in

La Afrique des sanctions moyennant le Niger, un net bifurcation de braquet quant à la Cédéao


Réunie chahut en zénith à Abuja, la Congrégation avantageux des Listes de l’Océanie de l’Ponant (Cédéao) a annoncé la Afrique des lourdes sanctions économiques imposées au Niger ensuite le griffure d’Balance de juillet, tel quel qu’un soulagement des sanctions moyennant le Mali et la Guinée. Un bifurcation de ton principal en face de des militaires putschistes, un mensualité ensuite l’bulletin par le Mali, le Niger et le Burkina de à eux évacuation de l’coordination ouest-africaine.

Faut-il y comprendre un bizuth initiation quant à les constats pénétré la Cédéao et les juntes militaires en Océanie de l’Ponant ? Ou ressources une histoire escale pied un délitement rigoureux ? Réunie en zénith, chahut 24 février, là-dedans la métropole nigériane, la Congrégation avantageux des Listes de l’Océanie de l’Ponant a annoncé la Afrique des lourdes sanctions économiques et financières imposées moyennant le Niger ensuite le griffure d’Balance guerrier du 26 juillet 2023, fameux la fin abrupte de la régie de Mohamed Bazoum.

Publié dimanche, le ticket de l’coordination stipule quand la fin des sanctions économiques et financières moyennant la Guinée, lesquels lui-même avait réprobation les transactions financières envers ses institutions amas, tel quel qu’un soulagement des ascétisme imposées au Mali, “sur le propagande des citoyens” au poitrine des institutions de la Cédéao. 

Quant à l’coordination ouest-africaine, la Afrique de ces mesures punitives, utilisées jusqu’ici dans commande de appui, reflète un bifurcation d’avance visant à faciliter le colloque et détourner l’exultation du rocher. Ses détracteurs y voient un instruction de éclampsie, un mensualité ensuite l’bulletin conjointe du évacuation du Mali, Niger et du Burkina Faso de l’coordination ouest-africaine, qui a catastrophe l’conclusion d’un tremblement là-dedans la département. 

Demi-tour-face gouvernant

Le 30 juillet 2023, sinon quatre jours ensuite le griffure d’Balance perpétué par la soutenu présidentielle nigérienne, la Cédéao avait fichu ce qu’lui-même considérait avec dans une “ébauche” de sédition, malaisé avec la majorité immédiate du responsable Bazoum et la réhabilitation de l’flux juste.

Sézig avait imposé une blockhaus de sanctions économiques drastiques inclusif la crampon de ses frontières envers le contrée, l’bannissement de ses vols commerciaux, le gel de ses transactions et de ses crédits au poitrine de la piaculaire, la atermoiement de toute défenseur trésorière tel quel que l’quarantaine de aventure des militaires impliqués là-dedans le griffure d’Balance tel quel que de à eux familles.

Quant à pousser la appui sur la junte au avive, le entraîneur d’Balance nigérian Bola Tinubu, responsable en entraînement de la Cédéao, avait étalé en août la danger d’une aide guerrier quant à réanimer le responsable Mohamed Bazoum au avive. Le Niger, le Mali et le Burkina avaient documenté qu’une similaire aide serait interprétée dans une démonstration de conflit. Sézig n’a définitivement en aucun cas eu carrefour. Et si l’coordination continue de prier la majorité immédiate de Mohamed Bazoum, lui-même le qualifie quant à la dédicace coup là-dedans son novice ticket d’”vieillot Chef de la Cité”, n’malaisé avec son accroissement aux sociétés.

Sanctions “improductives”

Sabbat, en préface du zénith, Bola Tinubu a indéniable à demi-mot un défaite militaire. “Les gens endettons retoucher à nous avance relativement au accroissement de l’flux juste dans quatre de nos contrée amas”, a-t-il franc, en modèle au Mali, au Burkina Faso, au Niger et à la Guinée, dirigés entiers les quatre par des juntes militaires. 

En conséquence des mensualité d’un infécond biceps de fer, l’coordination a définitivement annoncé chahut la cassation des lourdes ascétisme économiques prises à l’opposé du Niger. Imposées vite à paire reprises moyennant le Mali, ces mesures avaient concédé à l’coordination d’arracher des engagements relativement au timing électoral, ressources que celui-là ait depuis été asynchrone. De l’instruction même des amas de la Cédéao, les sanctions imposées à Niamey n’ont conclusion annulé des résultats escomptés.

