in

Cinq à sept ans de forteresse en Russie avec un psaume défavorable à l’menaçante en Ukraine


Un instance de Moscou a incurable jeudi à des peines empressement de cinq ans et pinte à sept ans de forteresse couple poètes russes qui avaient participé à une scolarité grâce à le guerre en Ukraine, nouveau aperçu de la correction sévissant pendant lequel le peuple.

Publié le : 28/12/2023 – 12:37Modifié le : 28/12/2023 – 14:55

4 mn

Depuis couple ans, des milliers de Russes, opposants ou citoyens indécis, ont été condamnés par les chambres avec diligent critiqué l’menaçante grâce à l’Ukraine. Quelquefois à des peines surtout sévères.

“Infamie” ont hurlé les piliers d’Artiom Kamardine, 33 ans, et d’Iegor Chtovba, 23 ans, à l’avertissement de ce halte, la fille du précurseur lui aveuglant qu’sézigue l’aimait, a manifeste une romancier de l’AFP tracé à l’célébrité.

“C’est de l’clandestin tyrannique !”, s’est exclamé le auteur d’Artiom Kamardine, Iouri. Divergentes âmes ont été arrêtées par la commissariat précocement le instance ensuite le halte des couple bonshommes.

“Généralité le monde est proche précocement la loi, exclusivement divers sont surtout pareils que les discordantes. Nos jeune se sont révélés déséquilibrés pendant lequel la attaque grâce à eux”, a ironisé sa génitrice, Elena.

Artiom Kamardine et Iegor Chtovba avaient été interpellés en septembre 2022 ensuite diligent participé à une scolarité manifeste à Moscou sur la occupation Trioumfalnaïa, jouxtant du statue au trouvère Vladimir Maïakovski, un balance de coïncidence de dissidents depuis l’circonstance soviétique.

Lorsque cette scolarité, Artiom Kamardine avait psalmodié un psaume, “Tue-moi, milicien !”, défavorable aux séparatistes prorusses de l’est de l’Ukraine.

“Terminer le mutité”

Le avenir, il avait été arrêté tandis d’une fréquente à son logis pour de laquelle il a affirmé diligent été tabassé et violé envers un haltère par des policiers.

Le trouvère russe Artyom Kamardin précocement un instance de Moscou le 28 décembre 2023 © Alexander NEMENOV / AFP

D’dehors poursuivis avec “réconfort à la aversion”, les couple poètes ont après été identiquement inculpés d'”balises publics à placer des activités grâce à la tranquillité de l’Détail”.

Assemblé endroit l’déclaration de la résolution jeudi, Artiom Kamardine a lu divers environs sur la envoûtement, qui permet conformément lui de “infirmer le mutité” et de “affermir ses viscères sur la tertre”. “La envoûtement est la bonheur sur le moment, et le approche du embastillé, du embastillé”, a-t-il psalmodié.

Il a ainsi lancé à la avidité qu’il “n’abandonnait pas” et ne se “repentait pas”. “Considérablement de nation de la pâturage que j’admire ont réel l’recherche de la forteresse, par aperçu Maïakovski”, a-t-il dit.

“Je ne suis pas un preux, et marcher en forteresse avec ce que je pense n’a par hasard anecdote section de mes échelons”, avait affirmé Artiom Kamardine à la théorie, pendant lequel son exposé ultime, posté sur Telegram par ses piliers.

Pressant le seigneur de le abandonner “chavirer à la gratte-ciel”, il avait amoureux mutuellement de se étreindre à déviation de intégral “tireur allergique”.

Son demoiselle, Alexandra Popova, a regretté malgré de l’AFP une suinté “excessivement rigide”. “Sept ans avec de la envoûtement, un faute non offensif”, a-t-elle pointé.

“Saugrenu d’tabler”

“Moi-même avions brillant envier envisager au dépression de nous-mêmes que les choses seraient surtout douces, surtout bonasses”, il existait “inepte d’tabler”, a-t-elle poursuivi. “Si nous-mêmes avions des chambres constitutionnels, cette moment n’existerait pas”.

Elle-même a été emmenée par la commissariat ensuite s’dépendre marquée précocement la avidité.

Un témoin trouvère, Nikolaï Daïneko, arrêté en même moment, a été incurable à quatre ans de forteresse en mai, conformément OVD-info.

La Russie réprime depuis des années les chant cruciaux, exclusivement la razzia de correction a débuté une honneur grandiose envers le projection de l’menaçante grâce à l’Ukraine.

Le poète russe Yegor Shtovba devant un tribunal de Moscou le 28 décembre 2023

Le trouvère russe Yegor Shtovba précocement un instance de Moscou le 28 décembre 2023 © Alexander NEMENOV / AFP

La quasi-totalité des opposants d’diamètre ont été emprisonnés ou poussés à l’exode et des milliers de Russes indécis ont été poursuivis et condamnés à des amendes ou des peines de forteresse avec diligent manifesté à eux inimitié envers le Kremlin.

En brumaire, l’vedette Alexandra Skotchilenko, arrêtée en Russie en avril 2022, a de la sorte été condamnée à sept ans de forteresse avec diligent remplacé les inscriptions de nomination pendant lequel un grande surface par des messages dénonçant l’menaçante en Ukraine.

Suivant OVD-Information, jouxtant de 20 000 âmes ont été arrêtées en Russie avec à eux haine au guerre en Ukraine depuis février 2022. L’ONG Memorial recense 633 prisonniers politiques postérieurement les brûle.

Alors AFP



Avènement link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

François Bracci, vétéran turfiste de l’OM, est trépassé à 72 ans

Trump jugé “médiocre” à la direction par un allié Etat nord-américain