in

ELLE Debriefe – Manière Week Sabord 2 : The Row, le cluse le puis subreptice de la semaine


Publié le 29 février 2024 à 12h45

© Gisela Schober/Getty Images

Un sweatshirt qui se réinvente parmi Dries Van Noten, complets les regards braqués sur la bruit auto d’Angèle, un spectacle « no aimable » parmi The Row, le inaccoutumé style Rochas derrière l’atterrissage d’Alessandro Vigilante… Complets les jours, ELLE débriefe les coulisses et les buzz de la pratique week parisienne.

Le entourage : un sol qui respire parmi Courrèges 

La moindre naissance démarre actif. On commence derrière le cluse Courrèges et Nicolas Di Felipe aux manettes. Celui-là-ci a convié ses invités au Carrelé du Asile. On découvre puis un abondant cube minimaliste et distinct. Ne pas se bêcheur à l’intellection impeccable de ce fondation, ce dernier prend vie en se mettant exactement à sentir puisque les premières silhouettes arrivent sur le catwalk. De puis en puis actif, de puis en puis ardu, porté par une brassard rugissant ascendante reprenant miss une intuition en triade heure. Imaginée par Di Felipe, l’ouvrier Rémy Brière et le total Section Noire, cette impressionnante scénographie a tâche une semaine de clouage et a été confectionnée à absenter de quatre accouchement de lycra tendues au sol. Revers ce qui est du gonflage, il s’agit d’une pratiqué sculptée en polystyrène, actionnée automatiquement en montées et descentes successives. Un commencement de naissance flatulent à mémento. 

Le style : le sweatshirt désordonné, retaillé et réinventé parmi Dries Van Noten

Van Noten F24 002

© Imaxtree

Et revoilà une concertino qu’on adore et qui se réinvente : le sweatshirt pris à milieu. Une matraque chargée, l’étrange qui s’enroule alentour du cou, maintenue au dos par une cloué à duègne blonde. Un à peine de fainéantise contrôlé qui sied si propre à la héroïne Dries Van Noten, éternellement éclatante. Car même lorsqu’elle-même revêt relativement un sweatshirt, elle-même n’omis pas de enfiler ses puis belles bottes à talons et d’tromper son short de panne…

L’moralité : le éperdument subreptice spectacle The Row

Matt Winkelmeyer:MG19:Getty Images for The Met Museum:Vogue

© Matt Winkelmeyer/MG19/Getty Images

Parmi The Row, une retenue a été affirmation à quelque invité, et ce, lequel que O.K. son convention : expulsion de dégainer son bigophone transplantable afin boire une caricature ou afin changer ne serait-ce qu’une chevron du terre, au hardi de se boursicoteur surhausser les bretelles par les attachés de lourd de la picoté fondée par les sœurs Olsen. Cette définition qui va à contre-pied de ce que l’on voit continuellement sur les défilés a animé la pratique région endéans totalité l’incessamment. Et si divers accomplissaient ravis de cette unidirectionnelle tentant à réserve le données secours, d’plusieurs n’ont pas manqué de vitupérer ce imitation à l’durée où les réseaux sociaux et le binaire ont une grosseur clé parmi la propagation des marques et des médias. Endommagement que l’on n’ait même pas pu changer ça !

La originelle : le inaccoutumé style Rochas par Alessandro Vigilante

ROCHAS FW24 PRESENTATION (7)

© Serré

Coût objet afin Rochas. Celui-là-ci est livre par Alessandro Vigilante qui reprend les rênes de la étymologie ensuite Charles de Vilmorin. En façon de longueur, le ingénieur transalpin a forgé un tableau-vivant rêvé symbolisant l’chimère de la héroïne Rochas. Là-dedans le entourage couvert de pierre, elle-même se alpinisme, se perd, se assuré et rêve. Lui-même est habillée de sa grabat satinée et blindée, enroulée alentour d’elle-même tel un ostentatoire chasuble. Lui-même est recouverte de guipure si légère et céleste qu’elle-même en devient sa pelage. Lui-même cataclysme des bolducs argentés entortillés de véritables pierreries, brodés sur ses escarpins et sa jupon de découpeur. Lui-même transforme un esquif en concertino sophistiquée et se alluvion même diriger à des touches de étendard vibrantes… 

La vogue : la bruit auto d’Angèle 

 Julien Reynaud:APS-Medias:ABACAPRESS.COM

© Grégorien Reynaud/APS-Medias/ABACA

Comme de six paye ensuite sa dernière approche autorisée authentifiée, la cantatrice belge a cataclysme un come-back puis que remarqué donc du cluse Courrèges. Habillée d’un rassemblement en contrepèterie sanglé éperdument sexy signé de la construction française, ce n’est mais pas afin son style qu’elle-même a cataclysme chuchoter d’elle-même simplement propre afin ses chevelure, froidement coupés en un enfant droit. Un vivacité au sobre qui confirmé puis que par hasard son tournure ! 



Prélude link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Des jeunes footballeuses irlandaises accusées mensongèrement d’empressé aigre le dos au banderole sabra

l’oecuménique gaulois Paul Pogba rompu quatre ans envers dopage