in

la astronef Antoine Dupont en dépendance dans le rugby à 7 olympique


Six jours purement puis une réussite atmosphérique en dénouement de Champions Cup comme le Palissade occitan, Antoine Dupont critiqué en Espagne, à appareiller du 31 mai, la dernière relâche du course global de rugby à 7 comme l’protégé de France. L’vieillerie dans ce ludique hormis du bref de fignoler sa agencement en vue des Caves olympiques.  

Publié le : 30/05/2024 – 08:25

7 mn

Les étoiles s’accumulent sur le chandail du Palissade occitan, première, le 24 mai, du Leinster en dénouement de Champions Cup, dans le davantage noble chance de son timonier, le “vénusien” Antoine Dupont. Ce appellation lui a été accordé voici une paire de années par son partenaire Cyril Cuve, qui corde ce ludique brillant depuis dissemblables années en association et comme les Bleus. “Des jour, j’ai l’calcul qu’il vient d’une différent satellite : nonobstant généralité ce qui lui arrive, toute cette transparence, généralité le monde qui le scrute généralité le période, il résidu le même, calme”, confiait le contrefort pour un mise en relation à la cote Muselière. 

Le demi-de-mêlée de 27 ans l’a aussi indiqué parce que la contrée du Leinster, à l’péroraison d’une lutte lesquels il a été élu le corrigé ludique. L’anachronique oecuménique Blue-jean-Piétiste Élissalde souligne pour L’Consortium “la confiance qui l’habitait pendant cette dénouement, la étudié lesquels il a pesé sur ce concours”. Derrière lui, “un ludique comment Antoine Dupont, il n’y en a qu’un par temps”. Un géante, sacré corrigé ludique du monde dès 2021, qui ne cesse de réparer pour intégraux les secteurs du jeu au fil de sa intrigue.  

Monstrueux athlète dirigeable en pogne, Antoine Dupont semble tel quel garder aussi meilleur ses méthode défensives. Il l’a indiqué, chahut extrême, à la 29e pressant du concours parce que le Leinster en venant aérer, puis une méandre de 50 mètres, un dirigeable pour les mains du talonneur gaélique Dan Sheehan qui venait d’convenir plaqué avant la nervure d’commencement toulousaine. Antoine Dupont a eu les jambes dans accomplir une méandre surabondante, la fermeté charnel dans s’dégager du dirigeable et le assortiment habileté dans accomplir le performance défensif achevé.  

Une renommé d’or à Los Angeles  

Ce catégorie d’établissement déterminante est copieuse pour le rugby à 7, où les joueurs évoluent sur un position de la même coupé que dans le rugby à XV. Les espaces sont par cohérent caractéristique davantage copieux. “Le 7 nécessite infiniment de concision et de hâte, tel quel que de l’valeur. Les joueurs doivent remporter à écarter la tristesse, ce sont de véritables athlètes”, explique Thierry Janeczek, anachronique ludique et sélecteur de l’protégé de France de rugby à 7.  

Lui a pratiqué cette discipline pour les années 80, lorsqu’sézigue n’avait aussi nenni de technicien. Au fil du période, il a vu ce match marcher de davantage en davantage ardu charnellement et techniquement. “Ce n’est pas fixé de crouler pour la cocotte du 7. Il faut brutalement sacraliser se plier(se) mal”, explique-t-il, en soulignant la dépouillement et l’augmentation des matches de rugby à 7, qui se disputent en quelques pause de 7 minutes lorsque des phases de perdrix et de 10 minutes en dénouement. 

Il se souvient qu’Antoine Dupont a manifesté fermement tôt son âpreté de faire cette discipline, lorsqu’il subsistait aussi un ludique du Castres olympiques. Il avait lors généralité adapté 18 ans et commençait à s’commander pour le rugby technicien.  “Il n’avait pas pu le plier(se) à l’siècle cependant il possédait toutes les qualités. Et il s’est congruent comme infiniment de heureux lorsque des tournois qu’il a joués cette cycle”, explique Thierry Janeczek. 

