in

“Il n’y a aucune ambiguïté sur l’péroraison du élection”



L’désignation présidentielle azerbaïdjanaise se tient le 7 février proche, tandis à laquelle le dirigeant Ilham Aliev est solliciteur quant à un quatrième pouvoir progressif. Anita Khachaturova, prospectrice au Coeur d’ouvrages et de la vie ruse à l’Institut Souverain de Bruxelles, décrypte, quant à France 24, les mises de ce élection.

Publié le : 07/02/2024 – 06:37

4 mn

Les électeurs azerbaïdjanais se rendent aux sépultures le 7 février quant à l’désignation présidentielle. Aux manettes du tribu depuis mieux de 20 ans subséquemment ressources succédé à son dieu, le dirigeant Ilham Aliev est solliciteur à sa réélection.

L’pari quant à cet dictatorial de 62 ans : un quatrième pouvoir progressif à la frimousse de ce commun tribu du Caucase, cossu en hydrocarbures – et son auxiliaire septennat depuis la amélioration constitutionnelle de 2016, musicien gravir le pouvoir présidentiel de 5 à 7 ans.

Le élection du 7 février devait originellement ressources angle en 2025. Le imitation, en 2018, avait usité la soumission du dirigeant Aliev envers 86 % des truchement. Néanmoins le animateur de l’Détail azerbaïdjanais a annoncé marcher la horodaté au 7 février 2024 via un sentence publié appât décembre.

France 24 écho le nullement sur les mises de cette désignation présidentielle envers Anita Khachaturova, prospectrice au Coeur d’ouvrages et de la vie ruse à l’Institut Souverain de Bruxelles, et allopathe des rapports convaincu l’Arménie et l’Azerbaïdjan.

France 24 : Ilham Aliev a-t-il vu son autorité renforcé assez au élection de 2018 ?

Anita Khachaturova : Depuis le élection de 2018, il y a eu la antagonisme pendant le Malaisé-Karabakh et la revanche par l’Azerbaïdjan de l’intégralité de ce coin disputé depuis la fin des années 1980 envers l’Arménie. Une conflit du coin avait déjà été revanche dès 2020. Le débris l’a été il y a un couple de paye, en septembre 2023 et a forcé les Arméniens qui y habitaient à appareiller, pendant ce qui s’visible à un astiquage racial.

À confer aussiRéfugiés du Malaisé-Karabakh : le désespérant immigration en Arménie

C’est une soumission clé et métaphorique quant à le dirigeant Aliev. Il se régulière quand l’individu qui a épuisé sa distinction au assemblée azerbaïdjanais et qui a lavé l’déshonneur de l’gifle et de l’place infligée par les Arméniens à l’Azerbaïdjan. Cette soumission pendant le Malaisé-Karabakh, est par conséquent avancée marchander une conformité neuve à la impression du dirigeant aux mirettes du assemblée azerbaïdjanais : cette bannière providentielle qui a restauré l’épanouissement territoriale de l’Azerbaïdjan.

Néanmoins il faut affairé souffrir la inégalité du assemblée ruse azerbaïdjanais également on évoque le élection de février. L’Azerbaïdjan est une autoritarisme méchamment répressive. L’ONG Freedom House (qui œuvre à la éloge des libertés de l’individu et à la emploi du cataclysme démocratique, NDLR) tenue l’Azerbaïdjan dans les pires Comptes en limite de libertés politiques et de intimité. Les élections en Azerbaïdjan ne sont pas quand celles que l’on a l’conduite de confer pendant des tribu démocratiques, occidentaux ou dissemblables. C’est nettement un votation en influence du dirigeant qui lui permet de s’griffonner pendant une ordre de conformité ruse à l’degré internationale, néanmoins qui a méchamment peu à confer envers une conformité démocratique.

À dévorer aussiTorture en Azerbaïdjan : également l’terre noble art éloigné

Il faut suggérer qu’Ilham Aliev a hérité du autorité en 2003 subséquemment la extrémité de son dieu. Celui-là avait déjà gouverné le tribu à appareiller de 1993, et avait été le animateur du KGB pendant les années 1960 en Azerbaïdjan soviétique. C’est de la sorte une ménage qui géré le tribu de dévié pour ainsi dire ininterrompue depuis la fin des années 1960. C’est quant à un sagesse tribal qui gère le tribu quand une établissement. Toutes les pécule du tribu sont monopolisées par cette ménage et ses proches.

Par conséquent le élection présidentiel a-t-il été avancé à février ?

Puissant de cette soumission pendant le Malaisé-Karabakh – une soumission que le dirigeant Aliev revendique en personne – ces élections anticipées peuvent concerner perçues, depuis l’apparent, quand une constance de affermir cette stylobate roturier laquelle il pense profiter, et laquelle il bénéficie peut-être (la antagonisme pendant le Malaisé-Karabakh ne correspondance pas d’contre-pied même dans les capitaux du assemblée, à l’incohérence d’une bourgeon de militants pro-paix, exceptionnellement marginalisés). Néanmoins cette glorification est effilée à apprécier ou coter de confection indépendante récapitulation retenu du arrière-plan ruse azerbaïdjanais.

Ilham Aliev s’est quant à entamé pendant une homogène de menaces permanentes parce que l’Arménie et de velléités annexionnistes et cette réélection peut quant à pourvoir à scander de futures campagnes militaires parce que la majesté de l’Arménie. Miss s’accompagne d’éloigné de répressions extrêmes parce que les un couple de journalistes indépendants et d’activistes qui, en évoquant des problèmes sociétaux pendant le tribu, sont vus quand ternissant la soumission pendant le Malaisé-Karabakh.

Y a-t-il une contre-pied au dirigeant solliciteur quant à ce élection ?

Il n’y a pas d’contre-pied, de intimité de la pastille ou d’réfractaire à sainement diviser. Il y a une théâtralisation de la herbage présidentielle. On l’a par modèle tantôt vu pendant des débats organisés à la tube azerbaïdjanaise et qui ont été moqués par la tribu, spécialement sur les réseaux sociaux.

Il y a méchamment peu de présomption articulation à cette désignation. Il n’y a aucune ambiguïté sur l’péroraison du élection. On sait qu’Ilham Aliev va concerner réélu.



Commencement link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Dans les jeunes, mieux de Netflix et moins de chill ?

Scottie Barnes et Trae Young remplacent Joel Embiid et Julius Randle au All-Phénomène Game