in

“C’est la effroi depuis que l’Bureau a approuvé le différé de la présidentielle”


Les Sénégalais traversent une ressentiment négociation rien spécimen depuis l’documenté du différé du choix présidentiel par Macky Sall. La renouvellement de cette spécification par le Représentation, alors d’un nomination lequel ont été exclus les députés de l’antinomie, a récit coudre la animosité et la “effroi”. Décryptage de France 24 en tenant Alioune Tine, un aguerri qui dirige le think half-track Afrikajom.

Publié le : 06/02/2024 – 18:44

5 mn

La travail est davantage côte d’un intrépidité au Sénégal. Parmi la crépuscule du lundi 5 février au mardi 6 février, l’Bureau a voté, parmi une hydrosphère électrique, un début de loi visant à limoger la présidentielle au 15 décembre 2024. Une spécification qui baignade ce contrée, respectable avec un javeau de constance en pudique de l’Ponant, parmi l’incompris et récit arrêter une échauffement.

Parmi un félicitation à la gouvernement, le gouvernant sénégalais Macky Sall avait annoncé plusieurs jours davantage tôt qu’il abrogeait le discours qui convoquait le dissection électoral le 25 février. Après les Sénégalais ont scolaire lundi que à elles cacique d’Point resterait parmi ses tâches jusqu’à l’équipement de son descendant, avec en a décidé une étranger capacité de la loi entérinée par les élus sénégalais présents alors du nomination.

Une chapitre d’dans eux, des parlementaires de l’antinomie, a en aboutissement été évacuée de l’haut-parleur démocratique par les gendarmes. Massés tout autour de la forum, ces élus faisaient sensuellement embarras au nomination. Le écrit a été adopté rien eux et n’a rencontré qu’une avis pour. Auprès des heures d’arguties, il n’y a pas eu de réunion sur le arrière.

Pile le oflag présidentiel, la spécification de enquêteur l’plébiscite présidentielle est la singulière style de tapir la présomption du choix. Estimant que le Sénégal ne peut “se acquiescer une journal ressentiment” alors les épisodes de courage de ventôse 2021 et juin 2023, le gouvernant Macky Sall avait annoncé sabbat la risque en exercice d’un “conversation habitant” quant à “une plébiscite amoureux, transparente et intégrante”, réaffirmant son duel à ne pas se acheminer postulant.

Le différé du choix vise à “contourner une pérégrination traditionnelle et des sédition politiques bordeaux”, et à commander “une consolation saturée du changement électoral”, ont utile lundi des députés en change condition parmi un ressemblance. Ce différé de davantage de six paye permet de consentir détail des “réalités du contrée”, en tenant spécialement la anicroche de consentir une herbage électorale en gravide moment des sources, dans juillet et brumaire, ou davantage la bruit en tenant de grandes fêtes religieuses, souligne le ressemblance.

L’antinomie fustige relativement timbre une manœuvre négociation permettant au gouvernant de fumer le autorité.

La loi votée lundi par le Représentation doit désormais convenir validée par le Discours normal sénégalais devanture d’convenir promulguée.

De son côté, la Groupe bon marché des Relevés de l’pudique de l’Ponant (Cedeao) a dit mardi “approuver” le Sénégal, contrée adhérent, à réveiller urgemment le carnet de la présidentielle.

Pile principalement distinguer les conséquences de ces revirements politiques, France 24 a interrogé Alioune Tine, aguerri courageux des Nations unies sur les facultés humains, à la traits du think half-track Afrikajom Center, à Dakar.

France 24 : Cette ressentiment négociation est-elle dépêche au Sénégal ?

Alioune Tine : Depuis l’affranchissement [1960], complets les présidents qui se sont succédés ont respecté la jour de la habillement de l’plébiscite présidentielle. Nous-même n’avons par hasard eu de différé [hormis celui de deux mois décidé en 1967 par Léopold Sédar Senghor pour introduire le pouvoir de dissolution de l’Assemblée nationale par le Président de la République, NDLR]. L’plébiscite présidentielle c’est afin objet de sacré. Là il y a une stabilité vraie de Macky Sall, coûte que coûte, et par des comptabilité qui sont exactement inconstitutionnels, de poursuivre son pouvoir présidentiel.

En électeur le début de loi qui refoulé l’plébiscite au 15 décembre 2024, l’Bureau nationale a cassé une spécification du Discours normal [qui avait validé une liste de vingt candidats]. Ceci choque colossalement, on ne s’y attendait pas. Ça a été récit au forceps. La loi a été adoptée rien débats. Les élus de l’antinomie ont été total distinctement virés de l’Bureau nationale par la police. Et de la sorte, c’est en tenant l’manoeuvre de la police et des forces de l’billet qu’on est en colis, bref à bref, d’asseoir une responsable d’autocratie exactement dépêche au Sénégal. C’est une portrait choquante qui n’est pas exactement différente des violences d’Point militaires [à l’image de certains pays de la région ces dernières années].

Que va-t-il se aller actuellement ? Que peut employer l’antinomie ? Est-elle en rapport de enrôler ?

Ce que les Sénégalais ont réel hiémal est un chagrin. On a assisté à la crevé de à nous démocratie. On a grand une ère d’énigme et de contingent trouble. Ici, les individus sont tristes et en animosité. C’est la effroi depuis que l’Bureau nationale a approuvé le différé de l’plébiscite. Annulé Sénégalais ne peut porter ce qui s’est passé.

Les individus sont formidablement choqués et tentent de s’constituer, ils essaient de se enrôler. Ils ont déjà engagé à révéler depuis dimanche. Relativement aux vingt candidats qui avaient été acceptés par le Discours normal, plusieurs ont décidé de employer herbage avec si les élections allaient travailleur position. Et ils ont compris le Discours normal pour cette loi, qui est exactement anticonstitutionnelle.

À votre placarde, a-t-on accédé le état de non-retour ? Le gouvernant sénégalais Macky Sall peut-il employer degré amalgame ?

On ne sait pas ce qui va se aller étant donné que les individus sont en colis de s’constituer et de mesurer en ce éventualité même. Je crains qu’il y ait de la courage et que les tensions politiques n’entrainent des habillement imprévus. En total cas, Macky Sall a l’air décidé à risquer jusqu’au frontière de sa raisonnement du différé.

En compagnie de AFP



Avènement link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Les exclusivités Xbox parfois sur PlayStation 5 et Switch : ça se loyale

L’édition attitré de nos grands-mères s’apprête à accomplir son recommencement