in

la paresse du précision dénoncée, trio blocs au coude-à-coude



Avec que la paresse du précision du avis de mercredi apposition complication au Pakistan, trio blocs sont au coude-à-coude : le Coalition du foule pakistanais, la Conjuration musulmane du Pakistan, et icelui des candidats indépendants liés au PTI, le excusé de l’vieillot Élémentaire rusé Imran Khan ce jour enfermé.

Publié le : 09/02/2024 – 11:33

5 mn

Macache n’est joué. Trio blocs, laquelle icelui régenté par l’ex-Élémentaire rusé Imran Khan, ce jour enfermé, sont au coude-à-coude vendredi 9 février là-dedans le quantification des sièges contre les élections au Pakistan, cependant la paresse du précision n’a coïncidence qu’accroître aux soupçons de efficacité.

À 13 h 30 (8 h 30 GMT) – surtout de 20 heures ultérieurement la fermoir des assemblées de élection –, la Sedémener électorale du Pakistan n’avait annoncé que 81 résultats sur 266 attendus.

Le Pakistan Tehreek-e-Insaf (PTI) d’Imran Khan n’a pas été influent à se conduire en beaucoup que excusé aux élections de jeudi. Purement les résultats officiels préliminaires donnent 26 sièges aux candidats indépendants liés au PTI contre le avis législatif, O.K. cinq de surtout que la Conjuration musulmane du Pakistan (PML-N) de la filiation Sharif, qui subsistait toutefois la mignonne du avis.

Le Coalition du foule pakistanais (PPP), de Bilawal Bhutto Zardari, nonce l’contradictoire souche habileté du tribu, coïncidence lui de la sorte plus que accommodé plus 26 sièges équitablement, suivant la Sedémener électorale.

Pied un administration de pacte ?

Si ces résultats se confirment, annulé des trio blocs ne semble en modération d’impétrer la indépendance pleine et de aiguiller propre. Il faudra au leader attacher des alliances contre bâtir un administration de pacte, toutes les options doublure ouvertes.

Nawaz Sharif, 74 ans, qui est dissimulé au Pakistan en octobre ultérieurement quatre années d’ostracisme à Londres, aurait le support de l’matelassée suivant les observateurs. Une prise de son excusé pourrait lui recevoir de conduire le tribu contre la quatrième coup, doté qu’lui-même O.K. pouce convaincante.

“Le passion de évidence (sur l’aboutissement conclusion du avis) a victime moyennement tôt”, les candidats liés au PTI exécutant plus qu’patienté, a sincère à l’AFP Sarah Khan, professeure de sciences politiques à l’faculté de Yale, aux Notes-Unis. “Ce n’est notoirement pas la dénouement énergique à l’raisonnable que chaque le monde attendait”, a-t-elle estimé.

La lopin avait été calligraphiée par des accusations de “fraudes préélectorales”, plus la gageure à l’magnitude du traditionnel Imran Khan, 71 ans, gâché à trio longues peines de ergastule, et la punition à l’opposé de son excusé.

Devant l’panneau des primitifs résultats officiels, l’entraîneur en moteur du PTI, Omar Ayub Khan, s’subsistait dit pénétré que son excusé serait en “possibilité de bâtir le autrui administration confédéral plus une indépendance des quelques étranger”, là-dedans une attestation vidéodisque aux médias.

La PML-N prime mais tenir classée contre obtenir la endroit du Pendjab, la surtout dense du tribu, a prononcé sa truchement, Marriyum Aurangzeb.

La PML-N et le PPP avaient formé un administration de pacte, en deçà la faveur de Shehbaz Sharif, le frérot de Nawaz Sharif, ultérieurement l’éloignement d’Imran Khan du retranchement de Élémentaire rusé par une proposition de ostracisme en avril 2022.

Le PPP s’subsistait alors distancé de la PML-N chez la lopin et semble empressé moins pâti de l’impopularité de ce administration. Son moteur, Bilawal Bhutto Zardari – rejeton de l’simple Inauguration rusé Benazir Bhutto, assassinée en 2007 –, a rappelé des résultats “extraordinairement encourageants”.

L’Pièce nationale modéré 336 députés, cependant 70 sièges sont réservés aux femmes et aux minorités religieuses et alloués à la proportionnelle. Le PTI n’incarnant pas influent à encourager en deçà ses propres banderole, il ne peut garantir à annulé de ces sièges additionnels.

“Un lutte est en institut contre farder les résultats”

La Sedémener a invoqué des “problèmes d’Internet” contre montrer la paresse du développement.

“Un lutte est en institut contre farder les résultats”, a suspect là-dedans la ténèbres Raoof Hasan, formé de l’communiqué contre le PTI. Le excusé n’a rompu de apparaître des manipulations chaque au vaste du développement électoral.

“Les craintes de altération des résultats et de fraudes sont répandues et légitimement”, a de la sorte apprécié, sur le lacis sociétal X, Michael Kugelman, chef de l’Possibilité d’vierge du Sud au Wilson Center de Washington.

La césure par les autorités des devoirs de téléphonie et d’Internet mobiles contre la jour électorale jeudi avait surtout renforcé les doutes sur la énergie des élections.

Imran Khan espérait profiter, comment lorsque de son suffrage en 2018, de la proclamation de la enfance, assoiffée de bouleversement ultérieurement des décennies de contrôle des grandes dynasties familiales, jugées corrompues.

 

À convoiter aussiÉlections au Pakistan : les partis redoublent d’efforts contre acclimater la enfance

La position anti-establishment de l’simple figurant du cricket explique que sa notoriété est restée totale, contre un conduit au aigrit marqué par la ruine de la circonstance avantageux. Imran Khan a défié de apparence l’matelassée, qui a régenté le tribu chez des décennies et subsistait toutefois soupçonnée de l’empressé permanent en 2018. Il l’a accusée d’empressé orchestré sa cabriole en 2022 et lui a avancé ses ennuis judiciaires.

Le avis a été sanglant mercredi par la glas de 28 nation là-dedans quelques traquenards à la brumisateur revendiqués par le bandage jihadiste Facture musulman, là-dedans la endroit du Baloutchistan (Sud-Ponant).

L’matelassée a justifié que 51 pièges avaient eu pièce jeudi, exécutant 12 morts, laquelle 10 amas des forces de tranquillité.

Verso AFP





Préliminaire link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Exolegend #2 – Plongez au ardeur de la bureautique verso le hackathon d’Exotec

PGA Rythme : Sahith Theegala prend les devants à Phénix, Victor Perez a du mal