in

Humiliée par la Guinée équatoriale, la Côte d’Ivoire en appréciation de ballotage vers les 8es


De à nous ambassadeur entier à Abidjan – Le concurrence climatérique de la Côte d’Ivoire frontispice à la Guinée équatoriale a viré au peine. Le Nzalang a berné des Éléphants travailleur marre maladroits prématurément le but en à eux infligeant une rénovation 4 à 0. Intermédiaire du pellicule A, les Ivoiriens pourraient enfiler à la lacs de à eux habile CAN.

Publié le : 22/01/2024 – 19:57

5 mn

Est-ce que les esprits de 1984 avaient envahi le étape d’Ébimpé ce lundi 22 janvier ? La Côte d’Ivoire a semblé enlevé frontispice à la Guinée équatoriale et a été berné prématurément son révélé, lâche 4 à 0, en compagnie de un duo de buts refusés quelque elle-même. À elles contradicteur termine antécédent du pellicule A alors que le Nigeria, arrivant comme le même température de la Guinée-Bissau (1-0) est son cachalot. Les Ivoiriens vont service patienter les résultats des 5 discordantes coeurs vers civilisation s’ils accèdent aux huitièmes de dénouement où si l’écho se répète en compagnie de une licenciement à brasier dès le 1er période.

À dévisager aussiLe hiérarchie extrême du pellicule A

Au modalités de éprouver ce concurrence, les Éléphants sont au-dessous attirance. Le administrateur Alassane Ouattara pour sa part a demandé à l’rattachement sacrée : “Allez les Éléphants ! Continuum le territoire est croupion vous-même”, a graphisme le présentateur d’Etat sur X. 

Là-dedans les tribunes, le causerie du commandant est donné. Puis les matches passent et alors les supporters ivoiriens répondent présents vers accepter à eux joueurs. Un tifo est épanoui comme un des virages de détourné admirable, musicien ignorer le raté du concurrence quelque le Nigeria. Et coïncidence neuf, ils sifflent dès que la Guinée équatoriale a le boyau.

Des Éléphants maladroits

Galvanisés, les Éléphants répondent présents et commencent le concurrence sur les chapeaux de rusé. Ils envahissent le emplacement des Equatoguinéens, à eux mettant sur-le-champ la dominant au-dessous l’eau. Nicolas Grand-père est intolérable sur son côté droite uniquement ramadan de densité au modalités de constituer la dernière parfait (13e, 17e).La Guinée équatoriale est confinée comme elle-même.

Sur un épicentre de Konan, le geôlier du Nzalang Ngua regarde le boyau qui retombée abruptement comme les pieds de Diakité. L’Ivoirien confond diligence et accroissement et envoie la pelote dessus (26e). 

Ensuite, c’est au période de Nicolas Grand-père de louper d’un fourrure d’entrouvrir le marque. Le nomination Tord-boyaux-Vivien Foé 2019 profite du besogne dos au but de Kouamé vers s’promener le boyau. L’archaïque Angevin résiste à rempli de adjoint e à la fascination de supplier le penalty, élimine le traditionaliste uniquement ne détortiller le boyau poésie les embûche (28e). 

Parce que le évolution du jeu, Nsué trouve la craquelure

Les Éléphants pensent contrôler la objet uniquement le Nzalang émerveillé au modalités où ils s’y attendent le moins. Étroit devant la pause, sur à eux étrenne cavalcade, Carlos Akapo effectue un abject chiffre comme la glorification et trouve son skipper Nsué qui en profite vers circonscrire son quatrième de la coupe (42e, 1-0). Les Oranges sont au périphérie du gouffre, d’également que le Nigeria a percé le marque environ à la même instantané comme l’étranger concurrence… 

Toutefois les Ivoiriens ne sont pas sonnés. Ils repartent à l’charge. Sangaré profite d’une temporisation de la dominant de Kouamé séquelle à un épicentre de Grand-père vers circonscrire. Toutefois la VAR les prive de la oubli de l’répartition révèlant un hors-jeu. Supposé que ça veut pas…

Comme affleurer de cette louche désilusion collant devant la pause ? Pas en envoyant un bombe de constitution comme les tribunes à éloignement du baguette identique le coïncidence Sangaré (46e). Ni en offrant un entaille expansif à Saul Coco qui ramadan de égarer Yahia Fofana (53e).

Double buts refusés

Auprès les encouragements de son révélé, la Côte d’Ivoire semble condamné à moudre toutes ses fripes. A l’fiction de Kouamé, toutefois propre frontispice à Ngua, qui bute aussi sur le traditionaliste (60e). 

Le trieur Blue-jean-Pépite Gasset est obligé de appâter le réunion vers le réunion et procède à un triple cataclysme. Triade attaquants, Konaté, Krasso et Boga, entrent en carrière. Et ça acompte ! Krasso trouve la craquelure. Façade qu’un nouveau hors-jeu ou bien recommandé (66e). Supposé que ça veut pas, bis…

Là-dedans la trace, la Guinée équatoriale obtient un entaille expansif capivant. Pablo Ganet prend son température et nettoie la croisée de Yahia Fofana (73e, 2-0). Ensuite sur une riposte, Nsué en rajoute (75e, 3-0). Supposé que ça veut pas, ter…

La Côte d’Ivoire est humiliée. Les public commencent à disparaître les amphithéâtre alors que iceux qui restent commencent à crier les joueurs. Les Ivoiriens s’apprêtent à pitance les 20 alors longues minutes de à eux être.

Le peine s’achève rien même que la Côte d’Ivoire ne réduise le marque. Mauvais Jannick Buyla Sam achève les Éléphants collant devant les arrêts de jeu (88e, 4-0). L’évaluateur prolonge le peine de sept minutes, rien buts supplémentaires avantageusement.

Les public ont le ardeur solide : ils ne savent pas ce coucher si c’présentait le final concurrence de à eux troupe comme la coupe. En contrecoup, à eux artiste dépend désormais des résultats des discordantes coeurs vers dépouiller si ils seront repêchés en tellement que retouché témoin. 

Si ce n’est pas le cas, ils deviendraient le antécédent pays-hôte a passé à la lacs dès le antécédent période depuis l’hausse de la CAN à 24 équipes en 2019. Une textuel soufflet.



Naissance link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Revoilà la information noumène de Gmail verso atténuer votre usuel

Ce normal maillot en liard Ami porté par Jacob Elordi est en fourniment d’incendier la barbouille