in

En Géorgie, 20 000 monde manifestent comme la loi sur l'”faveur immigrante”



En Géorgie, comme 20 000 monde ont précis à eux concurrence mercredi au désignation en gagnante déchiffrage d’un dissertation sur l'”faveur immigrante”, comparé à une loi russe répressive sur les “agents de l’différent” et vu identique un contrariété aux ambitions européennes de ce contrée du Caucase.

Publié le : 17/04/2024 – 22:48Modifié le : 17/04/2024 – 22:51

4 mn

En Géorgie, la loi contestée sur l'”faveur immigrante” a traversé, mercredi 17 avril, une relâche législative majeure. L’cooptation en gagnante déchiffrage de ce dissertation, comparé à la arrêt russe répressive sur les “agents de l’différent”, a déclenché la humeur de comme 20 000 monde, sortis dévoiler parmi la déterminante Tbilissi. 

Le croquis de loi, à l’source de rassemblements planches depuis le arrivage de la semaine, a toléré l’acquiescement des députés du cabale du Rêve géorgien, au emprise, au espèce d’un désignation boycotté par l’concurrence.

Paire disparates lectures devraient couvrir, un métamorphose qui pourrait digérer des semaines, d’aussi que la présidente géorgienne Salomé Zourabichvili, pro-européenne et en affrontement derrière le intendance, pourrait subséquemment affermir son renvoi. Les députés proches du emprise détiennent néanmoins d’une masse prétendue quant à le surmonter.

Accompagnant ses détracteurs, cette arrêt est liberticide et pourrait prévenir le union de la Géorgie, une ex-république soviétique, derrière l’Incorporation occidentale.

Entre la débat, quasiment 20 000 monde se sont rassemblées précédemment le Représentation, bloquant l’galerie directrice de la déterminante endroit à des centaines de policiers anti-émeute, ci-devant de acheminer abords les cabinets du Précurseur plénipotentiaire quant à prescrire qu’il vienne à à eux accord, a flagrant un glossateur de l’AFP.

“Non à la loi russe !”, ont clamé les participants, comme que résonnaient les récapitulations de l’psaume citoyen géorgien et de l’Ode à la euphorie, l’un des symboles de l’pudique.

Le dissertation est comparé à la arrêt russe sur les “agents de l’différent” utilisée par le Kremlin depuis 2014 quant à mot-valise les scrutin dissidentes, les ONG et les médias indépendants.   

Achoppement à l’ajustement                  

“C’est une désolant naissance quant à la Géorgie car à nous intendance a incident un pas de encore abords la Russie et lointain de l’pudique”, a estimé une manifestante, Makvala Naskidachvili.

“Purement je suis de même bonne de repérer une équivalente assortiment au gorge de la juvénilité”, a additionnel cette soeur de 88 ans. Ces jeunes “sont de fiers Occidentaux et ne laisseront hominidé saboter à eux rêve communautaire.”

Des rassemblements ont de même eu coin parmi hétéroclites disparates villes du contrée, laquelle parmi la adjoint Batoumi, subséquent l’exercice de pastille Interpress.

Lundi et mardi, d’disparates protestations ont été organisées. La maréchaussée anti-émeute a pourchassé quelques manifestants parmi les rues alentour du Représentation, brutalisant ou pittoresque quelques. Des médias géorgiens ont évident que à elles journalistes avaient de même été malmenés par les forces de l’rythme.

Si le croquis de loi est voté, les organisations qui reçoivent encore de 20 % de à eux subvention de l’différent seront obligées de s’homologuer en tellement qu'”organisations talonnant les intérêts d’une hardiesse immigrante”, dessous exsudé d’amendes.

L’UE, qui a admis en décembre à la Géorgie le protocole de concurrent, a demandé l’répit du dissertation, estimant qu’il va à l’opposé du horaire de réformes que ce contrée doit agir quant à aller sur la intermédiaire de l’ajustement.

Le moteur de la appel de l’UE Josep Borrell et le agent communautaire chargé de l’dilatation Oliver Varhelyi ont jugé que le désignation de mercredi vivait “énormément angoissant”.

“Une cooptation conclusion de cette arrêt aurait des conséquences négatives” relatif à les ambitions européennes de la Géorgie, ont-ils ouvert, motif qu’une équivalente loi n’vivait “pas ordonnée” sur les pouvoirs de l’UE. Washington a précis des inquiétudes pareilles.   

Décisifs infondées ?               

Le intendance géorgien assure que le dissertation vise exclusivement à encore de “aurore” parmi le subvention des organisations. Le Précurseur plénipotentiaire Irakli Kobakhidzé, à l’source du croquis de loi, a inculpé quelques coeurs de la corporation galante de exposer d’découler la Géorgie parmi la désaccord en Ukraine et de exiger entreprendre une dérangement.

“En ci-devant, derrière éclat, abords l’pudique !”, a-t-il dit, ensemble en assurant que les dirigeants européens critiquent ce dissertation hormis porter d’arguments. Cependant des déclarations défavorables aux Européens, Irakli Kobakhidzé avait dit que l’ajustement à l’Otan et à l’Incorporation occidentale serait sa nouveauté.

Des élections législatives, vues identique un copie, sont prévues parmi le contrée en octobre. Quant à sa division, la présidente Zourabichvili a estimé que la proportion allait comme “la énergie de la patrie”. “Il s’agit d’une coquetterie cordiale, d’une diplomatie russe de déstabilisation”, a-t-elle affirmé.

Lundi, des députés du emprise et de l’concurrence en sont venus aux mains au espèce d’un discussion sur le dissertation, stimulant une empoignade parmi l’convention. Une gagnante version de ce croquis de loi avait été abandonnée en germinal 2023 postérieurement des manifestations massives qui avaient été dispersées par la maréchaussée. 

Derrière AFP



Avènement link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Google va enserrer une cumul colossal chez l’IA

En jupe-culotte maxi, sabots et sac Longchamp, Suri Cruise prouve qu’miss a hérité du acception du parole de sa épouse Katie Holmes