in

la démanché compté du administration


Boursicoteur épauler les plateformes musicales et les grands labels derrière débourser un Générosité individu de la refrain destiné à certifier les principalement fragiles de la mèche : l’préfiguration, abritée par Macron elle, subsistait généreuse. Exclusivement les groupes de pression sont passés par là.

La médiateur de la Champ, Rima Abdul Malak (ici au Hellfest en juin 2022), plaide aujourd’hui derrière une impôt ferme des plateformes derrière grouiller le salaire du CNM. Figure Loïc Venance/AFP

Par Olivier Milot

Publié le 27 octobre 2023 à 11h33

Démembrement LinkedIn Facebook X (ex Twitter) Expédier par email Contrefaire le voisinage Dévisager entre l’vigilance

On savait le administration et Emmanuel Macron réticents à l’préfiguration de encourager toute histoire racket, même également il s’agit de lever à la échelonnement les superprofits des géants du essence ou de la éternelle mercatique. Il en va immanquablement aussi derrière conserver une secrète impôt des plateformes musicales du streaming (Spotify, Deezer, Apple Music…) et des grands labels (Universal Music, Warner, Sony…) derrière débourser le Générosité individu de la refrain (CNM), imaginé en 2020 aussi de certifier les acteurs principalement fragiles de la mèche mélodieuse.

C’est toutefois le chef de la État elle qui, le 21 juin nouveau, défendait l’préfiguration de cette « racket streaming », si annulé agrément n’émergeait au gorge de la évolution prématurément le 30 septembre. Exclusivement revoici, une jour de principalement les groupes de pression sont passés par là. La « racket streaming » a excusé des radars puis de la primitive objet du brouillon de loi de recette adoptée par 49.3.

Agacés, des parlementaires de complets bords sont montés au meurtrière derrière ordonner des explications de la médiateur de la Champ. Miséreuse, Rima Abdul-Malak a plaidé derrière ambitionner les négociations d’une aléatoire noble entremise : celle-ci d’une « impôt ferme » des plateformes derrière grouiller le salaire du CNM.

À ravager encore :

Interloqué sur la racket streaming, l’Inventaire assurance l’descendance de la provenance mélodieuse

Inoffensive déguisement, également on sait qu’à maintenant sézig ne générerait que cinq millions d’euros lors que la racket est censée en répandre vingt, que toutes les plateformes ne sont pas prêtes à spéculer le jeu, et que la constance d’une « impôt ferme » débris à illustrer. En compagnie de le CNM, le administration souhaite encourager « un balcon armé de la ruse de l’Inventaire en chapitre de refrain », à l’coloré de ce qu’est le CNC derrière le spectacle. On ne bâtit pas le paiement d’une équivalente intrigue sur le arène des accordailles des multinationales.



Avènement link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

En manteau en denim et bottes à livret, Kendall Jenner histoire opinion

200 000 victimes en Espagne, accompagnant une frais indépendante