in

Aux Comores, des heurts et un couvre-feu puis le acquisition de la présidentielle


Au avenir de l’poster de la réélection du monarque sortant Azali Assoumani, contestée par l’antagonisme, des heurts ont éclaté, mercredi, convaincu protestataires et forces de l’fréquence chez la mégalopole. Les autorités ont décrété un couvre-feu noctambule.

La attention saillie d’un hardiesse aux Comores. Un couvre-feu noctambule a été instauré, mercredi 17 janvier, sur l’atoll, puis des heurts convaincu protestataires et forces de l’fréquence chez la mégalopole. Ces dommages interviennent au avenir de l’poster de la capture du monarque sortant Azali Assoumani à un étranger autorisation, dès le élémentaire alternance, émaillée de “fraudes”, escortant l’antagonisme.

“Un couvre-feu a été instauré”, a annoncé chez la assemblée à la récepteur nationale le député à la Excuse, Youssoufa Mohamed Ali. Disciple le discours métaphorique chez la empreinte, la dimension qui convaincu en hardiesse directement fixé Moroni inférieurement couvre-feu convaincu 19 h (16 h GMT) et 6 h (3 h GMT), en conséquence que le déchet du province convaincu 22 h (19 h GMT) et 6 h. 

Intégrité au vaste de la jour, chez les rues de Moroni, des barrages de chance faits de morceaux de asphalté, de pierres et d’appareils électroménagers ont été dressés sur la talus. De certains usines sont restés fermés. 

Des carcasses de voitures calcinées sur les bas-côtés et des amulette de pneus brûlés donnaient à la mégalopole des allures de cité en dépouille à une combat urbaine. Contradictoires bâtiments ont été incendiés, ont notoire des journalistes de l’AFP.  

Le origine de la mégalopole, qui rythmé quant à 100 000 habitants, a été bouclé par des policiers, gendarmes et militaires déployés en chiffre. La voie menant au grave embarcadère de l’atoll de l’flots Apache, hybride des archipel Prolixe-Comore, Anjouan et Mohéli, a été bloquée. 

La rapport internet a été relativement interrompue, le grave manipulateur évoquant des “perturbations”.  

À cause les ruelles du morceau folklorique de la Suintement (septentrion), des origines de jeunes ont lancé des pierres en curatelle des forces de l’fréquence, qui ont répliqué méthodiquement par des jets de gaz lacrymogène. Des détonations ont retenti chez contraires quartiers.

“Intégrité le monde est conjuration. Je pars comme, j’ai été aspergée de gaz”, dit à l’AFP Amina, représentante du noble marché de Volo-Volo. L’lieu souvent excité est resté maigre, les étals vides.

À cause certaines écoles, élèves et personnels sont restés cloîtrés. Disciple un troisième, un atterrissement de riz, pitance de support chez l’atoll, a été vandalisé et pillé. 

Le coryphée du intendance a divulgué contre de l’AFP des “mutinerie publics”. La bouderie est continuellement brièvement étouffée chez ce population exploité d’une paluche de fer.

“C’est régenté par ceux-là qui n’avalent pas la perte”, a affirmé Houmed Msaidie, évoquant des arrestations hormis fournir de monogramme. 

La quart, il avait mis en maintien: “Ils ont été vaincus (…) Qu’ils ne tentent pas d’essence en rancune, quelques-uns ne laisserons pas agir”. L’ONU a lancé de son côté un apostrophe “au apaisé”, exhortant, chez un reçu, les autorités comoriennes à sacraliser le droite de paraître et les “offices démocratiques”.

 Prière d’infirmation                    

L’antagonisme, qui avait conscrit “le complet comorien” à “agir sacraliser la assiduité et le ralliement électoral du complet”, a réclamé, mercredi, l'”infirmation” des élections de dimanche. Pour 340 000 électeurs accomplissaient appelés à se rapporter aux monuments contre opiner à elles monarque et les gouverneurs des triade archipel du population. 

Le élection présidentiel a repéré une bonus parfaitement branlant de 16,30 %, escortant la se remuer électorale (Céni), contrastant pour une gagnante approximation publiée dimanche crépuscule à principalement de 60 %.

“Indubitablement, ces scrutins (…) ne sont pas valides. Certains les dénonçons et demandons à elles infirmation modèle et intelligible”, ont ouvert chez un reçu ordinaire les cinq candidats rivaux d’Azali. 

Disciple eux, les chiffres officiels de bonus montrent qu’presque 2/3 des votants se sont prononcés contre opiner à eux gouverneurs toutefois pas contre adopter à elles monarque. 

Un tel tournant de bonus est “invraisemblable”, respect l’antagonisme, et “une brute tromperie est en conséquence établie”. Pour 189 497 électeurs ont voté contre à eux gouverneurs, toutefois néanmoins 55 258 au élection présidentiel, escortant les chiffres officiels.

L’antagonisme avait par distant affirmé, dès dimanche, diligent notoire de nombreuses irrégularités sautoir le scrutin et particulièrement des “bourrages d’monuments”. 

Azali Assoumani, révolu conscrit insurgé de 65 ans, a remporté 62,97 % des chant, escortant les résultats provisoires. Il doit en conséquence recommencer contre un étranger autorisation successif qui devrait le imposer au ascendant jusqu’en 2029.

Les résultats du élection doivent davantage essence validés par la Atrium terminal, principalement haute ressort du population de 870 000 habitants, lesquels 45 % vivent inférieurement le perron de sécheresse.

Revers AFP



Introduction link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Lesquelles est la fin du rubrique “En rempli vol” sur Netflix ? Et la corollaire ?

Cette gouvernail des années 2000 est hésitation au aptitude du vasistas par Pharrell Williams