in

Carlos Alcaraz rêve de spéculer en douteux alors Rafael Nadal aux prochains Interprétations Olympiques



Puis que le épreuve de Attisé-Carlo est le privé Masters 1 000 où Carlos Alcaraz n’a aussi par hasard reçu à persuader un plaisir (enfoncé d’introduction par Sebastian Korda en 2022 [7-6, 6-7, 6-3) pour sa seule participation), le désormais numéro 3 mondial, derrière Novak Djokovic (n° 1) et Jannik Sinner (n° 2), s’est dit samedi plutôt serein à l’idée de s’aligner dans un des tournois qu’il a le plus regardés à la télévision quand il était enfant.

Interrogé sur l’avantage qu’il tirerait ou non d’évoluer sur terre battue la prochaine fois qu’il aura à défier Sinner, l’Espagnol de 20 ans a souligné que « de toute façon, Jannik est fantastique sur tous les terrains ; donc je pense qu’à chaque fois qu’on s’affronte, en fait, la surface importe peu. Franchement, face à lui, je ne sais pas si la terre m’avantagerait ou pas. »

En attendant ces retrouvailles, qui ne pourraient exister qu’en finale, cette semaine, à Monte-Carlo, le vainqueur du dernier Wimbledon a eu un mot pour son compatriote Rafael Nadal, dont il regrette l’absence prolongée sur le circuit et avec lequel il imagine toujours un projet XXL : « J’espère jouer le double aux Jeux Olympiques de Paris avec “Rafa”, ce serait un rêve, ce serait génial. Mais c’est à quatre mois d’ici, et tout peut arriver… »



Origine link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Érika Sauzeau, loyal Interprétations paralympiques de Paris à la fermeté du manche

Les volumes d’change de crypto décollent en germinal