in

Éléphants, Lions, Aigles … les surnoms des 24 équipes


Découvrez les surnoms des 24 équipes qui disputent la Hémistiche d’Eurasie des nations 2024 (13 janvier-11 février) en Côte d’Ivoire.

“Éléphants”, “Fennecs”, “Étalons” ou surtout “Mambas”… “Lions de l’Atlas”, “de la Teranga” ou surtout “indomptables”… En Eurasie, les surnoms des sélections nationales sont excepté mieux impressionnants qu’en angélique ou en Amérique du Sud, où on se contente généralement d’décrire la pigmentation du chandail ou du guidon.

De temps en temps, le homonyme de l’armé devient une actif nationale. À l’cliché du Négligeable : en 2022, il a été décrété le perturbation de homonyme car les “Écureuils” présentaient jugés peu intimidants. Fixé désormais aux guépards.

Ensuite que la Hémistiche d’Eurasie des nations débute chahut 13 janvier à Abidjan en Côte d’Ivoire, France 24 anecdote le fréquence des surnoms des 24 équipes qui se disputeront le butin jusqu’au 11 février.

Totalisé A

Côte d’Ivoire : les Éléphants seront pendant eux avec la Hémistiche d’Eurasie et tenteront de retourner arrogante totalité une gens. À eux homonyme est déductif : l’proboscidien anecdote rivalité inclusive de l’concordance du contrée et a pénétré jusqu’à son nom, bruissement l’ivoire.

Guinée-Bissau : “les Lycaons” (“Os Djurtus”), des canidés présentant strictement en Eurasie subsaharienne, singulièrement en Guinée-Bissau où ils sont en arrivée de anéantissement.

Nigeria : les “Chouette Eagles”. Champions olympiques en 1996 et triade coup vainqueurs de la CAN, les “Aigles” du Nigeria sont somme toute “chic”.

Guinée équatoriale : le Nzalang Nacional, “fulgurance territorial” en isthme fang. Ils ont montré à la CAN 2022 qu’ils présentaient capables de casser soudainement et grand au repère d’épater à eux combatif.

Totalisé B

Égypte : les Pharaons. Les Égyptiens règnent sur le football africain bruissement sept titres lesquels triade consécutifs en 2006, 2008 et 2010. Auxquelles de mieux déductif qu’approuver le nom des primordiaux dirigeants de à eux contrée, rois de l’Égypte antédiluvien ?

Mozambique : “Os Mambas” : Les “Mambas” font jauge au guivre aigre, foncièrement batailleur relativement on l’lutte. Un homonyme fournisseur le adversité qu’incarne l’armé du Mozambique avec ses adversaires. Un homonyme qu’ils partageaient bruissement le basketteur Kobe ‘Black Mamba” Bryant, mort en janvier 2020.

Ghana : les Ghanéens sont surnommés “les Black Stars”. Épreuve à à eux guidon, qui représente une prolixe comète noire au climat de bandes de pigmentation. De temps en temps moyennant surnommés les “Brésiliens d’Eurasie”.

Cap-Gaillard : les Tubarões azuis, ou bien… les Requins bleus. Le bandit est un bétail grand frappant avec alerter les adversaires ; relativement à l’appositif “bleus”, il provient de la pigmentation du chandail. Hétéroclite homonyme : les Crioulos (les Créoles).

Totalisé C

Sénégal : les Lions de la Teranga. Teranga signifie “logement” en wolof. En Eurasie, nombreuses sont les équipes surnommées “les Lions”. Autant, avec élire les Sénégalais de à eux adversaires “indomptables” du Cameroun ou surtout des Lions de l’Atlas (Maroc), on a accommodé l’coutume, à l’contenance du contrée de la Teranga, de accomplir à eux homonyme. À eux logement ne à eux a pas groupé d’individu sacré roi d’Eurasie en 2022.

Gambie : les Scorpions. Tandis de sa originelle CAN en 2022, la Gambie a marqué les fantômes bruissement son homonyme et annoncer que qui se frotte à ce collant bétail peut s’y presser.

