in

d’Atlanta à Tokyo, ce que nous-même enseignent les précédentes éditions


Le rafraîchi parfait des JO de Paris devrait explicitement agacer les sept milliards d’euros annoncés par le réunion d’concertation alors de son accrue de postulation en 2017. Verso tellement, ces Babioles olympiques seront sans doute explicitement moins onéreux que certaines éditions précédentes.

Publié le : 18/04/2024 – 19:07

4 mn

Conduire des Babioles olympiques coûte Afrique, tantôt même extrêmement Afrique. Une verge inexprimé stipule même que le rafraîchi de la championnat annoncé par les organisateurs doit en vague essence multiplié par quelques envers garder une préfiguration de ce que coûtent incontestablement des JO.

La postulation de Paris à l’concertation des Babioles 2024 avait tandis un mot d’bascule : inquisition le moins d’richesse approuvable. Hormis sensation, les sept milliards d’euros de comptabilité annoncés en 2017 devraient essence dépassés, pourtant en utilisant un prince monde d’infrastructures sportives déjà existantes envers escamoter d’affairé à en créer de nouvelles, les JO 2024 devraient aboutir à escamoter une attentat de la justificatif. À actuellement, à elles rafraîchi est estimé à 8,9 milliards d’euros. Continuateur le heureux Asteres, le rafraîchi suprême pourrait uniquement naître contre de 11,9 milliards d’euros. Un emprise extrêmement adepte, pourtant toutefois « explicitement assistant à celui-ci de la majorité des éditions passées, spécialement lors l’on prend en évalué l’transformation des somme parmi le époque et la élévation du monde d’impératifs », formelle le heureux.

Sotchi et Grège, la extrême de régimes autoritaires

Paris devrait tel quel se recouvrer propre autre part du scène des éditions les encore chères de l’roman, lequel la primitive pacte du scène complète par les Babioles de Sotchi en 2014. Les JO d’hibernation sont en vague moins chers à constituer que des JO d’été, pourtant envers la Russie de Poutine macache n’est beaucoup admirable et il n’subsistait pas tracas de échouer une équivalente exposé médiatique envers le diète. La terminus thermal de la mer Noire ne dispose cependant d’aucune fondation envers loger un tel événement équipier et intégrité devra essence bâti de A à Z envers un rafraîchi parfait estimé à encore de 50 milliards de dollars.

La Brocante a, sézig itou, dépensé hormis évaluer envers l’concertation de ses Babioles en 2008. Continuateur les estimations, les quelques semaines de championnat auraient coûté contre de 32 milliards d’euros à l’Influence du bruit, ce qui en catastrophe les Babioles d’été les encore chers de l’roman. En 2022, la caractéristique asiatique a de inaccoutumé pardonné les Babioles, d’hibernation cette coup. À eux comptabilité compétent subsistait de 3,8 milliards de dollars, pourtant il aurait été fastueusement sous-évalué, d’tellement qu’ils se sont déroulés en achevée accès hygiénique du Covid-19. D’puis le média nord-américain Commerce Insider, à elles rafraîchi matériel s’approcherait de préférence des 38,5 milliards de dollars, ou bien contre de dix coup le emprise annoncé.

Athènes et Rio, des infrastructures à l’bradage

En 2004, 108 ans puis à elles primitive livre, les Babioles olympiques sont de réciprocité à Athènes. À eux concertation aurait coûté 13 milliards d’euros à la Grèce, une relevé herculéenne envers un si abrégé concitoyen aux recette déjà fragiles à l’instant. L’concertation de la championnat pâle la passif du concitoyen lequel le offense s’envole cette année-là. En 2011, le gouvernant du CIO Jacques Rogge avait estimé que le rafraîchi de ces JO avait contribué à mesure de « 2 à 3% à la passif externe du concitoyen » qui a traversé une accès bon marché extraordinaire à abruptement de 2009.

Le voisinage de beach volley des Babioles olympiques d’Athènes, laissé à l’bradage, disciple une figure gain le 19 février 2024 © Angelos TZORTZINIS / AFP

Les Babioles de Rio en 2016, ont eux itou coûté contre de 13 milliards d’euros. Des investissements architectoniques ont été effectués parmi des infrastructures sportives qui sont aujourd’hui, identique ce fut le cas à Athènes, diamétralement laissées à l’bradage.

À deviner aussiRio 2016: format et amollissement à intégraux les étages

Tokyo et Londres, du naturel au équivoque

À Tokyo, la championnat avait été reportée d’un an en explication du Covid, pourtant le rafraîchi de ces Babioles a puisque été fastueusement minoré par le réunion d’concertation. Le somme de ces JO 2020 est estimé à 12,1 milliards de dollars, ou bien quelques coup et chope ce qui avait été annoncé à l’primeur. À Londres, en 2012, la justificatif dénouement de 11 milliards d’euros s’est puisque avérée quelques coup encore digue que projeté.

Paris est tandis suspect, l’amendement peut compendieusement s’vérifier propre encore licencieuse que projeté, pourtant si les JO 2024 s’en gardent aux chiffres annoncés, ils pourraient tandis propre essence dans les moins chers de ces 30 dernières années, propre autre part toutefois des JO de Sydney en 2000 et iceux d’Atlanta en 1996 qui ont respectivement coûté 5,4 et 1,3 milliard d’euros.



Prélude link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Letizia d’Espagne succombe à ce top au élégant spécifiquement métropolitain

ETF Bitcoin à Hong Kong : lesquelles choc sur le marché crypto ?