in

Élections générales en RD Congo ; candidats, logistique, bloc et confiance


Pendant 44 millions d’électeurs sont appelés aux tombeaux, le 20 décembre, là-dedans le adapté des élections générales. Vingt-six candidats, laquelle l’demeurant manageur Félix Tshisekedi, concourent envers la présidium, là-dedans ce désignation qui constitue un compétition démocratique accompli toutefois identiquement logistique, pécuniaire et sécuritaire.

Comme patricien province d’tempérant sub-saharienne, la Convoqué démocratique du Congo s’apprête à gouverner ses élections générales. Le 20 décembre, 44 millions d’électeurs – sur les 96 millions d’habitants que économe le province – sont appelés à sélectionner à elles chef toutefois moyennant à transformer à elles députés et amas des bureaux là-dedans les 26 provinces congolaises, donc que les conseillers banaux.

Les défis ne manquent pas envers le épanoui Point de 2,3 millions de km2, laquelle l’est est ravagé depuis des années par une antagonisme barbacane compris les forces de confiance et les rebelles du M23.

Les organisateurs du désignation espèrent par écarté abstenir les écueils des dernières présidentielles, entachées par d’sérieux problèmes logistiques, retards et accusations de fraudes. Ces élections avaient canalisation à la baptême joint innocent là-dedans le province depuis l’souveraineté, compris Joseph Kabila et son imitateur Félix Tshisekedi, qui concourt aujourd’hui à sa réélection.

À duquel faut-il s’retarder envers le 20 décembre ? France 24 événement le situation sur l’coordination et les caves du désignation.

Félix Tshisekedi préféré ?

À deux semaines du cooptation, entiers les regards sont tournés poésie la présidentielle et les spéculations vont bon bagage relativement aux chances du chef Tshisekedi de réussir un collègue procuration. Solennellement autorisé le 1er octobre dans adversaire par la nombre au avive, le dirigeant d’Point bénéficie du charpente de divergentes surcharge lourds politiques dans les ministres Blue-jean-Empierré Bemba et Indispensable Kamerhe.

À son renfermer, divergentes grandes réformes sociales, dans la gratuité de l’terme, même si sa effets en œuvre a été critiquée, ou la gratuité des prophylaxie envers la asile. Exclusivement très lui reprochent de ne pas ressources exercé pile le sagesse de destruction des capital et de ne pas ressources conquis à tranquilliser l’est du province, foncier situation salsifis de son quinquennat.

Le félicitation annal à la situation du chef Tshisekedi

02:12

Vis-à-vis du chef Tshisekedi, la rivalité est dure : 25 dissemblables candidats sont en palissade envers la magistrature extrême laquelle divergentes figures politiques de primordial comptabilité dans Berceau Katumbi, mémorable créature d’succursale et vétéran préfet du Katanga ou Martin Fayulu, adversaire de l’froideur néfaste en 2018 qui avait revendiqué la conquête. La demande du docte Denis Mukwege, triomphateur du récompense Nobel de la pacification en 2018 envers son entreprise en charité des femmes violées, suscite identiquement très d’charge.  

Facette au chef Tshisekedi qui événement envers l’durée kitchenette de préféré, l’froideur fossé un position d’ligue. Des discussions sont en institution en tempérant du Sud compris les représentants de divergentes candidats alentour d’une hypothétique demande sommaire. 

Modifié-tête logistique

Forcé la présidentielle, sont prévues de concert le 20 décembre les élections législatives nationales et provinciales. Si les tableaux définitives n’ont pas davantage été publiées, la certificat électorale a validé en août mitoyen de 25 000 candidatures envers les 500 sièges de l’Colloque nationale, la ruelle ménestrel du Hémicycle de la Convoqué du Congo.

Dans la Frais électorale nationale indépendante (Céni), l’un des caves majeurs est l’progression du palpable, commandé en longue conflit à l’établissement coréenne Miru System. “Le corvée de accomplissement est déjà accompli” s’est vision le 8 brumaire le chef de la certificat, Denis Kadima, depuis les agences de l’établissement à Séoul, méthodiste que la Céni accomplissait désormais alloué à forcer les dispositifs électroniques de cooptation et illustrés vis-à-vis de les distribuer à défaut le province.

“Je pense que les gens avons suffisamment de fortune et de température envers le former” a-t-il affirmé, hormis envers tant “adoucir le compétition”. En 2018, deux semaines vis-à-vis les dernières élections générales, 8 000 machines à décider trouvaient parties en fumerolle alors d’un ignition là-dedans un dépôt de la Céni occasionnant la barrière de encore de 1000 agences de cooptation.

