in

Azerbaïdjan, The Baku Connection : “Ils ne stopperont pas nos enquêtes en les gens parsemant un par un”



Publié le : 01/02/2024 – 22:57

À l’rattachement de l’scrutin présidentielle du 7 février, la pénalité s’est relais en Azerbaïdjan, naïve nation soviétique du Caucase, adjacente de l’Iran et de l’Arménie. Toute froideur au monarque Ilham Aliyev y est réprimée. Militants des capacités humains, journalistes ou aussi opposants politiques subissent journellement les foudres du gouvernement. Nos reporters, Karina Chabour et Roméo Langlois, ont rencontré des victimes de géhenne, qui dénoncent un logique tyrannique tapageur. Ils se sont quant à penchés sur les rejeton ambigus qu’entretient le Briefing de l’vertueux comme le gouvernement de Bakou.

En brumaire 2023, singulières journalistes et un partisan de l’doté administrative du média en cordon d’étude Abzas, spécialisé pour les capacités humains en Azerbaïdjan, sont arrêtés par les autorités du peuple. Maints jours avec tard, le ordre cosmopolite de journalistes d’étude Forbidden Stories, annonçait foisonnement le besogne du média Abzas.

Aux côtés d’un ordre de médias hexagonal et cosmopolites, RFI et France 24 poursuivent les enquêtes des journalistes emprisonnés sur la désagrégation au torse des autorités azerbaïdjanaises. Elles-mêmes sont publiées par une dizaine de médias partenaires.

Forbidden Stories est un tissu cosmopolite de journalistes laquelle la fonction est de foisonnement les enquêtes de journalistes assassinés, menacés ou emprisonnés. Depuis sa grossesse en 2017, avec de 150 journalistes et 60 médias ont participé aux enquêtes collaboratives coordonnées par Forbidden Stories, laquelle le “Amorce Rafael”, “Story Killers” ou aussi le “Amorce Pegasus”.

 



Prélude link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

En conséquence affairé annoncé l’cassation du occupation vers Séraphin-Denis, Poirier se rétracte

inspiration une drôlerie de Washington en Irak et en Syrie