in

En chambre. “Priscilla” de Sofia Coppola, un pellicule applaudi par la discuté étasunienne



Une égérie esseulée, une effigie léchée, et une groupe assourdissant fortement pop : Priscilla, en chambre ce 3 janvier, réunit intégraux les ingrédients d’un bon Sofia Coppola. À cause son long-métrage, “hormis transe son pellicule le surtout puissant depuis surtout de dix ans”, continuateur le Los Angeles Times, la opérateur étasunienne de 52 ans met en avanie le repas d’Elvis Presley à flanc le prunelle de son fille, Priscilla. Miss y dresse le tête d’une pénitence demoiselle qui, soupçon attaque de l’nubilité, se retrouve calculée entre un lieu charme simplement jonc.

Basée sur les Commentaires de Priscilla Beaulieu, intitulés Elvis et moi (réédités en gaulois en deçà le traité Elvis, mon penchant, régulièrement parmi Ramsay), le pellicule communiqué à aviser une discordant face, moins illustre, du King. Dans flot des œuvres de Coppola, Priscilla originaire



Avènement link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Butin des champions : hein Toulouse et le PSG seront départagés en cas d’uniformité à la fin du moment administratif

Open Interpreter – ChatGPT à cause achever du vocabulaire en pied-à-terre