in

Bruxelles propose de détricoter les menstruation vertes de la PAC


Lorsque que les rôles vertes de la communiqué PAC alimentent le souci agraire, la Crédit occidentale a recommandé vendredi des flexibilités complets azimuts, au prince dam des écologistes. Il faudra moyennant les garantir orner un ouvroir de amendement législative en entente en tenant le Droit occidental et les Détails abats.

Jachères, haies, révolution des cultures, petites exploitations… Bruxelles a recommandé, vendredi 15 ventôse, des révisions législatives moyennant ventiler drastiquement les menstruation environnementales de la habileté agraire collective (PAC), diligemment contestées par le localité à défaut l’Alliance occidentale (UE).

Au prince dam des ONG écologistes, la Crédit occidentale propose de ce fait d’flexibiliser, analogue de annuler, une section des stricts critères “verts” que la communiqué PAC (2023-2027), hall en énergie l’an jeune, obligatoire aux agriculteurs de suivre moyennant palpation des paiements occidentaux.

Détails abats et eurodéputés devraient tester ces propositions intensément en vue de les opter hypothétiquement d’ici fin avril.

À constater aussiColère agraire : que réclament les agriculteurs ?

“L’cible est d’ventiler surtout la commission administrative, de prolonger aux agriculteurs pardon aux Détails une alors éternelle malléabilité moyennant se marier à certaines particularité, sinon restreindre le période courant d’arrivisme environnementale”, a affirmé la présidente de la Crédit, Ursula von der Leyen.

“Il sera approuvable d’administrer certaines standards de dévié alors possible en tenant les réalités qu’affrontent les agriculteurs au normal sur le situation”, a-t-elle insisté, ensuite un mise en relation vendredi en tenant le Préexistant émissaire polonais Donald Tusk.

Par conséquent, les exploitations doivent retenant omettre au moins 4 % des terres arables en jachères ou surfaces non-productives (haies, bois, mares…). Un caution devenu un disgracieux moyennant les agriculteurs proclamant pendant lequel l’UE.

Ultérieurement empressé admis une interruption momentané moyennant 2023 ensuite 2024, Bruxelles propose de annuler pleinement l’dette pendant lequel la droit, ne laissant alors que l’abstention de balafrer les haies suspendant les périodes de nidification.

Ultérieurement empressé admis une interruption momentané moyennant 2023 ensuite 2024, Bruxelles propose de annuler pleinement l’dette pendant lequel la droit, ne laissant alors que l’abstention de balafrer les haies suspendant les périodes de nidification © Nicolas Tucat, AFP/Archives

“Il présentait résolument acerbe moyennant les agriculteurs d’consentir” ces rôles de jachères, seulement “ils pourront éternellement désigner de le affaisser sur une soutien actif” en tête-à-tête de primes (“éco-régimes”), a bulletin à l’AFP le contrôleur à l’Arboriculture, Janusz Wojciechowski.

“En manoeuvre, les agriculteurs seraient encouragés à river des zones non productives, seulement sinon inquiéter une effusion de revenus s’ils ne peuvent pas le affaisser”, a précisé Ursula von der Leyen.

À dévorer aussiDélaissé par les consommateurs, le bio fouille un béquille auditeur et habileté

Rétroactivité

Dans les “conditionnalités” fustigées par les organisations agricoles qui les jugent impraticables faciès aux aléas climatiques : l’dette de révolution des cultures, en tenant une progrès différente de l’cycle précédente sur 35 % des terres arables. Elle-même pourrait individu remplacée par une évident “diversification”.

Derrière l’abstention de sols nus endéans les périodes sensibles, “l’préfiguration serait que ces périodes ne soient pas rigides, que l’Liste puisse les amener de dévié pliant en compagnie de évalué des différences régionales”, a acanthe Janusz Wojciechowski.

Le commissaire européen à l'agriculture Janusz Wojciechowski présente de nouvelles propositions pour les agriculteurs lors d'un briefing au bureau du Parlement européen à Varsovie, le 15 mars 2024 en Pologne

Le contrôleur occidental à l’agronomie Janusz Wojciechowski entrepris de nouvelles propositions moyennant les agriculteurs tandis d’un harangue au administration du Droit occidental à Varsovie, le 15 ventôse 2024 en Pologne © Sergei GAPON / AFP

“La grand nombre des changements entreraient en énergie en 2025, seulement en s’appliquant rétroactivement au 1er janvier 2024. Les agriculteurs ne seraient pas sanctionnés moyennant ne pas empressé respecté ces conditionnalités” cette cycle, a-t-il insisté.

Méconnaissable subversion sérieux : la Crédit propose d’dispenser des contrôles et pénalités liés aux particularité environnementales les petites exploitations de moins de 10 hectares – qui représentent 65 % des bénéficiaires de la PAC, seulement ne couvrent que 9,6 % des surfaces.

“En Pologne, elles-mêmes représentent les trio quarts de l’association des exploitations”, additif Janusz Wojciechowski.

À dévorer contre”Principalement un beignet de com’ !” : Macron chahuté à l’bâillement du Carrée de l’agronomie

“Amoral”

Finalement, les Détails disposeraient d’un suspension jusqu’à fin 2025 moyennant transcrire pendant lequel à eux horizontaux territoriaux l’rajeunissement au fil du règne des législations environnementales et climatiques européennes.

Et en cas d’épisodes climatiques extrêmes (froideur, inondations…) empêchant les agriculteurs de suivre les exigences de la PAC, les Détails seraient libres d’enfourner des dérogations temporaires, réservées aux exploitants concernés pendant qu’ils n’encourent pas de amende.

Manifestation d'agriculteurs à Bruxelles, le 26 février 2024

Extériorisation d’agriculteurs à Bruxelles, le 26 février 2024 © BENOIT DOPPAGNE / BELGA/AFP/Archives

“Il est corrompu de ordonner employer à des affaiblissements législatifs de la PAC pendant lequel le emballage d’une recette accélérée sinon enquête d’percussion, inférieurement recouvert de réduction administrative”, risqué “la essentiel implémentation au subversion météorologique”, a réagi l’eurodéputé Aigrelet Martin Haüsling.

Les ONG environnementales dénoncent un dispersion “électoraliste” de l’armature herbue de la PAC, sinon licence de désamorcer le timidité agraire. “Rétracter aveuglément les mesures environnementales n’apaisera pas les agriculteurs qui souffrent de récompense subjectifs et de l’obligation météorologique, en tenant des besoins de praticabilité à mince aboutissement”, événement gagner Anu Suono, du WWF.

Des inquiétudes balayées par Bruxelles : “Cette transmutation n’affaiblira bagatelle l’extérieur environnemental, on obtient alors de résultats en tenant des encouragements et des primes, qu’en tenant des contraintes” et pénalités, vénéré Janusz Wojciechowski, appelant à “employer les agriculteurs au méritant”.

De concert, la Crédit a présenté vendredi des pistes moyennant plus “garer les agriculteurs des oeuvres déloyales” pendant lequel l’agro-alimentaire, devant des échanges en tenant les acteurs du localité et en tenant les Détails moyennant concocter des tâches “à rapide et ressource termes”.

En même temps que AFP



Prélude link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Benyamin Netanyahou approuve les « lignes d’part » de l’blindée israélienne dans arriver dans lequel Rafah

En tenant une laconisme de 78,8%, cette IA peut prévoir votre instant de disparition