in

Des Palestiniens libérés par Israël disent renfermer été torturés, l’bardée forcené



Libérés dimanche, des Palestiniens ont affirmé à l’Étude France-Soutenu renfermer été torturés, en conséquence renfermer été arrêtés par l’bardée israélienne pendant lequel la ligaturé de Gaza. Cette dernière a chicane ces accusations.
Ces êtres font alinéa de centaines de Palestiniens arrêtés par l’bardée israélienne donc de ses ouvrages terrestres lancées pendant lequel la ligaturé de Gaza à commencer du 27 octobre et interrogés comme des rejeton présumés alors le assemblé terroriste du Hamas au ascendant pendant lequel le endroit. Une vingtaine d’compris eux ont été donné dimanche à l’dispensaire Najjar de Rafah, pendant lequel le sud de la ligaturé de Gaza en conséquence renfermer été libérés.

À LIRE AUSSI « Encore une minute à disparaître » : en Israël, l’crainte grandit comme les familles d’otages « Ils ont des contusions et des traces de violences sur à eux aileron », a précis à l’AFP le régisseur de l’dispensaire, Marwan al-Hams. L’un des détenus libérés, Nayef Ali, 22 ans, fourni des traces de camisole sur les poignets et des coupures sur le aileron, subséquent des images de l’AFP. Le neuf individu avait, explique-t-il, été arrêté pendant lequel le district de Zeitoun pendant lequel l’est de la commune de Gaza. « Ils ont éloigné les êtres des femmes et certains ont gardés pendant lequel une toit lesquels ils [les soldats israéliens, NDLR] s’rencontraient emparés », affirme-t-il à l’AFP.

« Des violences, des violences »

« Ils certains ont menottés, les mains subséquemment le dos, sautoir un duo de jours. Moi-même n’avons pas eu à étancher ou à tondre, ni été autorisés à se soutenir des édicule, moulant des violences, des violences », a-t-il annexé. Remplaçant lui, les détenus ont derrière été rassemblés pendant lequel une zoïle à la bordure alors Israël où il « faisait un constipé glacé ». « Ils ont jeté de l’eau neutre sur certains monsieur de certains enthousiasmer inspiration une détention [en Israël, NDLR] où c’voyait de débutant embrouillé et violences. »

Un méconnaissable enfermé immunisé, Khamis al-Bardini, 55 ans, juré lui de la sorte renfermer subi des blessant traitements aux mains des soldats israéliens. « C’voyait de l’eau neutre sur nos têtes toute la crépuscule et des violences sautoir la jour. Ils certains ont derrière conduits inspiration une détention lesquels certains n’en savons pas le nom ni où miss se trouve », témoigne-t-il.

Interrogée relatif à ces accusations, l’bardée israélienne a chicane, et a affirmé que « les entités détenues sont traitées subséquent au juste oecuménique ». « Chez à elles captivité, les suspects reçoivent une tétée et une métissage suffisantes et sont traités subséquent le acte incontestable », a annexé l’bardée pendant lequel un billet. L’bardée israélienne a été agilement critiquée ces dernières semaines en conséquence la extension d’images de dizaines de Palestiniens arrêtés pendant lequel la ligaturé de Gaza, montrés en tricot, les mirettes bandés et les mains entravées, inférieurement la fixé de soldats israéliens.

Le 19 décembre, l’bardée israélienne a annoncé l’béance d’une ordre sur « des cadavre de terroristes pendant lequel les origines de captivité militaires », hormis exprimer le monde de détenus concernés ni les circonstances de à elles extrémité.



Prélude link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Ethereum : le hard fork Cancun Deneb pourrait dépendre vaste sur le mainnet en février

En Ukraine, naissance célébré le 25 décembre…vers la étrenne coup depuis 1917