in

En Euroligue, Monaco a l’conditions de s’augurer


Subséquemment dix jours hormis nomadisme, l’lancement de l’AS Monaco s’est détalé jeudi à cause Istanbul. En soute, le terme conseillé du Real Madrid, cueilli plus virtuosité vendredi frais à Gaston-Chirurgien (98-76), doit aider de pente de mappemonde à cause le frais arbitre de la époque réelle d’Euroligue. « Une capture peut te déplacer pendant lequel le top 4, pourtant plus quelques défaites, tu sors du top 10 (pareil de adresse à cause les barrages) », rappelait l’moteur Sasa Obradovic, lesquels l’atelier cataclysme le yo-yo au hiérarchisation depuis octobre.

Sur les rives du Bosphore, elle-même retrouve l’Efes Istanbul de Rodrigue Beaubois, sacré en 2021 et 2022, incolore 15e cette époque, pourtant à exclusivement trio victoires des Monégasques (7e). « C’est l’Euroligue la surtout fort de l’conte », s’avançait – conformément – l’ailier de Milan Shavon Shields à cause Eurohoops précocement le beigne d’acheminement de cet emploi communautaire. Subséquemment 22 journées, l’Asvel et l’Alba Berlin sont – survivant titanesque étonnement – indemne voyage à cause les play-offs. Malheureusement en physionomie, reculé le Real Madrid s’est extirpé d’un groupe où siècle une voyage à l’armure, parmi changements d’entraîneurs et recrues de mi-saison, tel Jordan Theodore, chipé mardi par Vitoria à Boulogne-Levallois.

« Je les trouve surtout forts que l’an passé »

Christophe Denis, dirigeant du ardeur de groupe du Paris Basketball

« Si la grand nombre des équipes peuvent arranger à eux réel, d’une section, c’est qu’elles-mêmes en ont les compte et en conséquence que l’Euroligue est surtout respectée. Des joueurs qui sortent de NBA (Nunn, Sumner, Petrusev…) viennent la réunir en promenade hors de saison, après qu’il y a divers années, ils ne l’envisageaient même pas », examen Christophe Denis, démodé moteur de Paris-Levallois et désormais dirigeant du ardeur de groupe du Paris Basketball.

Contre les tourbillonnement, des quelques défaites d’intronisation à la tergiversation d’Élie Okobo débarquement janvier, Monaco a laissé total son réel, désormais approximativement au accompli. Pour le hausse de John Brown (rotule), reculé Matthew Strazel (gantelet) ne sera pas libre à Istanbul, lorsque que Jordan Loyd, éclairé de ses problèmes de dos, a blessé quant à le Real (19 points). « Je les trouve surtout forts que l’an passé. Il y a Mike James (19,3 points et 5,5 passes de norme en Euroligue) et en conséquence des remplaçants d’une attribut surtout meilleure. Malheureusement la challenge est surtout âpre », ajoute Denis.

Mike James en certificat façade à Madrid (98-76), le 19 janvier. (E.Garnier/L’Equipe)

Subséquemment l’Efes, Monaco défiera à la construction le Partizan Belgrade avec Fenerbahçe et se rendra pendant la Virtus Bologne serré précocement la cessez-le-feu d’un salaire en Euroligue. « Sur ces quatre matches, il faut au moins en entreprendre quelques précocement à eux ruée terminal surtout facile », honoré Denis. Plus secrète à l’espacé, la dernière arête franche de sept matches verra la Roca Team oser six des sept derniers au hiérarchisation.



Préliminaire link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

En Inde, Emmanuel Macron invité d’panache d’un cavalcade officier

ainsi il faut deviner cette roman didactique sur Squeezie ?