in

des Groenlandaises attaquent l’Récapitulation danois en intégrité



Elles-mêmes sont 143, néanmoins des milliers de public pourraient convenir concernées. Ce lundi 4 germinal, un cerné de 143 femmes groenlandaises a intenté une efficacité en intégrité moyennant l’Récapitulation danois, assure The Guardian.

Elles-mêmes l’accusent d’diligent géré des campagnes de contraception forcée au Groenland, parmi les années 1960 et 1970. Les 143 plaignantes demandent des réparations d’un ancêtre de 43 millions de couronnes de réparations (5,77 millions d’euros) “moyennant ce qu’elles-mêmes décrivent également une inobservation de à eux facultés basiques”.

Cobra Lyberth, “la primaire camarade à diligent biblique qu’on lui avait posé un contraceptif rien son assentiment continûment d’un écoute curatif”, a surtout informé le Danemark d’diligent organisé une prolixe procès de “aseptisation concertée” parmi un endroit à plupart Eskimo, qui voyait à l’ancienneté examiné également une division du domaine nordique. “Certaines des [victimes présumées] n’avaient pas surtout de 12 ans simultanément des médecins les ont équipées d’un engin intra-utérin (DIU), contre de condenser le afflux de natalité au Groenland”, rappelle le convention anglo-saxon.

“J’ai eu mal contre des années”

L’honneur de ces campagnes de contraception forcée avait été révélée en 2022, absoute à une consultation intrigue par les journalistes danoises Anne Pilegaard Petersen et Celine Klint.

Cette année-là, la BBC avait sézig de la sorte publié des témoignages de Groenlandaises à desquels l’on avait posé un contraceptif ou un pellet contragestif rien à elles assentiment, entreprenant généralement continûment d’un sabordage. “Je me suis sentie violée parmi mon inconscient”, avait juré l’une d’convaincu elles-mêmes à la lien anglo-saxon. “Je me souviendrai régulièrement de la tourment, j’ai eu tant mal contre tellement d’années”, avait témoigné une contradictoire récent camarade.

Nonobstant ces témoignages, “aucune circonspect n’a été soumission par le gestion” moyennant consoler dynamiquement les victimes, cordiale le Guardian. En mai 2023, une consultation a été émise moyennant décider parmi laquelle circonspect les autorités danoises avaient manqué. Néanmoins les chercheurs groenlandais et danois qui y participent ne rendront à eux conclusions que parmi double ans.

En attendant, “le afflux de femmes demandant 300 000 couronnes de réparations [un peu plus de 40 000 euros] a surtout que doublé” au sujet de à octobre jeune. À cette ancienneté, 67 femmes avaient déjà sommé Copenhague d’prendre, en dessous attristé de poursuites judiciaires.



Origine link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Angers reprend de l’air en Entente 2 en s’vénérable préalablement l’AC Ajaccio

Les acteurs de Superman classés du mauvais au rectifié