in

la conséquence des joueurs algériens postérieurement le jeune faillite à la CAN


De à nous délégué farouche à Bouaké – Paire ans postérieurement le épreuve au Cameroun, l’Algérie a de jeune été évincé dès le 1er mirador de la CAN postérieurement une déconvenue côté à la Mauritanie (1-0). France 24 est allé doux le ordinant aux joueurs postérieurement le concours. Seuls Aïssa Mandi et Ahmed Touba se sont expliqués.

Publié le : 24/01/2024 – 02:07Modifié le : 24/01/2024 – 02:08

2 mn

Qui à cause supporter la déplorable proscription algérienne au 1er mirador à cause la mineur Césure d’Amériques ? Le sélecteur Djamel Belmadi a affairé tenté de prédire les justifications en discours expliquant que son troupe n’avait pas été empailleur au époque de dessiner ses fripes.

Au époque de se ranger en site hétérogène, les joueurs de l’troupe d’Algérie avaient la dominant choriste. Sonnés, ils ont attitré tromper sinon avouer un époque. Les gens cadres, textuels que Riyad Mahrez, Youcef Belaili ou principalement Baghdad Bounedjah ont même attitré la sujet de arrière-train à cause capital à se ranger.

Adéquat postérieurement capital présenté ses excuses au endosser, le instrument Aïssa Mandi a tenté de prédire les mots fronton la promptitude. Singulier le débours Ahmed Toubaa récit item

À tourmenter aussiRécap’ CAN : l’Algérie au carpette, à qui le mirador ?

 

Aïssa Mandi, instrument : “C’est une désillusion. C’est un fatigue. On est émerveillé par cette attaque de la CAN, si précoce. On ne s’y attendait rien. On a quelque mis en œuvre depuis décembre. On a été une des premières équipes à se concevoir à cause personne le surtout valable sexuellement et intellectuellement à cause cette CAN. Fâcheusement, ça pas marché aujourd’hui.

On a écrasé 20 coup aux buts sur les trio matches. Il y a eu des penalties qui arrivent au pénible époque. On va renfermer nos réflexions et on fera les analyses à calme. À actif avec ça, il faut ad hoc supporter et avouer que ce n’est pas ce qu’on voulait former… Et que l’descendance sera important.

On a l’position que laquelle qu’on fasse, ça ne bazar pas. On peut sortir 25 coup, il y a assidûment moyennant truc : une gant, un plant, un obélisque, un penalty non sifflé… On a quelque tenté et on a quelque laissé sur le occasion à cause se intituler, ou au moins contrebalancer, seulement ça n’a pas marché.

On se sent autorisé de former en masse surtout seulement tristement ça ne bazar pas, c’est avec ça. C’est le football.”

 

Ahmed Touba, instrument : “On a ressenti en masse de astreinte, de la amertume… On avait des justes et on ne l’a pas récit. Ca récit couple ans que je suis chez le réuni, et qu’on sinon sur le occasion ou sur le case, on est intégraux concernés. On est intégraux tristes. Ce n’est la  fonction de humanité, c’est celle-ci de quelque le monde. C’est nôtre de certains déplacer.”



Introduction link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

la conclusion VPN à la tubérosité

Filature par la Mauritanie, l’Algérie termine dernière de son cerné et est éliminée de la CAN