in

La Guyane en patient à une empoisonnement de dengue alarmante


Puis le Brésil et les Antilles, la Guyane est touchée par une ardeur des cas de dengue alors à côté de 3 000 originaux cas depuis janvier. Démoustication, mêlée en échange de les onde stagnantes, bonté d’obligation condamné… En attendant de maîtrise combiner d’un plasma certain, les autorités du paroisse gaulois d’Démesuré-mer s’organisent.

Cette période, le anophèle se façade originalement robuste. Une empoisonnement de dengue spécialement aiguë clignement la Guyane, alors 800 originaux cas déclarés en norme par semaine, ont événement érudition, lundi 12 février, les autorités toilettes. Suivant Sensualité manifeste France, 5 800 cas ont été recensés à cause le paroisse brésilien de 300 000 habitants depuis le débarquement de l’période 2023, lequel 2 996 déjà en 2024. Du oncques vu depuis une vingtaine d’années.

“Le escalier endémique a été vieilli aux Antilles et à cause toute les Caraïbes. Uniquement moyennant la Guyane, c’est stop froid”, confirme l’épidémiologiste Antoine Flahault, principal de l’Possibilité de tempérament globale à la jugement de purge de l’institution de Genève à l’secours de France 24.

Dans lequel son final pamphlet, l’Attention régionale de tempérament (ARS) précisait le 1er février qu’au moins 253 patients avaient été hospitalisés, lequel dix “approuvé en ranimation”. “Quatre monde testées positives à la dengue sont décédées, lequel un voyait évidemment lié à la dengue”, indiquait l’ARS.

L’Attention régionale de tempérament a ajouré un réception condamné aux urgences du Attachement empressé de Cayenne (CHC) moyennant les monde réalisant les symptômes contre de les avaler en lesté emblée si étui.

Moyennant le données, l’percussion débris “quant limité” sur le méthode de tempérament guyanais. Arrivée février, l’corruption n’avait engendré que “8 à 10 % d’occupation en alors” moyennant les urgences des asiles de Kourou et Cayenne.

03:40

© fr24

Un venin accrocheur moyennant les monde atteintes de drépanocytose

“La indépendance des monde infectées ne présentent que de légers, même annulé expression” indique sur son tableau l’Possibilité Doyen. Dans lequel sa façon conventionnel la dengue se illustré “par l’floraison d’une visqueuse ardeur journellement accompagnée de douleurs de visage, de nausées et de vomissements” endéans double à sept jours.

Uniquement à cause les cas les alors médoc, cette traumatisme alternatif des zones tropicales peut incendier des saignements ou syndromes de lutte pouvant charmer la crève. Moyennant les monde atteintes de drépanocytose surtout, le venin de la dengue peut individu méchamment accrocheur.

À deviner aussiLa drépanocytose, une traumatisme en passage de évolution un défi de tempérament manifeste en France

“La dengue est couramment calme […] On l’trajet tantôt la refroidissement tropicale néanmoins son mutation est dangereuse moyennant maints sujets”, prévient sur Guyane La Gagnante le précepteur Narcisse Elenga, animateur du bonté pédiatrie et régisseur du noyau intégré de drépanocytose au Attachement Sympathique de Cayenne. Or en Guyane, 10 % de la nation est livreuse du gène qui transmet cette traumatisme, d’alors l’Examen siège de tempérament.

Des moustiques “domestiques” à cause les jardins

Dans lequel les zones tropicales et intertropicales, également la Guyane, les épidémies de dengue sont habituelles. Elles-mêmes reviennent intégraux les trio à cinq ans et durent couramment 12 à 18 mensualité. Les collectifs virales sont alors ou moins intenses.

Quelques génotypes de la dengue (DEN-2 et DEN-3) sur les quatre existants circulent en même heure à cause la land, ce qui a pu assister à l’recrudescence de l’empoisonnement, car une mortel matelassée alors actif été infectée par la dengue DEN-2, pourra individu de rafraîchi infectée si lui-même piège cette jour la dengue DEN-3.

Les occurrence climatiques contribuent lui-même contre à l’augmentation de l’empoisonnement. Suivant l’Coordination mondiale de la tempérament (OMS), la dengue connaît une augmentation à cause le monde en conception du révolution météorologique. En Guyane, l’empoisonnement a été favorisée par la époque des flots, qui a multiplié les zones d’eau désoeuvrée et de la sorte les gîtes larvaires.

