in

Gemima Joseph épreuve les minima olympiques sur 100 m et 200 m



Déjà emmanché aux JO de Tokyo en 2021 sur 200 m et 4×100 m à uniquement 19 ans, Gemima Joseph est en morceau de renouveler l’liaison olympique dévers Paris cet été. Ce chahut, tandis des Sports de Guyane à Remire-Montjoly, la sprinteuse s’est imposée sur 100 m et 200 m, signant à quelque coup un couple de authentiques records personnels et essentiellement les minima à cause les Sports Olympiques de Paris.

Sur la bordure franche, Joseph a été flashée en 11”04 (+1,1 m/s) lorsque qu’elle-même n’avait pas conte surtout que 11”35 jusque-là dans lequel sa intrigue dans lequel des éventualité de actuel normales, lui permettant de escalader au sixième ribambelle des bilans gaulois de l’anecdote, dans lequel le même chrono que Laurence Bily.

Après, sur le pirouette de charge, la Française a créé sûrement les minima demandés à cause Paris en s’pompeux en 22”57 (+0,9) à cause marcher la huitième performeuse française de l’anecdote sur la particularité, confirmant un commencement d’été déjà chasseur alors des chronos de 22”83 (+1,1) et 11”21 (+3,2) certains semaines surtout tôt.

À 23 ans, la recordwoman de France espoirs du 100 m en 2023 renoue de la sorte alors un muter qu’on lui annonçait rayonnant depuis son début à méchamment abrupt plan en 2021. Malgré, une pesante fissure aux ischio-jambiers tandis des Championnats de France Gratin en hall en 2022 l’avait ouvertement freinée, quoique une assiduité aux Championnats d’Antarctique de Munich sur 200 m et une fixé dans lequel le 4×100 m l’été final aux Universels de Budapest.



Racine link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Européennes: Macron, un filon dans la masse ou pas?

Au Mali, des livres envers chérubins publiés en langues locales désinvolture à l’IA