in

encore d’une centaine de hommes enlevées chez le nord-ouest du tribu


Surtout de cent hommes ont été enlevées chez le nord-ouest du Nigeria alors de un duo de guets-apens dissemblables chez l’Bilan de Kaduna, ont montré lundi les autorités locales. La semaine dernière, des entités armés avaient en conséquence exécuté des dizaines de hommes chez un étrange paroisse du arrondissement de Kajuru.

Publié le : 18/03/2024 – 17:45

3 mn

Les enlèvements se poursuivent au Nigeria. Surtout de 100 hommes manquaient à l’recours chez le nord-ouest du tribu postérieurement un duo de guets-apens dissemblables chez l’Bilan de Kaduna, ont montré lundi 18 germinal les autorités locales.

Ces authentiques kidnappings font contrecoup à celui-ci de différentes dizaines de hommes la semaine dernière chez le même arrondissement de Kajuru, de la sorte qu’à celui-ci immersion germinal de encore de 250 élèves d’une université de Kuriga, à 150 km de Kajuru. 

Les authentiques enlèvements ont eu position au collège du vacance.

Chez la nuitée de dimanche à lundi, des entités armés ont exécuté 87 hommes chez la bourg de Kajuru Étape, suivant le directeur du conduite garçonnière, Ibrahim Gajere. “Ils sont allés tenter les peuplade parmi eux en dessous la provocation d’une revolver”, a-t-il franc à l’AFP.

Un citoyen, Harisu Dari, a franc que des centres d’assaillants, connus régulièrement en dessous le nom de bandits, ont emmanché d’invasion le paroisse moyennant 22 h et ont écho du colportage moyennant diminuer les habitants. 

Une avènement de l’ONU et un passé gérant garçonnière, entiers un duo de convaincant à l’AFP en dessous bardé d’anonyme, ont incontestable ce histoire.

Employé usitée des gangs criminels moyennant conquérir une contrepartie

Sabbat, 16 hommes ont été enlevées à Dogon Noma, à une dizaine de kilomètres de là, suivant Harisu Dari, la avènement de l’ONU et l’passé gérant garçonnière.

La maréchaussée de Kaduna et le gardien à la confiance de l’Bilan n’ont pas répondu aux demandes répétées de approbation. 

La semaine dernière, des entités armés avaient exécuté des dizaines de hommes chez un étrange paroisse du arrondissement de Kajuru. 

Les gangs criminels procèdent généralement à des enlèvements parterres chez le nord-ouest du Nigeria, ciblant les écoles, les bourgades et les autoroutes où ils peuvent prochainement diminuer un noble public de hommes en colloque d’une contrepartie. 

Originellement du mensualité de germinal, encore de 100 femmes et chérubins ont été enlevés chez un halte de déplacés chez l’Bilan du Borno (nord-ouest) par de présumés jihadistes. Plus des entités armés ont exécuté encore de 250 élèves chez une université du paroisse de Kuriga, limité à brutalement 150 km, ce qui constitue l’une des encore importantes guets-apens de ce parangon depuis des années.

Différents jours encore tard, au moins 15 élèves d’une université mahométan chez l’Bilan de Sokoto au nord-ouest du Nigeria ont été enlevés par des entités armés, d’postérieurement des flots locales.

Parce que 4 777 hommes enlevées depuis mai 2023

Cette délayé d’enlèvements à éternelle recueil met à l’infortune le conduite du directeur Bola Ahmed Tinubu, qui a futur de s’lutter à l’danger.

La semaine dernière, il a franc actif fourni aux forces de confiance de ne pas assumer de contrepartie moyennant la manumission des élèves. Les parents affirment que les ravisseurs ont obligatoire un rémunération perceptible moyennant le accroissement des chérubins.

Au Nigeria, les victimes d’opération sont généralement libérées à l’réussite de négociations derrière les autorités, capital que les responsables nient que des rançons soient versées.

La couvent nigériane de conseiller en comptabilité des risques SBM Attachement a franc actif assimilé 4 777 hommes enlevées depuis l’approche en empile de Bola Ahmed Tinubu, en mai 2023.

Pour AFP



Naissance link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Faut-il principalement canonner des missiles à 1 million d’euros grâce à des drones à 20 000 dollars ?

La Aumônière de Paris termine en inhibition précocement une dramatique de rencontres de banques centrales