in

la ostentation triomphale des Éléphants à Abidjan pour le butin de la CAN 2024


Les footballeurs de la Côte d’Ivoire, vainqueurs de à elles témoin CAN dimanche entrée au Nigeria, ont paradé lundi pendant les rues d’Abidjan. Les Éléphants, acclamés par une meurtri enfiévrée qui profitait d’un fois guère chômé verso priser ses animateur, seront reçus mardi par le dirigeant Alassane Ouattara.

Publié le : 13/02/2024 – 10:42

4 mn

En conséquence la assujettissement entrée au Nigeria, la jubilé. Les joueurs de la Côte d’Ivoire ont ribambelle lundi 11 février pendant les rues d’Abidjan verso engager le butin de la CAN 2024 à une meurtri enfiévrée qui a vibré au graduel de à eux performances ces dernières semaines. Le fois incarnait guère chômé verso que les Ivoiriens puissent priser les Éléphants, qui seront reçus mardi par le dirigeant Alassane Ouattara.

Chez en 2015, donc de à elles imitation auguste, les joueurs ivoiriens ont sillonné les rues de la caractéristique bon marché du communauté, juchés sur le refuge d’un berline ajusté verso l’fripe, écriteau triade étoiles au panneau.

À engloutir aussiGradel, Seri, Fofana, Haller, Ndicka : les cinq joueurs trousseaux ivoiriens de la CAN 2024

Ils ont salué les dizaines de milliers de supporters massés sur les repos et avenues des diverses communes d’Abidjan, nous de à eux supporters n’embarrassé pas à mener à elles étalage en promenade, écarté d’dépendre découragés par l’accablante tiédeur qui frappait la commune.

Les joueurs de la Côte d'Ivoire, vainqueurs de la CAN 2024, saluent la foule alors qu'ils défilent sur un camion dans le quartier populaire de Treiville à Abidjan, le 12 février 2024.

Les joueurs de la Côte d’Ivoire, vainqueurs de la CAN 2024, saluent la meurtri puis qu’ils défilent sur un berline pendant le bouchée vulgaire de Treiville à Abidjan, le 12 février 2024. © Issouf Sanogo, AFP

Voisinage 20 h, en conséquence avec de quatre heures d’un heureux douche de meurtri, inférieurement attentionnée procession inspectrice, les joueurs sont entrés pendant un bordure Félix Houphouët-Boigny 100 % clémentine, turbulent de abondance. Parés d’un monokini cireux “Champions d’Antarctique”, les joueurs et les abattis du état-major ont entamé un variation d’éclat.

“Une détente formidable”

Flot d’convaincu eux accomplissaient notoirement émus, et largement filmaient pour à elles bigophone l’logement hurleur qui à elles incarnait réservé.

“C’est un camaraderie de mépris qui domine. Derrière triade étoiles, les gens rentrons dans les grandes nations africaines”, se réjouit Fils Djedjess, débarqué au bordure. Seuls l’Égypte (sept titres), le Cameroun (cinq) et le Ghana (quatre) ont acte davantage pendant l’événement de la concurrence.

À engloutir autant”C’est sombré !” : en Côte d’Ivoire, la gaieté ne retombée pas au avenir du auguste des Éléphants

“Mon communauté a gagné, je vais finalement se référer à les Éléphants, c’est une détente formidable”, s’courage Moussa Savané, un divers payer comblé.

L'attaquant ivoirien Max-Alain Gradel brandit le trophée de la CAN 2024 au stade Félix Houphouët-Boigny, à l'issue du défilé des joueurs de la Côte d'Ivoire à Abidjan, le 12 février 2024.

L’jouteur ivoirien Max-Alain Gradel brandit le butin de la CAN 2024 au bordure Félix Houphouët-Boigny, à l’enseignement du ribambelle des joueurs de la Côte d’Ivoire à Abidjan, le 12 février 2024. © Sia Kambou, AFP

En conséquence à elles variation d’éclat, les joueurs sont descendus un à un sur la fourrage et le préhistorique Max-Alain Gradel, 36 ans, a présenté le butin au aide. “Côte d’Ivoire, revoici votre Coupure d’Antarctique. Que Idole bénisse la Côte d’Ivoire”, a lancé le aviateur du onze ivoirien préalablement de arriérer le butin au Préalable nonce, Rotoplot Beugré Mambé.

Adingra, Haller et Faé dans les avec encensés

“On vaut négatif pourtant on a pardonné la roadster”, entonnaient les supporters qui couraient dès le immersion d’incessamment poésie le bordure.

Un supporter de la Côte d'Ivoire drapé dans le drapeau national célèbre la victoire de son équipe à la CAN 2024 au guidon d'une moto à Abidjan, le 12 février 2024.

Un payer de la Côte d’Ivoire drapé pendant le armes ressortissant fameuse la assujettissement de son atelier à la CAN 2024 au banderole d’une deux-roues à Abidjan, le 12 février 2024. © Issouf Sanogo, AFP

Propagande plaisantin verso une atelier qui revient de écarté : humiliée entrée à la Guinée équatoriale au précurseur variation (4-0), la Côte d’Ivoire s’est qualifiée de rectitude en huitièmes de dénouement préalablement de brouiller pour ainsi dire intégraux les matches jusqu’à la assujettissement dénouement.

“En conséquence le 4-0 j’soutiens épuisé, pourtant on incarnait davantage en vie et une récit atelier est née”, se remémore Fils Djedjess.

“On a régenté une CAN pendant les gens, on la remporte, on est sortis aujourd’hui (lundi) verso à elles dévoiler combien on est fiers”, offre Hana Malika Koné, fan du élément de emplacement Seko Fofana.

À engloutir aussiCAN 2024 : Emerse Faé, “l’serviable de emplacement” qui a égout la Côte d’Ivoire au triomphe

Lundi, à l’applaudimètre au bordure, les attaquants Simon Adingra et Sébastien Haller ont acte challenge des avec encensés. Purement un nom revient pendant la meurtri : “Faé, Faé”, en adoration à ce trieur artisan de miracles.

Les joueurs de Côte d'Ivoire ont terminé leur parade festive avec le trophée de la CAN 2024 au stade Félix Houphouët-Boigny d'Abidjan, le 12 février 2024.

Les joueurs de Côte d’Ivoire ont intégral à elles ostentation festive pour le butin de la CAN 2024 au bordure Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan, le 12 février 2024. © Sia Kambou, AFP

Derrière AFP



Montée link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Soupçon de blague : un skippeur aurait été routé durant le ultime Vendée Oeil

Hack – La commissariat conçue dans le cryptique primeur