La dengue est couramment communiquée par les piqûres du anophèle Aedes, surnommé le anophèle félin. “Ce sont des moustiques qui ne voyagent pas très, ils ont un périphérie de vol qui ne va que jusqu’à 70 ou 100 mètres”, spécifie Antoine Flahault, qui les qualifie de moustiques ‘domestiques’ car ils vivent à conformité des maisons. “Vous-même les élevez à cause votre ouche, en collectif dessous les pots de fleurs à cause les jardins”, explique narquoisement l’épidémiologiste. “Il faut vraiment mutiler l’eau dessous les soucoupes, ne pas immerger ses plantes, entreprendre d’empêcher ces petites collections d’onde stagnantes qui vont faire fléchir que les moustiques vont prospérer à cause votre atmosphère immédiat”, recommande-t-il.

À deviner aussiLe anophèle félin, une incitation moyennant la tempérament manifeste en France ?

Moyennant risquer en échange de à elles génération, une concile de ininterrompu associant les épreuves de l’Bilan et la Société territoriale de Guyane (CTG) a été activée le 6 février, a signalé le gouverneur de Guyane Antoine Détritus. Un arrêté a été signé moyennant précipiter l’enlevage des véhicules intact d’pragmatisme, copieux sur les bords de chemin et “qui constituent des gîtes à moustiques facilitant la aggravation de la dengue”.

La CTG a ambitionnant d'”étendre ses rentrée humains et matériels” à cause le succession de la démoustication, lequel lui-même a la goût. Des corvées d’amendement artificiel qui ne sont pas hormis habit secondaires. Les démoustications ont couramment pièce la crépuscule car le portée vulgarisé peut apporter des gênes moyennant la tempérament. Par distant, prévient l’Possibilité Doyen “des insecticides peuvent quand individu salariés néanmoins à elles maniement massive peut concevoir des phénomènes de fermeté dans les populations de moustiques, les rendant moins efficaces”.

Un plasma indien “attirant”

S’il n’existe pas de constance précis en échange de la dengue, des vaccins ont été développés depuis singulières années. Uniquement ils ne sont pas aussi préconisés par les autorités françaises.

Sanofi a mathématique un plasma, néanmoins “il n’est pas indiqué à cause la majorité des cas”, explique Antoine Flahaut, ajoutant qu’il “s’est indubitable désavantageux et précieux à palper moyennant l’minute en conception d’habit indésirables”. Dans lequel un affinité publié en janvier 2019 sur ce plasma, Dengvaxia, la Haute Totalité de tempérament a substitution “une aggravation du coïncidence d’hospitalisation et de dengue ascétique” dans les monde n’contenant pas resserré la traumatisme par le passé, “en étonnant les jeunes bébés”.

Au Brésil, où 395 103 cas probables de dengue et 53 meurtre liés au venin ont été enregistrés au élégance des cinq premières semaines de l’période, une expédition de prophylaxie folle a été lancé le 9 février. Réalisée alors le plasma Qdenga, portée par le atelier nippon Takeda, lui-même commence par les bébés âgés de 10 et 11 ans, et sera doucement densité aux patients jusqu’à l’âge de 14 ans.

Ce plasma “a la hasard d’individu possible par intégraux, néanmoins ne protège pas de intégraux les hommes de dengue”, peut-on deviner sur Guyane La initiale.

Un intermédiaire plasma, imitation à l’investigation suscite très d’suspension. Il s’agit du plasma indien Butatan-DV, “méchamment attirant” accompagnant Antoine Flahault. Le plasma à mensuration exclusive protègerait en échange de les quatre hommes de dengue. De élémentaires résultats à apparier d’essais menés sur 16 235 monde au Brésil, et entamés en février 2016, montrent une gravité levée, à 90 % dans les alors de 18 ans et à 77,8 % dans les bébés de alors de 7 ans. Uniquement il ne devrait pas individu commercialisé individu 2025, le heure d’individu toisé par les autorités de tempérament qui décideront de fournir à elles feu gaillard à sa toilette sur le marché.

Bruissement AFP



Préliminaire link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Le démonstration attendrissant de Sein Birembaum, opposé à 16 ans

Steve Mandanda (Rennes) devant le plaisir au prix de l’AC Milan en Coalisé Europa : « On est excités »