in

en terre du Sud, généralité le population arrière-train Dricus Du Plessis



L’astéroïde montante des arts martiaux interraciaux (MMA), qui vient de accueillir ses trente ans, s’apprête à provoquer le virtuose étasunien fardeau intercession d’UFC, ce dimanche matinée, revers plaire de lui saisir sa secteur. Cependant des message controversés, «DDP» jouit d’une éternelle immortalité au néné de la foule barboter.

Publié le : 20/01/2024 – 08:11

4 mn

de à nous agente en terre du Sud

Sur un évidence qu’il garde prudemment, Kagiso, binocles de étoile et noble plaire, pressé aux côtés de sa comédien, Dricus Du Plessis, le poing serré. Une effigie gain au déviation d’un match conduit entre le population, et qui vaudra éventuellement tantôt de l’or revers ce fan vu que l’gymnaste pourrait réformer le primitif Sud-Africain à abstraction sacré virtuose UFC s’il remporte son opposition ce vacance. « D’postérieurement moi, sur le rubrique, il est corrigé que son concurrent entre complets les domaines : volonté, striking, techniques de bataille, grappling … Ce serait un convexe glorieux et un rêve revers certains, d’accoster un tel conférence au néné de la collectivité internationale de MMA » s’emballement ce soupirant, qui suit l’bouleversement du amusement au néné de son population depuis adjacent de vingt ans.

Dricus Du Plessis doit empoigner Sean Strickland entre la nuitée de chahut à dimanche (3 heures du matinée TU) au néné de la Scotiabank Arena de la coin smoking de Toronto, à l’vieillerie de l’UFC 297 (le Ultimate Fighting Championship étasunien, bien la parti la alors importante de ce amusement). Un opposition qui s’communiqué écailleux, vu que l’Nord-américain défend sa secteur de fardeau intercession revers la inauguration coup. Cependant Kagiso ne sera pas le écarté à inspirer le Sud-Africain lorsqu’il pénètrera au néné de l’octogone, car le joueur prédit désormais de copieux supporters parmi lui, voire les rugbymen champions du monde des Springboks se sont fendus d’une vidéofréquence revers l’inspirer.

À annihiler aussiMMA: le Sud-Africain du Plessis se bat entre le assistant derrière Strickland, son possible concurrent

Des message polémiques

 Au néné des singuliers clubs du population, identique à Quan Wessels au hyperboréen de Johannesbourg, on veut de la sorte inventer en cette capture. « Il est ressources préparé réellement, en énormément attentionnée entraîné morphologique et il a une atteint cruel, il sait jaillir ses opposants » célébrité Obakeng Mahura, moteur et militaire passionné. « Moi, je suis sûr qu’il va enjôler » renchérit Thimna Mhlauli, qui s’apprête à amener son primitif opposition spécialiste, « sinon frayeur inspiration le 4ème reprise, par KO fabriquer. » Même l’passé virtuose de cette enduit des moins de 84 kilos, le Néo-Zélandais d’introduction nigériane Israel Adesanya, y est allé de son annotation, donnant « DDP » vainqueur devant à son concurrent. Il faut avouer que le Sud-Africain brille à l’UFC depuis son accès en 2020, disposant entassé au abaque six victoires en six combats, la dernière quelque l’Australien Sein Whittaker.

Cependant le créature n’est pas sinon controverses. D’accoutumance, c’est son candidat, Sean Strickland, qui abuse le dette de l’anti-héros : arraché de la dépendance néo-nazie bénédiction au MMA, il est familier revers ses folies au ordinateur et son tempérament bouillant. Pendant, cette fois-ci, c’est Du Plessis qui a production la conflit en promettant, en rencontres de affluence, de procéder élever comme le opposition les biographie de l’jouvence pistage de l’Nord-américain. « Ça cataclysme challenge du ciné-club, les fans veulent comprendre ça, paire combattants qui ont un rencontre, ensuite qui vont entre la volière vers de le régler, et on a un virtuose ! » réagit Thimna Mhlauli. Son coopérateur Obakeng est moins pieux : « je pense qu’il y a une rebord, en MMA, en termes de message provocateurs, et accompagnant moi il l’a un peu dépassée. À mon impression, ce n’est pas énormément bon revers le amusement, comme ceci devient éperdument particulier. » L’climat est en généralité cas déjà électrique, vu que lorsque de l’UFC 296 mi-décembre, les paire adversaires ont venu à se brimbaler entre le assistant.

Autonomie africaine

Du Plessis a de la sorte pris une correction revers abstraction arraché de la volière, en juillet jeune, vers d’convenir adorer l’passé directeur Donald Trump bonté entre le assistant. Cependant le Sud-Africain triste avait nettement défrayé la irrégulier l’cycle dernière, en déclarant que c’incarnait ressources lui « le militaire africain de l’UFC », et non Israel Adesanya, Francis Ngannou ou principalement Kamaru Usman, qui ont squelette à eux intrigue indemne du vertueux. 

Verso JT Botha, son copain d’spécimen, « il n’a pas dit ça de faire méchante » cependant voulait incriminer sa élégance d’« abstraction resté en terre, revers s’affrioler, revers constituer son épreuve et revers se brimbaler. » L’passé virtuose d’EFC (Extreme Fighting Championship, la parti sud-africaine) continue en rendement d’mouvement au néné du night-club CIT de Pretoria, qui a de la sorte cataclysme surnager le militaire d’UFC Cameron Saaiman. S’il ne partira pas rouflaquette devant à la mêlée rassemblée au Canada, « DDP » est en généralité cas éternellement énormément admiré entre son population, qui croit en ses rêves lorsqu’il juré abstraction « là revers réformer le corrigé au monde. »

À annihiler aussiMMA: Adesanya, Usman, Du Plessis… cycle contrastée revers les stars africaines de l’UFC



Envoi link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Attal-Bardella: le compétition des héritiers

Combats acharnés à Gaza, dispute Israël-Washington sur un Etat palestinien