in

En Iran, double journalistes condamnées à de la cachot derrière diligent entouré l’ressources Mahsa Amini



Subséquent des médias officiels iraniens, les journalistes Niloufar Hamedi et Elaheh Mohammadi ont été condamnées respectivement à des peines de sept et six ans de cachot. Les double femmes avaient contribué à restituer officielle la crevé de la Kurde Mahsa Amini.

Publié le : 22/10/2023 – 12:50

2 mn

Elles-mêmes avaient été emprisonnées en septembre derrière diligent contribué à restituer officielle la crevé en internement de la neuf Kurde Mahsa Amini. Les journalistes Niloufar Hamedi et Elaheh Mohammadi ont été condamnées respectivement à des peines de sept et six ans de cachot, ont annoncé dimanche 22 octobre des médias officiels.

La félibre Elaheh Mohammadi s’est vu battre une mélancolique de six ans de cachot derrière participation derrière les Mémoires-Unis, de cinq ans derrière menée parce que la tranquillité du peuplade et d’un an derrière publicité parce que la Ville mahométan, subséquent l’comptoir de la intégrité Mizan Online.

La photojournaliste Niloufar Hamedi a derrière sa bouchée été condamnée à sept ans de cachot derrière collaboration derrière les Mémoires-Unis, cinq ans de cachot derrière menée parce que la tranquillité du peuplade et un an derrière publicité parce que la Ville mahométan, a supplétif la même commencement.

À annihiler aussiIran : double journalistes constamment emprisonnées derrière diligent enquêté sur la crevé de Mahsa Amini

Le décret peut employer accessoire d’un apostrophe

Elaheh Mohammadi, 36 ans, surseoir de Ham Mihan, et Niloufar Hamedi, 31 ans, photographe du communiqué Shargh, sont détenues depuis septembre 2022 parmi la cachot d’Evin à Téhéran et à eux jugement avaient ébauché en mai.

Le décret peut employer l’accessoire d’un apostrophe parmi un pause de 20 jours, a précisé Mizan.

À saisir aussiIran : jugement de double femmes journalistes

Les double femmes ont été incarcérées derrière diligent entouré le cadavre, le 16 septembre, de Mahsa Amini, une Kurde persane de 22 ans arrêtée à Téhéran par la gendarmerie des mœurs qui lui reprochait d’diligent enfreint le légalité vestimentaire de la Ville mahométan, solennel spécialement aux femmes le étape du éclipse en direct.

Elles-mêmes avaient été accusées le 8 brumaire de “publicité” parce que la Ville mahométan et de menée parce que la tranquillité nationale.

La intégrité persane a fichu mardi l’entremetteur de Mahsa Amini à un an de cachot derrière “publicité” parce que l’Détail alors “s’personne maintenu derrière des médias étrangers et locaux sur l’ressources”, subséquent sa caparaçon.

Plus AFP



Entrée link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Longévité, maelström, postures… Les secrets du relâche inhumain

BMW Ladies Championship : Lee s’essentiel en play-off, Boutier 5e, Delacour 13e