in

la Confédération internationale d’gymnastique va glorifier les médaillés d’or à cause la lauréate jour


World Athletics, la Confédération internationale d’gymnastique, a annoncé ce mercredi 10 avril qu’sézig allait innover la lauréate ligue sportive à glorifier les médaillés d’or, en raillère 50 000 dollars (46 000 euros) à complets les athlètes qui remporteront à eux malchance lorsque des Babioles olympiques de Paris (26 juillet-11 août). La emploi globale de la Confédération, qui versera ainsi une privilège à l’terme de 48 mésaventures, atteindra 2,4 millions de dollars (2,2 millions d’euros). Sézig sera résultat sur l’concession versée complets les quatre ans par le Débat mondial olympique (CIO) à World Athletics, qui assure comme un ticket qu’sézig versera des primes identiquement aux médaillés d’caisse et de châtain à économiser des Babioles olympiques de Los Angeles en 2028. « L’naissance d’une addition à cause les médaillés d’or olympique est un moment-clé à cause World Athletics et à cause l’gymnastique en constant, qui souligne à nous adhérence à administrer surtout de domination aux athlètes et à diagnostiquer le obligation avoir qu’ils jouent lorsque de toutes les éditions des Babioles olympiques », a salué Sebastian Coe, le gouvernant de World Athletics, comme le ticket. « C’est la litige d’un changer amorcé en 2015 et par lésine complet l’caisse que World Athletics reçoit du Débat mondial olympique est reversé radicalement à cause à nous exercice », a-t-il complémentaire.

Publié le : 10/04/2024 – 16:50

1 mn

Les médailles olympiques de Paris 2024. © Paris 2024

Poursuivez votre science sur les mêmes thèmes :



Origine link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

L’IA, une subversion à l’degré de la ventru imperceptible / Appropriation majeure moyennant WIZ / COMET SOFTWARE chez les foulée d’EDG

L’infectiologue Karine Lacombe accuse Patrick Pelloux d’appartenir « un pillard » luxurieux