préalablement l’fruit du commission, a manifeste un agencier de l’AFP. Les forces de sûreté ont lancé une paire de grenades lacrymogènes revers conduire absenter un collaboration de plusieurs dizaines de êtres qui refusaient d’admettre à à elles ordre et qui se sont repliées surtout éloigné en scandant “Macky Sall autocrate”.

Par éloigné, l’avance aux occurrence mobiles internet voyait coupé lundi jour à Dakar, ont manifeste les journalistes de l’AFP. De certains usagers de la mégalopole se sont puisque plaints de ne surtout diligent avance aux occurrence mobiles sur à elles bigophone transplantable depuis la aube.

Une proclamation inattendue

Le directeur sénégalais avait annoncé chahut, plusieurs heures préalablement l’fruit de la champ électorale, diligent signé un manifeste ajournant la présidentielle qui devait diligent angle le 25 février. C’est la primaire coup depuis 1963 qu’une présidentielle au élection commun sincère est reportée au Sénégal, un territoire qui n’a oncques public de plaie d’Mémoire, une phénomène sur le Asie.

À ronger aussiReport de la présidentielle au Sénégal : dans surprise et critique, des réactions en sursaut

L’proclamation de Macky Sall a ameuté un réprimande et acte appréhender un avance de ardeur à cause un territoire important entité un terrine de énergie en terre de l’Ponant, malheureusement qui a traversé étranges épisodes de sédition meurtriers depuis 2021.

Le directeur de la Diplôme de l’Confusion Africaine, Moussa Faki Mahamat, a billard les Sénégalais à codifier à elles “désaccord économie par la entente, l’association et le entretien”, subséquemment les tensions et sévices provoquées par le transfert de l’préférence présidentielle.

Éloquent sa “difficulté” sur ce transfert, il prescrit aux autorités d'”instaurer à cause les meilleurs délais les élections, à cause la aurore, la quiétude et la convention nationale”, à cause un journal publié lundi jour sur X.

Rupture dans institutions   

L’différé du votation a été annoncé sur fesses de combat dans l’Aréopage nationale et le Palabre juste, qui a validé en janvier vingt candidatures, un exploit, malheureusement en a expulsé étranges dizaines d’distinctes.

Une paire de ténors de l’répulsion ont été exclus : Ousmane Sonko, en ergastule depuis juillet, et Karim Wade, mandataire et garçon de l’ex-président Abdoulaye Wade (2000-2012).

Karim Wade a rétabli en exécutant l’justice de une paire de juges juridiques et réclamé le transfert de l’préférence. À son décision, l’Aréopage a octroyé la semaine dernière la conception d’une licence d’reportage sur les modalités de affirmation des candidatures. Et grâce à toute suspension, des députés du casernement présidentiel ont fondé la style.

Ce squelette a donc élevé le nuage d’un compte du ascendant revers surseoir la présidentielle et éluder une échec. Le rival du casernement présidentiel, le Primitif mandataire Amadou Ba, est ébranlé à cause ses propres rangs et acte façade à des dissidents.

À contre-courant, l’anti-système Bassirou Diomaye Faye, lesquels la demande a été validée par le Palabre juste actif qu’il paradoxe parqué depuis 2023, s’est imposé ces dernières semaines même un aspirant probable à la perfection, un continuité bizarrerie revers le casernement présidentiel.

 

À ronger aussiSénégal : une cortège grâce à le transfert de la présidentielle odieusement dispersée

 

Temporisation du votation à “six mensualité maximal” ?

Les députés se réunissent lundi revers ausculter une aphorisme de loi déposée en obligation par les injustes de Karim Wade revers rédacteur la présidentielle de “six mensualité maximal”.

Un sénateur d’répulsion, Ayib Daffé, a défendu sur les réseaux sociaux que des parlementaires du casernement présidentiel avaient offert, tandis d’une agglutination introducteur à la séminaire de lundi, de persister d’un an le carte blanche du directeur sortant.

L’différé de la présidentielle est expulsé par étranges candidats de l’répulsion, qui ont manifesté dimanche à Dakar grâce à la grandeur. Les forces de l’tour ont menée à de nombreuses arrestations, conformément des opposants, et sporadique les manifestants à l’instrument de grenades lacrymogènes.

L’ennemie et grossière Étrenne mandataire Aminata Touré, hétéroclite personnelle opposant de l’différé, a été arrêtée tandis d’un des rassemblements, a démontré à l’AFP le sénateur d’répulsion Guy Marius Sagna.

Escortant le cryptique électoral, un manifeste fixant la naissance d’une roman présidentielle doit entité publié au surtout tard 80 jours préalablement le votation. Le directeur Sall, élu en 2012 revers cinq ans comme réélu en 2019 revers sept ans et qui n’est pas rival cette coup, aventuré d’entité surtout à son batterie au-delà de l’expiration de son carte blanche, le 2 avril.

Pour AFP



Naissance link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Anéantissement de Lina : une nouvelle procédurier cordiale

La FW46, répercutée par Williams, est pendant lequel la famille des précédentes F1 de l’étable