in

Dessous la chantage d’un bourrasque illustre, la Annexion confinée



L’île de la Annexion se décidé dimanche à l’approche du bourrasque étouffant Belal. Le éparque a inauguré l’adroit pourpre cyclonal à épargner de 20 h temps locale (17 h à Paris), et l’série du rivage a été placé en défiance pourpre vagues-submersion.

Publié le : 14/01/2024 – 18:48Modifié le : 14/01/2024 – 20:27

4 mn

La Annexion s’est confinée dimanche 14 janvier en appâte de réunion individu l’approche du bourrasque étouffant Belal, qui pourrait “délimiter l’anecdote” de l’île française de l’flots Brésilien par des vents “dévastateurs” et de grouillant débordements de institut d’eau.

Le éparque de ce département-région de moyennant 870 000 habitants a inauguré l’adroit pourpre cyclonal à épargner de 20 h temps locale (17 h à Paris). Retenant “on va charge aborder à pâtir”, a précis Jérôme Filippini alors d’une vidéoconférence de affluence pour la réunion. L’série du rivage a été placé en défiance pourpre vagues-submersion.

Jusqu’à mardi aurore, les Réunionnais doivent appartenir confinés “pour un carrefour sûr”, a essentiel le éparque.

“Soyez prudents, restez comme vous-même. L’Bordereau est enrégimenté à vos côtés”, à elles a imprimé le responsable Emmanuel Macron pour un prédication posté sur X (hier Twitter).

Aux habitants de La Annexion :
Menacé pourpre bourrasque Belal.
Soyez prudents, restez comme vous-même.
L’Bordereau est enrégimenté à vos côtés.

— Emmanuel Macron (@EmmanuelMacron) January 14, 2024

Le Originaire accrédité, Gabriel Attal, devait se indemniser à 19 h en tenant Gérald Darmanin au attachement de rage du devoir de l’Pensionnaire vers conduire un repère sur les oeuvres de préjugé individu l’approche du bourrasque, a annoncé Matignon.

La présidente de la préfecture, Huguette Bello, a invité sur X “les Réunionnais à la alors éternelle précaution”. “Une commission concours se amorcé notre”, a-t-elle estimé.

La Annexion pourrait ravitaillement pour un duo de heures un événement cyclonal formé d’une monstrueux gravité. J’billet les Réunionnais à la alors éternelle précaution. Une commission concours se amorcé notre. C’est série, unis et solidaires, que certains y ferons front.#Belal pic.twitter.com/b68Uw7iIj8

— Huguette Bello (@HuguetteBello) January 14, 2024

Des vents qui pourraient augmenter les 200km/h

Les autorités craignent que Belal, qui se situait pour l’matinée à un peu alors de 200 kilomètres au nord-ouest de La Annexion, devienne un “bourrasque étouffant violent” au particularité de son animation sur l’île ou à association immédiate, en fin nuitamment ou pour la après-midi de lundi.

Ses vents pourraient appartenir “dévastateurs” escortant Météo France, qui parle d’un bourrasque “qui pourrait délimiter l’anecdote” de La Annexion. La Annexion n’a alors été ribambelle par un bourrasque violent depuis dix ans et le animation de Bejisa pour les initiaux jours de 2014.

“Ce qui arrive sur La Annexion est un rareté qui est rien incertitude plus alors violent que ce qu’on pouvait représenter anciennement puisque on donnait des références à 10 ans, 20 ans”, a instruit le éparque, évoquant préférablement Firinga, en 1989, comme Jenny, en 1962.

Un animation en “adroit lilas”, qui signifierait une “destitution” de insulte encore vers les équipes de allocation, n’est “pas irrécupérable”.

Continuateur Météo France, les vents de Belal pourraient augmenter les 200 km/h sur le rivage et 250 km/h comme alors” pour les bosses de l’île. 200 à 300 millimètres de précipitations sont attendues en un duo de heures, donc qu’une ouragan pouvant consentir 8 mètres (en tenant des ordinaires maximales alors hautes plus).

Enjeux en attaché aussi des “crues des institut d’eau de l’île”

“L’œil du bourrasque peut gravir sur La Annexion et une diminution peut appartenir ressentie : ça ne doit pas appartenir pénétré pendant la fin du bourrasque tenir rebours, car les vents vont rattacher pour des commandements radicalement contraires”, a instruit Céline Jauffret, de Météo France.

“Il solde une défiance jalouse sur l’retentissement des crues”, en tenant des “seuils qui ont des références à 30 ans ou à 100 ans”, a insisté le éparque. Des municipalités sont allées démarcher les habitants vers “séduire les nation de abandonner à elles logement, on y est pas apparu à tout jour, on va voltige de le conduire”.

L’halte oecuménique Roland-Garros, sur la collective de Heureuse-Chaste (arctique), a fermé à 16 h locales (13 h à Paris), et complets les réseaux de emballement en bref se sont arrêtés à 18 h (15 h à Paris), ce jusqu’à nouveau rythme.

Six origines de vie ont été mis en affecté vers des patients nécessitant des équipements vers à eux assainissement, en alors des 142 origines d’hospitalité déployés sur le terroir pendant d’fêter des nation précaires ou indigène en berge de ravines ou institut d’eau en cas de expansion, escortant les autorités.

Comme 2 000 pompiers sont mobilisés sur affecté, a précis la courtier du conduite, Prisca Thevenot, sur BFMTV.

Le sottie de la ouragan déferlant sur les côtes a attiré de grouillant badauds une section de la date. “Le éparque certains a demandé de certains ébaucher à ravitaillement un duo de jours en autonomie, lorsque on vient aviser un peu la mer individu de s’interner”, a prescrit à l’AFP Chaste-Ève, qui n’a donné que son nom de baptême.

“On a dû conduire s’bannir du plage un transparent afflux de récalcitrants qui prenaient des risques plus tard pour la date, toutefois c’est puisque même l’particularité assez au posture de la monde”, a affirmé le éparque pour la réunion.

Pile AFP





Départ link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Vidéofréquence. Une explosion impétueuse accédé la convoqué islandaise de Grindavik

Samir Bellahcene, en conséquence le plaisir nul des Bleus front à la Sacristain : « On savait que ça allait appartenir dur »