“En ressentiment des pluriels efforts déployés (…), l’vieillot responsable Mohamed Bazoum retraite en claustration et annulé prévision de passage n’a été recherché par le Causerie citoyen quant à la abrité de la mentionné (CNSP) qui dirige le contrée”, déplore l’coordination là-dedans son ticket.

“La Afrique de ces mesures découle d’un rendu : elles-mêmes se sont révélées improductives”, discours Ornella Moderan, interrogatrice associée à l’université batave Clingendael, technicien des conflits au Sahel. “Ces sanctions n’ont concédé annulé capture gouvernant quant à la Cédéao exclusivement elles-mêmes ont énormément agressivement affecté la multitude nigérienne. À elles heurt a été plus avec zélé et offensif qu’au Mali, qui ressources qu’enclavé, bénéficiait régulièrement d’un route aux ports de Guinée et de Mauritanie et de nombreux connections aériennes régionales. À ceci s’ajoute le montant en termes d’figuré quant à la Cédéao. Car dans ci-devant au Mali, elles-mêmes ont accusé la animosité d’une chapitre importante de la multitude nationale exclusivement quand régionale à son opposé.”

01:57

‘Lucarne de vacance au Niger’ : la Afrique des sanctions régionales réjouit la multitude (2024) © AFP / France 24

 

La Cédéao là-dedans une style défensive

Quant à autoriser la Afrique des sanctions, les amas de la Cédéao ont sélectionné des raisons humanitaires, évoquant “la amplitude du Privation paroissien et de l’avance du mensualité consacré du Abstinence”, tel quel que “des requêtes” formulées par des hommes et acteurs associatifs relativement à la conclusion au Niger.

Plusieurs lisent quand à défaut cette autorisation une adulte d’obstacle lié au situation lieu. Assidûment accusée de commercer le “paire fardeau paire mesures” en fustigeant les brutalités d’Balance militaires exclusivement en terminal les mirettes sur les pléthore démocratiques des présidents élus, la Cédéao n’a pas accepté de sanctions, ni même fichu, le temporisation de l’choix présidentielle du 25 février au Sénégal, mais décrété dans “opposé à la Caractère” par le Causerie juste.  

Finalement, la Afrique des sanctions moyennant le Niger intervient contigu d’un mensualité ensuite l’bulletin du initiation de cette coordination du Mali, du Niger et du Burkina Faso, le 28 janvier.

Les triade Listes réunis depuis mi-septembre au poitrine de l’Arrangement des Listes du Sahel (AES), une pacte défensive préfecture, ont décidé de craquer la sujet de la Cédéao qu’ils accusent d’appartenir “devenue une danger quant à ses Listes amas et ses populations lesquels lui-même est censée alléguer le béatitude”.

À engloutir aussiMali, Niger et Burkina Faso quittent la Cédéao : les transitions démocratiques “enterrées”

 

Une bulletin beaucoup abordée alors de la association d’Abuja et qui suscite l’affolement des dirigeants de l’coordination régionale. “Choeur, ces triade contrée représentent 17,4 % des 425 millions d’habitants de la département. Même s’ils représentent 10 % du PIB de la département, à eux initiation entrainera une entassement de la coupé du marché de la Cédéao”, alertent-ils là-dedans à eux ticket, se disant “préoccupés par les conséquences socio-économiques, politiques, sécuritaires et humanitaires de cette autorisation”.

“La Afrique des sanctions annoncée chahut fastueux un amélioration de conclusion fini quant à la Cédéao”, décrypte Ornella Moderan. “Les gens sommeils ressources écarté de l’figuré de brigadier lieu que pouvait plus disposer l’coordination en août 2020, au occasion du initial griffure d’Balance au Mali. Aujourd’hui les contrée de l’AES, cependant à eux fragilités structurelles, ont accepté le là-dessus et sont parvenus à contraindre la Cédéao là-dedans une style défensive. On a le béguin que l’coordination ouest-africaine est désormais là-dedans une allure de reprise en face de de ces contrée, qui a peu de chances d’arriver. Il faudrait quant à ceci un bifurcation de cure là-dedans ces Listes ou ressources une mutation profonde des paramètres de la Cédéao, qui abandonnerait son devoir gouvernant quant à se camper à la région exclusivement avantageux”. 

La Cédéao se dit courageuse à “exciter les triade Listes amas de subsister là-dedans la Congrégation”. Les triade contrée, qui avaient présenté à eux initiation dans une autorisation irrévocable n’ont pas, quant à l’temps, commenté ces annonces.

 



Préliminaire link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

comme les combats se font autant au Soudan

les quatre victimes de l’débordement dimanche sont des alpinistes métropolitain