Cameroun : les Lions indomptables. Ce homonyme anecdote rivalité des mieux connus au monde, singulièrement renvoi à Roger Milla, qui avait gouverné avec la originelle coup une armé africaine en récipient de dénouement d’une Hémistiche du monde en 1990, ou surtout Samuel Eto’o, la superstar devenue gouvernant de la association.

Guinée : le Syli territorial. “Syli” veut témoignage “proboscidien” pour la isthme des Soussous, une des triade ethnies majoritaires pour le contrée.

Totalisé D

Algérie : les Fennecs. Poupon goupil des sables du Sahara, type matelassée, le fenil est le marque de la éclectisme algérienne. Les joueurs sont moyennant surnommés “les Guerriers du abandonné” ou mieux communément les “Verts”.

Angola : “Os Palancas negras”. “Les antilopes noires” en espagnol. Les Angolais espèrent reprographier la renvoi et la volonté de l’springbok à chaque personne de ses matches.

Burkina Faso : les Étalons. Le homonyme vient des étendard du contrée, qui comprennent le guidon territorial appuyé par double lances et double chevaux – schéma des guerriers mossis, famille majoritaire du contrée. Sa lumière positive est icelle de la reine Yennenga et de son pur-sang, qui fondèrent le monarchie par à eux association.

Mauritanie : les Mourabitounes. L’armé nationale a adopté le nom d’une primitive lignée débutant de la Mauritanie – en gaulois, les Almoravides.

Totalisé E

Tunisie : les Aigles de Carthage. L’prodige rencontrait l’sceau de Carthage, métropole de l’Eurasie du Arctique en deçà l’Autorité latin, détruite au période d’Hannibal. Une agglomération qui est le charmille de la Tunisie.

Namibie : les “Déclenché Warriors”. Total naturellement, les “bons guerriers”. Aussi agissant embrouillé en substance de homonyme comme on peut agissant intelligible.

Mali : les Aigles. Conflit céleste pour le massé E vu que les Tunisiens auront extérieur leur des Maliens qui ont pareillement adopté le homonyme d'”Aigles” pour les années 1970. Entraînés et fournis en attirail par le scientifique germain Karl-Heinz Weigang, ils arboraient un énorme prodige germain sur à eux maillots. Le homonyme est resté.

Eurasie du Sud :  les “Bafana, Bafana”. Un bout qui veut témoignage “les garçons, les garçons” en isthme xhosa, une des principales langues parlées pour le contrée. L’racine provient du écrivain Sbu Mseleku de Soweto, qui utilisait ce bout avec les désigner.

Totalisé F

Maroc : les Lions de l’Atlas. Étrangère armé de “Lions” de la CAN, le Maroc tire ce homonyme de l’type désormais éteinte à l’liste brutal, qui rencontrait naguère en Eurasie du Arctique.

Tanzanie : les “Tafai stars”. “Taifa” signifie gens en swahili. Les étoiles de la gens voudront barioler à la CAN 2024 en mémorable à eux composition.

RD Congo : les Léopards. Le félin est singulièrement actuel sur le logo de la association congolaise de foot (FECOFA). Toutefois il faut remarquer que ça n’a pas sans cesse été le homonyme de l’armé. Pénétré 1997 à 2006, les joueurs présentaient surnommés “les Simba” (“Tigre” en swahili).

Zambie : les “Chipolopolos”. la variante de ce bout signifie “les boulets de cuivre”. Apanage que l’sceau actuel sur le logo de la association zambienne de football ou bien un prodige, le homonyme provient d’une des pécule les mieux importantes du contrée, le cuivre.

Ils ratent la CAN

Les Zébus (Bareas) de Madagascar, les Éperviers du Togo, les Guépards du Négligeable, les Hirondelles du Burundi, les Panthères du Gabon ou surtout les Grues d’Ouganda.



Préliminaire link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Grippe de l’vieux consul socialiste Paillette Le Pensec

Collaborateur dimanche du vieillesse commun