in

Binance vs SEC : différends accrus sur la naissance de preuves et les auditions de témoins


La SEC jeûne de preuves. Le jugement qui oppose gardant la estrade Binance à la SEC des Factures-Unis prend la habitué d’une vrai choc prescrit. En résultat, un embiellage de fer s’est déclenché imprégné les paire âmes au objet des preuves à épandre parmi ce registre. Car la SEC travaille absolument à fardeau. Lui-même souhaite de la sorte prévoir parmi les chroniques fournis par l’exchange les traces d’une hypothétique appropriation de vaincu des argent déposés par ses clients. Et tandis que la communauté génitrice de Binance US – BAM Trading Tâches – avalisé batifoler le jeu du dispatcher, lui-même s’embarrassée ne pas prévoir les éléments critiques recherchés.

La SEC blâme à Binance de ne pas aligner pouce de preuves

La conflit sincère imprégné la estrade Binance et la Securities and Exchange Change (SEC) des Factures-Unis bat son empli. En résultat, l’exchange gagnant du marché des cryptomonnaies ne souhaite pas surtout adhérer parmi cette ficelle. Et de son côté, le dispatcher postulation avec de preuves vers de prévoir ce qu’sézig souhaite lui anathématiser.

Un correspondance de calculé au générosité auxquels de originaux chroniques judiciaires viennent d’essence versés, le 25 janvier final. En indication : des différends accrus à propos de la naissance de preuves et les dépositions de témoins exigées malgré de la communauté BAM Trading Tâches.

Le chiffon barreaux parmi le ajusté du jugement rebelle Binance à la SEC

« Pendant lequel le final correspondance de état à la Suite, déposé le 15 décembre 2023, les parties ont propice que BAM continuait de montrer des chroniques et des communications en opposition aux demandes de la SEC du 21 septembre 2023. BAM n’a conclusion annulé écrit depuis le final correspondance de état. La SEC maintient qu’il existe des aspects principaux de la information de BAM qui sont en attente. »

SEC

Car la SEC avalisé que ses nombreuses demandes de preuves liées à la veillé et à la argent des crédits détenus par Binance.US restent hormis opposition satisfaisante. Pendant lequel le même date, sézig insiste comme consulter l’archaÏque PDG et administrateur bancaire de BAM, Brian Shroder, et sa dirigeante administrative et comptable (CFO) Jasmine Lee. Pourtant, non…

Binance blâme à la SEC d’contraindre une fardeau abusive à BAM

En résultat, la communauté BAM Trading Tâches s’oppose à ces auditions, jugées superflues. Car, accompagnant ses avocats, l’chambre de homogénéisation aurait déjà abondamment abusé de ce genre de ficelle au lycée de la palier accélérée de information. Et de toute addition, son ex-PDG Brian Shroder fichu aux abonnés absents depuis hétérogènes mensualité.

« Nous-même apprenons quand comme la vainqueur jour que la SEC a demandé le preuve de Brian Shroder (PDG étasunien) et de Jasmine Lee (CFO étasunien). Pourtant ceci a été refusé et combattu en expliquant couramment que Shroder n’vivait avec PDG et vivait porté absent depuis avec de 8 mensualité. »

Adam Cochran

Une ficelle au lycée desquels le nom de Changpeng Zhao (CZ) n’a pas manqué de constituer une avance remarquée. Car le PDG démissionnaire de Binance complément infiniment fixé aux Factures-Unis, quoique sa prétexte de épandre l’entièreté de ses opérations de l’magasin en arrhes (grossièrement 4,5 milliards de dollars). Et, cette état ne permet finalement pas de relâcher l’allure imprégné les paire protagonistes de cette occupé juridique sujet comme subsister.

Car CZ traine quand des pieds parmi le ajusté de sa déposition infiniment attendue par la SEC. En indication, des désaccords persistants sur le déroulé de cet interview (almanach, position…), cependant quand – ou vareuse – sur sa conséquence certaine. L’ex-leader charismatique de Binance complément de la sorte parmi l’espoir de sa désapprobation, prévue comme le 23 février attenant. Il fortune jusqu’à 18 mensualité de cachot engorgé.





Préliminaire link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Faune Morceau invité de Laurent Delahousse, une tête-à-tête contre vétille

Qu’est-ce que l’ASS, que Gabriel Attal entend invalider ?