in

échauffourées et slogans anti Macky Sall à Dakar


De à nous émissaire entier à Dakar – La civilisé sénégalaise a massé vendredi la atteint de la Individus, à Dakar, où une apparence non-autorisée parce que le transfert de la présidentielle réalisait prévue. Les manifestants se sont éparpillés là-dedans les rues avoisinantes où des échauffourées ont éclaté puis les forces de l’acte.

Publié le : 09/02/2024 – 20:08

5 mn

Des rambardes rouges encadrent la atteint de la Individus là-dedans la déterminante sénégalaise. Ultérieurement, différentes blindés de la civilisé et des êtres en casquette montent la entretenu.

C’est ici que se sont donné rebut sur les réseaux sociaux, vendredi 9 février, les Sénégalais souhaitant rouspéter parce que le transfert de la présidentielle. Interrompue par le administrateur Macky Sall, le votation patienté le 25 février a été désynchronisé au 15 décembre possible par l’Agence nationale.

Des policiers bloquent la atteint de la Individus, à Dakar. © David Rich

“Les gens avons fermé à 10 h par concentration”, explique un magister de l’prytanée d’une rue proche. Ce vendredi, différentes divergentes établissements scolaires sont restés closerie là-dedans la déterminante, en publication de objection.

À 14 h 30, un vent se dirige beauté les barricades. Il s’agit de la randonnée de la dédicace. Des dizaines de personnalités, carpette pliés artisanal sont priés de tasser(se) pirouette, forcés de procéder les petites rues revers retourner dans eux.

Avers à la atteint, un camionneur closerie ses rideaux de fer. “Il y a déjà eu différentes manifestations ici, en 2021 j’ai eu considérablement de ébranlé. Supposé que les policiers bloquent, des jeunes s’infiltrent et il y a des affrontements” explique le meneur.

“Les possibilités de l’Individu c’est suffisant au Sénégal”

À 15 h, moment prévue du assortiment, un formation serré s’avance, au son des klaxons et sifflets. Les voitures de civilisé font digue et partent les primordiaux tirs de gaz lacrymogènes.

“C’est devenue la fascisme le Sénégal, on voulait paraître calmement exclusivement on ne peut pas” déplore un tempérance brave en tunique crayeuse, la teignant gâtée revers l’chance par les manifestants.

Des manifestants tentent d'accéder à la place de la Nation.

Des manifestants tentent d’accepter à la atteint de la Individus. © David Rich

“Macky Sall a récit des infrastructures, ok. Simplement les possibilités de l’Individu c’est suffisant au Sénégal”.

À ronger aussiÀ Dakar, les Sénégalais convaincu constance et amertume postérieurement le transfert de la présidentielle

“Ousmane Sonko nous-même avait avisé sur qui réalisait simplement Macky Sall, aujourd’hui l’anecdote lui décide allégation. Le administrateur ne récit que appuyer l’aversion” hast un distinct chahuteur. “Les gens voulons qu’il respecte la structure et indemne le augmente à la fin de son autorisation, le 3 avril”.

Falots et jets de pierres

Des coeurs d’êtres et femmes vêtus de masques chirurgicaux s’engouffrent là-dedans les petites rues, essayant de encercler le enrayement. Les insultes fusent parce que Macky Sall : “Autocrate ! Dégage !”.

Des fumées noires se propagent dessus des immeubles. “Les dommages ont déjà arrivé, ils brulent des pneus jettent des cailloux” explique un limier en barde.

Des feux bloquent plusieurs routes autour de la place de la Nation.

Des flambeaux bloquent différentes routes tout autour de la atteint de la Individus. © David Rich

Ultérieurement la mosquée des êtres allument des flambeaux puis plein ce qu’ils trouvent, pneus, parterres… La conclusion devient bizarre. Des manifestants jettent des parpaings, courent, disparaissent là-dedans l’forte exhalaison noire.

Des fumée noires envahissent une rue derrière une mosquée de Dakar.

Des exhalaison noires envahissent une rue arrière-train une mosquée de Dakar. © David Rich

 

Avec ailleurs, à l’casemate des fumées, un brave se récit conserver une fracture au rotule. C’est la civilisé qui a récit ça, il rentrait de la mosquée, ils ont déterré une balle lacrymogène beauté lui et il est tombé !” dénonce un adjacent tiers de la tribune. Un affilié de la Calvaire-Incarnat internationale, libéralité revers collaborer en cas de avalanche, abdomen sa blessure. 

Un homme blessé au genou se fait soigner par un membre de la Croix Rouge internationale.

Un brave aveuglé au rotule se récit conserver par un affilié de la Calvaire Incarnat internationale. © David Rich

De l’distinct côté de la atteint des êtres en civils puis des canons à gaz lacrymogènes sortent d’une fourgonnette. Des policiers sont appelés en épaulement.

Le courtaud jeu du minet et de la souris se bouture plein tout autour de la atteint. Sur un chevalet, face la mosquée, une paire de ancien monsieurs, masques sur le nez, observent les vas et viens.

“Il faut plein virevolter” assène l’un d’eux. “C’est incrusté ce qu’il se aqueduc là-dedans à nous peuplade”.

Un homme blessé au genou se fait soigner par un membre de la Croix Rouge internationale.

Couple êtres agés observent à écart les échauffourées là-dedans la déterminante sénégalaise. © David Rich



Racine link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Tailspin – Contre y distinguer davantage manifeste à cause vos logs

Prosodie : 9 commentaires de poèmes qu’on va révérer ravager en 2024