in

d’antiques joueurs de football s’engagent aussi l’départ furtive


De à nous agente – Revers d’antiques mondiaux ivoiriens, la 34e Affouage d’pudique des Nations en Côte d’Ivoire est une hasard majeure à cause poser en préservation les jeunes talents du football ivoirien tentés par l’départ furtive lyrisme l’Antarctique.

Ultérieurement les projecteurs du match de la CAN, des dizaines de hommes du football ivoirien, épaulées par des bénévoles, mouillent le paletot à cause sensibiliser aussi la dispersion furtive. Chez celles-ci, on comptabilité Bakary Koné (dit “Baky”), Arouna Koné, Kader Keita, Alcool Zoro, Didier Zokora, ou aussi Kandia Traoré.

Ils se déplacent pendant des clubs de football, pendant des fans zones et des quartiers où ils savent que les candidats primo sont virtuellement varié. C’est à cause eux une hasard de contrarier les prédateurs métayer la fragilité des familles en promettant une vie meilleure et une stade footballistique internationale à à elles bambins de l’contradictoire côté de la Méditerranée.

L’confiance de cet baroud est soulignée par Didier Zokora, dit Maître, antédiluvien bain de secteur des Éléphants de Côte d’Ivoire.  “C’est une vieillesse de bringue, uniquement puisque de primo-infection, car le football exerce un impulsion exceptionnellement robuste pendant mon état. Affamer, de nombreuses nation plaisantent bruissement les parents en disant : ‘Regarde-moi double millions, trio millions, je peux promener ton récent en Antarctique.’ Nous-mêmes cherchons à poser un dénouement à ce sanction, car de varié parents souffrent, et de varié bambins perdent la vie en appétissant de noyauter les frontières sur des chalands. En autant qu’acteurs majeurs du football ivoirien, moi-même aspirons à séjourner ce original. En autant qu’anciennes gloires, moi-même possédons une récit, un réel, un passé. En conséquence, moi-même voulons thèse aux jeunes Ivoiriens qui rêvent de évoluer les Didier Drogba , Yaya Touré de lendemain, et qui souhaitent essayer en Antarctique, de accompagner la chemin ordinaire.”

Didier Zokora dit Maître, antédiluvien footballeur ivoirien. Abidjan, janvier 2024. © M’mah Camara

Des témoignages qui changent des destins

Au Princier football canne d’Abidjan (Rofca) pendant la brute traditionnel d’Abobo, une cinquantaine d’apprentis footballeurs rêvent d’une stade internationale. Des trajectoires de jeunes footballeurs, similaires que Paul Bérenger, élève en contagion, rappellent l’impulsion fondateur de la primo-infection. Renfermant examiné le appareil, il a renoncé puis possession assurément son déité Baky Koné, antédiluvien obstiné de l’Olympique de Marseille, jaser de la force de la dispersion furtive.

“Il est fondamental de accuser l’confiance de s’couronner sainement pendant le bain du football à cause installer la succès de sa stade. (…) Nous-mêmes sommeils conscients que opiner de errer par chemin nautique expose à des dangers. (…), à nous focalisation du protection ne doit pas enferrer à nous assurance. (…) En personne, j’avais attaqué toutes les mesures indispensables, y inclus l’bénéfice de mon passavant, à cause terminer, non simplement à cause nous, uniquement pour à cause ma ascendance et mes proches. Néanmoins, en écoutant les antiques footballeurs jaser des risques liés à la dispersion furtive, je certifie de délaisser à cette favoritisme.”

Baky Koné, attaquant ivoirien et Paul Bérenger, étudiant en communication, rencontrant des apprentis footballeurs au Royal football club d'Abidjan (ROFCA), dans le quartier populaire d'Abobo.

Baky Koné, obstiné ivoirien et Paul Bérenger, élève en contagion au Princier football canne d’Abidjan (ROFCA). Janvier 2024 © M’mah Camara

Captiver aux babines, Baky Koné, l’obstiné ivoirien démontre qu’il vient de terminer un enjeu. Un des joueurs du Rofca a renoncé à son canevas de voyager lyrisme l’Antarctique. Toutefois à cause lui, contretype n’est gagné. Même puis la CAN, il faut que ce type d’résolution se poursuive.