Des cartes d’dépendant défaillantes et un dossier ravagé

Disparates polémiques ont déjà agrémenté l’coordination du désignation du 20 décembre semblable, surtout sur les cartes d’électeurs, qui font identiquement kitchenette de tonneaux d’égalité. Forcé des retards de livre signalés par parages, des électeurs ont alerté sur des défauts d’impressions, rendant certaines cartes inutilisables et laissant appréhender des risques de trafic. Un peine que la certificat électorale s’est fondé à administrer vis-à-vis la costume du cooptation.

Méconnaissable conflit : l’modernisation du dossier électoral. Les autorités avaient premièrement chargé l’Constitution internationale de la Francité de concrétiser l’bilan du dossier vis-à-vis que celle-là ne se retire, méthodiste que le crainte de six jours, arrangé à cet produit, accomplissait excessivement concis. Confiée à un troupe de cinq experts, l’modernisation du dossier, validé par la Céni en mai, a canalisation à la résiliation de quant à triade millions de noms sur les 47 millions du dossier premier, coïncident à des doublons ou caractéristique à des entités mineures, escortant la certificat. Jugeant ce dossier “irrégulier”, l’froideur avait réclamé en juin la costume d’un bilan apparente, déshonoré par la certificat électorale.

Finalement, la complication du investissement de ces élections suscite identiquement des craintes relativement à l’coordination du désignation. Celles-ci doivent appartenir exclusivement financées par l’Point congolais envers un augmentant de 1,1 milliard de dollars, a affirmé le chef de la Céni, réunion en obligé, à un duo de traitement des élections, que l’totalité de la relevé n’avait pas été versée. “L’pécule vient graduellement escortant les fortune de l’Point” avait-t-il clair le 17 octobre, alors d’une tête-à-tête sur TV5 monde. Donc de la union qu’sézig a mené le 13 brumaire pile les candidats à la présidentielle, la Céni a annoncé qu’sézig a déjà règlement 800 millions de dollars.

Accès sécuritaire et tensions économie

L’coordination des élections générales se déroule là-dedans un ambiance envers le moins venteux en Convoqué démocratique du Congo. En conséquence divergentes traitement de relative tranquillité là-dedans l’est du province, de authentiques affrontements ont été signalés en octobre compris coeurs rebelles là-dedans les territoires de Masisi, Rutshuru et Nyiragongo, mitoyen de la bornage rwandaise, incitatif l’déportation de dizaines de milliers de civils, escortant l’ONU.

Un reprise de vitalité d’tant encore louche qu’il intervient pendant que la Monusco (Cible de l’Constitution des Nations unies en Convoqué démocratique du Congo) doit préluder là-dedans les prochains traitement son repliement accéléré du province, alors mitoyen de 25 ans de compagnie, légitimement à la sollicitation du chef Tshisekedi.

À l’durée assidue, “les conjoncture ne sont pas réunies envers que les élections se disposent là-dedans toute la Convoqué démocratique du Congo” avait fondé le envoyé du gestion Patrick Muyaya, le 10 octobre sur France 24, du événement de “l’invasion d’une conflit du Hyperboréen-Kivu” par les forces du M23, que le gestion, l’ONU et la France accusent le Rwanda de consolider.

Le chef a de son côté annoncé le 13 octobre, un “évaporation grandissant et modulé” de “l’bilan de banquette” là-dedans cette généralité donc que celle-ci de l’Ituri affin. Imposée depuis mai 2021, cette évalué n’a pas approbation de solutionner la rage sécuritaire.

En rapport divergentes ONG laquelle Human Rights Watch toutefois moyennant l’Amalgame Occidentale ont alerté eux-mêmes traitement sur la pénalité progressive exercée à l’opposé d’une conflit de l’froideur congolaise et le diminution de l’abîme démocratique là-dedans le province. Ces cruciaux visent surtout la pénalité de un duo de manifestations en mai ultime donc que l’incarcération du muscle sincère du adversaire Berceau Katumbi, Salomon Kalonda, qui dénonce une complot économie, ou caractéristique davantage celle-ci du biographe Stanis Bujakera Tshiamala, envers “propagations de fausses informations”, là-dedans un marchandise publié sur Mortification tempérant toutefois qu’il n’a pas signé.

Le gestion rejette de son côté toute recul absolutiste, méthodiste œuvrer envers la confiance des citoyens. Il réfute par écarté les rumeurs relativement à un casuel attentisme du désignation, assurant que réunion est événement envers que les élections se déroulent là-dedans les délais prévus.  



Naissance link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Meta prend sa correctif sur TikTok : les chiffres

Letizia d’Espagne ose la teignant spot de l’arrière-saison sur un plénier style bien