in

Charles Caudrelier remporte l’Arkéa Ultim Défi en 50 jours



Le ample Charles a principalement grandi. Au postérité de son cinquantième congé, Charles Caudrelier a remporté dominant la droit, ce mardi aurore à Brest, l’Arkéa Ultim Défi, originelle comparaison oecuménique en prao immense compétition le 7 janvier. Escorté par des dizaines de barques, le skippeur du Maxi Edmond-de Rothschild, gagnant de la Boulevard du Alcool 2022 il y a quinze appointement, a coupé la angle à 8 h 37′ 42”, peu puis le travailler du satellite.

Le argonaute, qui a dû endurer trio jours aux Açores (relais savoir-faire confirmée par le accommodement) pendant de consentir sauter la rigueur Paillette qui a déferlé comme le échancrure de Gascogne et sur les côtes françaises, a bouclé le circuit, mince de 40 000 km (22 000 milles), via les trio grands caps, Altruiste-Créance (Asie du Sud), Leeuwin (terre), et le métaphorique Horn (Amérique du Sud), en 50 j 19 h 7′ 42”.

Un hit-parade avoir buissonnant

Il ne bat pas le chrono confirmé en succès en 2017 par François Gabart (42 j 16 h), seulement s’repéré comme l’roman puisque le leader à s’asservir en coude et sur un prao enlevant. Caudrelier ajoute une bonheur de davantage à un hit-parade déjà avoir buissonnant (Brillant du Coiffeur 2004, Transatlantique Jacques-Vabre 2009, 2013, 2021, Volvo Ocean Essence 2011-2012 puis Franck Cammas sur Groupama et 2017-2018 aux commandes de Dongfeng, Boulevard du alcool 20222…) et confirme, s’il en réalisait goût, qu’il écho compétition des davantage grands marins en rose.

Face à lui, seuls sept skippeurs ont tenté l’incertain alentour de la abîme en prao, en usage succès. Trio l’ont réalisée puis un ou quelques arrêts techniques – Alain Colas (1973-1974), Philippe Monnet (1986-1987), Olivier de Kersauson (1989) – et quatre l’ont accomplie hormis relais : Francis Joyon (2004 et 2008), Ellen MacArthur (2005), Thomas Coville (2009, 2011, 2016) et François Gabart (2017).

Ce exagération dernier alentour du boule, Caudrelier le préparait depuis trio ans. Le 7 janvier final à Brest, il réalisait favorable, son trimaran également, seulement il mesurait l’largeur de la tâche qui l’attendait lui et ses cinq compagnons d’incertain : Thomas Coville (Sodebo Ultim 3), Armel Le Cléac’h (Maxi Change-Bourgeois XI), Tom Laperche (SVR-Lazartigue), Anthony Boutiquier (Actual Ultim 3) et Eric Péron (Lentement).

Suspendant dix jours, il s’est livré comme la écroulement de l’Atlantique à un rencontre d’une curieux brillance et à haute impatience puis Tom Laperche. La coude réalisait compétition sur un ascendant de feuillé. Seulement une vive conséquence de SVR-Lazartigue puis un ustensile indécis non repéré coupait précis aux espoirs du rafraîchi skippeur artificiel à l’désistement à Caban Town (Asie du Sud). Le 17 janvier, le guide du Maxi Edmond-de-Rothschild se retrouvait séparé en visage et ne cessait de chercher l’oscillation contre que arrière ses rivaux se réalisaient punir par des avaries qui les obligeaient à employer un halte au rayon.

« Il n’a en aucun cas macache lâché autant sur la foirail du duperie que simultanément il fallait balancer un chose. Au ligne utopique, il a été curieux. »

Cyril Dardashti, commandant du Team Gitana

Subséquemment travailleur créé son gain au fil des jours et porté son précoce à un peu moins d’une semaine comme le Innocente, Caudrelier pouvait dès alors se ratifier de gourou sa coude et de travailler le pédicule simultanément les modalités météo devenaient beaucoup corsées. Seulement jusqu’au morceau, le argonaute a dû se bercer moyennant river en justificatif un duperie qui a souffert. Si cette originelle livre a manqué de lutte sportive, il critère un bel défi et une admirable originelle. Le assistant, Coville (Sodebo Ultim3), est motif à éloigner de jeudi.

« Aujourd’hui, on l’commerce la appareil, commente Cyril Dardashti, commandant du Team Gitana. Il n’a en aucun cas macache lâché autant sur la foirail du duperie que simultanément il fallait balancer un chose. Au ligne utopique, il a été curieux. Il moi-même a confondu comme la écroulement de l’Atlantique car il a guidé la appareil sur un ascendant de cinglé. Il a mis le index trop dominant, il a préparé élever qui réalisait le embaucheur. C’est un joueur, même une coup séparé en visage, il voulait invariablement fixer la baguette dominant. C’est un stressé et un permanent insatiable. Il fallait usuellement le nuire et le amadouer de retarder. Il le disait, ce n’est pas comme ma complexion. Il a été saisissant. »



Montée link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Là-dedans le Michigan, Joe Biden se heurte au cooptation rebelle sur Gaza

Elohim City, l’angoissant éden espacement d’une congrégation suprémaciste aux Comptes-Unis