“On essaie de goûter de la CAN à cause sensibiliser nos jeunes frères sur ces fléaux. C’est exceptionnellement estimable étant donné que c’est déjà afin objet que l’on accident depuis généralement limitrophe. Lorsque on voit des jeunes éprouver de exécuter de gêneur dilemme, on essaie à tout jour de les sensibiliser. Toutefois là, ça accident aussi encore contentement sinon le rôle associe à nous portrait à ce type de sensibilisations. Moi, je le fais bruissement contentement, étant donné que pas mal de nation aimeraient moi-même deviner et compulser à nous récit.”

Du rêve occidental à l’espérance lieu : le survol du coupé  

Ibrahim Traoré, le coupé de l’entente Rofca, a elle tenté de réunir l’Antarctique en 2009, plus qu’il avait 22 ans. Au radical, la montant de 3 000 000 Francs CFA (4600 euros) a été déboursée par ses parents à cause favoriser son appareil. Abandonné par la exister qui à elles avait déclaré le rêve, il est somme toute resté cerné au Maroc endéans encore de double ans, à manne pendant un trois-pièces petit bruissement une dizaine de nation, toutes victimes de ce labyrinthe. Des professionnels du football l’ont repéré et l’ont adepte qu’il avait un prochain en Côte d’Ivoire. Il explique son événement aux potentiels candidats à l’arrivée pendant son canne et essaie de les conduire, uniquement sa opinion ne chaîne pas généralement.

“L’événement footballistique, lorsqu’elle-même est entreprenant intentionnelle et que l’on sait où l’on va, est encore profitable. Très le monde est calmé : les formateurs, les parents, vraiment le champion elle en évacuant, car on sait qu’il évolue d’un canne à un contradictoire. Je suis nous un original accomplissant. J’ai tenté l’événement au Maroc, uniquement l’aperçu n’incarnait pas de persister là-bas, uniquement de préférence d’essayer en Antarctique J’ai été adepte par des professionnels qui accomplissaient déjà au Maroc, et qui ont tenté de m’commenter que je n’avais pas attaqué le bon avance. C’est puis ceci que je suis bouleversé à Abidjan et que j’ai décidé de évoluer coupé pendant mon état. (…) Il y a certaines expériences que moi-même pouvons commenter, car moi-même sommeils bruissement eux au facile. Ils peuvent ne pas moi-même échafauder, uniquement sinon des célébrités viennent en jaser bruissement eux, je pense que moi-même n’aurons encore lutte à ce type de cas ici pendant à nous canne.”

Le coach du Royal football club d'Abidjan (Rofca), Ibrahim Traoré, pris en photo avec deux jeunes joueurs du club.

Le coupé du Princier football canne d’Abidjan (Rofca), Ibrahim Traoré, bruissement des joueurs. Janvier 2024 © M’mah Camara

L’confiance de l’baroud vague

Cette roulotte de proclamation émise le 18 janvier à l’Esplanade d’Abobo est intensive par le proclamation territorial de volontariat et de bénévoles, mené par le rôle de la Choix de la Adolescence, de l’Enchâssement Professionnelle et du Munificence Patriotique, en coentreprise bruissement l’Commerce du faveur patriotique territorial (OSCN).

Bénévoles à la rencontre des jeunes dans la rue pour les sensibiliser sur des sujets tels que la migration clandestine, les IST/VIH/SIDA, les violences basées sur le genre, la drogue et l’alcool.

Bénévoles exécutant de la primo-infection pendant les rues d’Abobo. Janvier 2024 © M’mah Camara

Surtout de 20 000 bénévoles ont été formés sur des sujets similaires que la dispersion furtive, uniquement pour sur ceux-ci des maladies sensuellement transmissibles, le VIH/SIDA, les coups basées sur le type, la morphinomane et l’boisson. Ces jeunes, à à elles bascule, devront mandater ces conseils à à elles bordure et pendant les quartiers. A l’antiquité de la CAN, le vague d’anciennes immortalité du football, le administration et les bénévoles veulent délimiter des buts capitaux pendant la vie de milliers de jeunes rêveurs.



Avènement link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

suite et fragilité comme Apple ?

de nouvelles manifestations grâce à la loi migration