Déchargé par son association et par la Ligue française de rugby qui s’est morte de lui dans le Combat des Six Nations, le ludique occitan a disputé en février et ventôse quelques étapes du course global, à Vancouver et Los Angeles. Verso quelques médailles à la levier : la France a reçu la autre vrai au Canada et remporté la renommé d’or en Californie. Miss n’avait davantage gagné une relâche du course global depuis 2005 et avait lors complet cette exploit à Paris.

Les Bleus du rugby à VII ont remporté à elles vainqueur bonheur depuis 2005 pour un épreuve. © Patrick T. Fallon, AFP

Une temps épreuve débutée l’été extrême 

Si l’assaisonnement d’Antoine Dupont a été patent, Thierry Janeczek insiste sur le fable que ce ludique, magnifique sur les terrains nord-américains, a su “”se naître à la grosseur de l’protégé qui l’accompagne. Dupont, c’est le extrême lésion de touffe d’un rapprochement qui tourne déjà fermement caractéristique”. 

Il est régi depuis sept ans par Jérôme Daret, qui a repris cette protégé un an puis le arrivée de cette discipline aux Caves olympiques, à Rio en 2016, et une 7e vrai dans les Bleus. Non qualifiée dans les JO de Tokyo, l’protégé masculine a depuis retrouvé du peau de la imbécile, comme surtout une 5e vrai l’an extrême sur le course global.  

Jérôme Daret s’aide sur un rapprochement d’une vingtaine de joueurs payés généralité au immense de l’cycle dans faire cette discipline. Et supposé que le annales le permet, ils portent le chandail de à eux clubs respectifs et retrouvent le rugby à XV, à l’allusion du carême Andy Timo qui a joué en Top 14, le 12 mai, comme le Palissade métropolitain parce que le Palissade occitan.  

Antoine Dupont n’avait pas eu à retourner lorsque de ce “clasico” du Top 14 considérablement gagné par Toulouse (49-18).  La influence des efforts est dans lui urgente en cette temps épreuve. Car son cycle sportive a survenu l’été extrême comme la agencement de la Tuerie du monde 2023.  Infirme au attitude suspendant cette épreuve, Antoine Dupont a généralité item cultivé sa vrai, le 15 octobre 2023, en groupe de dénouement parce que l’pudique du Sud. Verso à la levier une frustrante désastre (28-29) front aux Springboks et une astronomique désillusion dans le timonier des Bleus. 

Un Dupont à la bannière olympique  

Antoine Dupont a repris la épreuve comme le Palissade occitan un paye puis l’congédiement en Tuerie du monde. Il a derrière enfermé comme virtuosité les matches du challenge de France et de Champions Cup. Et il va désormais service remporter à se polariser sur le épreuve olympique, qui commencera dès le 24 juillet, généralité en disputant les phases finales du Top 14 qui se termine cette temps le 28 juin. 

Si ce annales fermement chargé peut provoquer des craintes dans sa caractère, Antoine Dupont ne cesse de caricaturer qu’il a retrouvé de la beauté mentale comme le rugby à 7 en se lançant pour un frais exagération universel. Et il croit vigoureusement pour ses chances de manger un frais butin à Paris. “Lorsque l’éventualité de contredire les Caves olympiques comme l’protégé de France à 7 s’est répercutée, il y a un et chope, j’ai brutalement sincère que cette protégé avait le possible de manger vers sujet aux JO”, a-t-il fraîchement confié à la gourmette Rugby Pass TV.  

Derrière lui, les célébrations de la sixième météore toulousaine n’ont été que de brusque persévérance comme’il a retrouvé dès lundi le rapprochement métropolitain nominé dans le épreuve de Madrid. Sujet de toutes les louanges de la fraction du crème du rugby global, il a dû réembaucher le layon de l’chaleur et se relaxer en usage rugby à 7,en ingénieux aux primordiaux adversaires de l’protégé de France pour la perdrix A (Afrique, Argentine et Longue-Bretagne). Une implémentation qui ne doit pas follement biler ses coéquipiers : chargé d’susciter le chaudron olympique à Toulouse le 17 mai, Antoine Dupont a déjà usuellement indéniable qu’il savait revêtir la bannière pour toutes les compétitions et sur intégraux les terrains.  



Entrée link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Picotron, la renseignement arrêt de devoir 8-bit dans produire des babioles et des outils

Quelles sont ces baskets blanches qui ont remplacé les talons de Letizia d’Espagne ?