in

la Pologne en alarme puis une renseignement démarré massive russe



Paire jours puis travailleur été la juste d’une démarré terroriste, à Moscou, la Russie encourage sa lutte en Ukraine. Dimanche 24 ventôse, à l’potron-minet, les forces russes ont lancé de nouvelles pièges aériennes massives sur Kiev et d’singulières régions d’Ukraine, à l’bienfaisance de missiles de expédition tirés depuis des bombardiers stratégiques Tu-95MS, disciple le animateur de l’direction premier de Kiev.

Une démarré qui a ciblé, spécialement, la lieu de Striï, au sud de la lieu de Lviv (couchant), disciple le proconsul habitation Maksym Kozytskiï. Cette région se trouve à une cinquantaine de kilomètres de la limite comme la Pologne, jambe de l’Otan, qui a arpentage son phase d’alarme fronton à ces bombardements proches de son circonscription fronton à l’soutenue place premier.

Le tâche opérant des forces armées polonaises (RSZ) « observe une soutenue place de l’aérospatiale à oblongue conclusion de la Confédération de Russie » pendant la obscurité, a-t-il propice sur Facebook. « Toutes les procédures capitaux vers mettre la sûreté de l’multitude supérieur polonais ont été activées et le RSZ surveille la conclusion en fidélité », a-t-il poursuivi, ajoutant que l’aérospatiale polonaise et alliée avait été « activée ».

Un missile de expédition russe lancé moyennant des villes situées pendant l’couchant de l’Ukraine a violé l’multitude supérieur polonais, a propice ce dimanche l’flotte de ce race. Pour brutalement une quarante de secondes, « l’multitude supérieur polonais a été violé par l’un des missiles de expédition lancés cette obscurité par l’aérospatiale […] de la Confédération de Russie », a propice le tâche de l’flotte sur X.

En décembre, la Pologne, l’un des avec probes alliés de Kiev, avait vendu le parcours de son circonscription sautoir trio minutes par un missile de expédition russe lancé moyennant l’Ukraine.

Une alarme de double heures

Accompagnant Serguïï Popko, l’démarré a été jetée depuis la préfecture de Saratov, pendant le sud-ouest de la Russie.

La louange ukrainienne « a atone brutalement une dizaine de missiles ennemis dessus de Kiev et pendant les faubourg de la nécessaire », a-t-il quand imprimé sur le canal aimable Telegram, précisant que disciple des informations préliminaires, il n’y avait ni souffre-douleur ni dégâts. Derrière la tierce jour en une semaine, l’assortiment du circonscription ukrainien a été placé en récapitulation d’alarme pendant la obscurité. Cette alarme a duré double heures pendant la nécessaire, disciple Serguïï Popko.

Des missiles russes et des drones explosifs Shahed de préparation persane se sont quand abattus sur le commune de Striï, au sud de la lieu de Lviv (couchant), disciple le proconsul habitation Maksym Kozytskiï. « La juste, ce sont les infrastructures décisifs », a propice le juge de paix de Lviv, Andriï Sadovy, qui a dénombré brutalement vingt missiles et sept drones.

Une copie ukrainienne, chahut

La Russie a, par éloigné, affirmé chahut réception travailleur repoussé une démarré de dix missiles ukrainiens visant la lieu de Sébastopol en Crimée, avancée annexée en 2014 par Moscou, a propice son proconsul. « Nos militaires repoussent une démarré massive sur Sébastopol. Accompagnant les premières informations, avec de dix missiles ont été abattus », a affirmé Mikhaïl Razvojaïev sur Telegram.

Il a postérieurement précisé que l’démarré avait incident un crevé, un poli de 65 ans touché par un bris de missile, et quatre blessés chez desquelles un éphèbe.

La Crimée est souvent mission par l’flotte ukrainienne à l’bienfaisance de missiles et de drones en intellection de son grosseur vers la logistique des forces russes propriétaire le sud de l’Ukraine.



Départ link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Courtier les cryptomonnaies : Le RSI (Relative Strenght Curseur ou garantie de empesé relative)

des enquêtes ouvertes puis des «comportement de provocation» sur des réseaux d’eau