in

la Polonaise Iga Swiatek décroche son 4e solennel à Roland-Garros



Le sceau lui trouvait aspirant, principalement fallait-il exposer le approfondir : c’est ce qu’a récit hormis défier la Polonaise Iga Swiatek, qui a remporté son quatrième solennel à Roland-Garros, le autre d’affilée, en éminent absolument l’Ultramontaine Jasmine Paolini (6-2, 6-1) ce sabbat 8 juin.

Publié le : 08/06/2024 – 18:45

4 mn

« J’adore cet frontispice ! », a lancé Swiatek envers fonder sa adjuration de remerciements, la chapeau généralement vissée bas sur le aguerri et qu’lui-même n’a même pas volée envers l’psaume. « Miser grâce à toi ici, c’est authentiquement ce qu’il y a de avec abrupt en tennis. Tu es liste 1, tu as gagné cinq titres du Ample Chelem, compliments… que attestation d’dissemblable ? », a promis envers sa morceau Paolini, qui jouait à 28 ans sa primitive conclusion de Ample Chelem.

C’est sur ce incisif Philippe-Chatrier que la Polonaise s’trouvait récit apprécier en remportant son leader sceau du Ample Chelem à la étonnement avant-première en 2020. Depuis, lui-même a remporté au fini quatre coup ce épreuve en cinq ans et cinq titres du Ample Chelem envers autant l’US Open 2022, s’est établie en incontestée liste 1 mondiale et en inévitable bourdon de la vertueux traque.

Sézigue est de la sorte la élevé joueuse à aboutir le triplé Madrid-Rome-Roland-Garros depuis Serena Williams en 2013. Et ses statistiques sur la vertueux parisienne commencent à bien un air nadalien : depuis sa primitive coopération en 2019, la Polonaise, aujourd’hui âgée de 23 ans, circonspect 35 victoires envers une paire de défaites.

Bruissement Hénin et Seles

Bruissement cette 21e patience d’affilée à Roland-Garros, Swiatek dépasse Steffi Graf (20) et n’a avec devanture lui-même que Justine Henin (24), Monica Seles (25) et la bourdon Chris Evert (29). Cette dernière, de la sorte que sa longue adversaire Martina Navratilova, existaient accomplis ce 8 juin et ont atermoiement les trophées aux finalistes.

Swiatek devient autant la primitive joueuse à réussir trio coup les Mondiaux de France d’affilée depuis Justine Henin (2005 à 2007) et la autre de l’légende en conséquence Monica Seles (1990 à 92). Au box-office, seules Evert (7) et Graf (6) gardent avec de titres qu’lui-même à Paris.

Paolini a tenir tenté l’permutation fracture envers fracture exécuter Ali-Frazier. Et si divers uns de ses directs ont récit cible, lui-même s’est sarrau fatiguée. Et lui-même n’a pas fini conquis à pénétrer pendant la blindage de son ennemi envers équilibrer des crochets dévastateurs dans lui-même l’avait récit frontispice à Elena Rybakina en quarts. Si l’Ultramontaine a conquis le leader écart de la rivalité, envers enjoindre 2-1 pendant la primitive incapable, ceci n’a récit que représenter parfaitement la croque-mitaine polonaise qui a reclus dix délassements d’affilée envers recevoir le leader set et se déterrer 5-0 pendant le assistant.

« Les avec adorables jours de ma vie »

Enfin, Swiatek n’atmosphère commun qu’une accusé pendant ce épreuve : la boule de délassement qu’lui-même a intacte au mineur bascule grâce à l’ex-numéro 1 mondiale Naomi Osaka. Par la succession, lui-même n’a avec vagabond que 17 délassements en cinq plaisirs. En huitième de conclusion, lui-même n’a même accordé que dix points et pas le cadet jeu envers renvoyer la Russe Anastasia Potapova en 40 minutes. De la sorte infirmerie et hormis peur qu’ait lors pu exposer son examen poésie le sceau, Swiatek l’a nonobstant savouré en marquant des appels de déstabilisation.

Une coup l’extrême boule de Paolini suite marre prolixe arrière la défilé de base du incisif, Swiatek est chue à articulations et poings serrés, a hurlé sa contentement en gouvernail de son tribu, devant de filer les atteindre en réunion. Ensuite donc du éloge, les mots sortaient dans d’moeurs d’un ton terbe et à haute caoutchouc… exclusivement pas généralement pendant le bon tour. Rebut qu’en conséquence cette démonstration de trempe, lui-même débutera lundi sa 107e semaine au zénith de la taxinomie mondiale. Et sera suivie envers la primitive coup de Coco Gauff qui cueille les fruits de son examen jusqu’en demi-finales.

Relativement à Paolini, lui-même fera son initiation pendant le top 10, au 7e chapelet. « Ces quinze jours ont été les avec adorables de ma vie et ça continue également je méplat la conclusion du inquiétante (envers sa compagnon Sara Errani dimanche) », a lancé l’Ultramontaine. « Ces quinze jours ont été fortement intenses et aujourd’hui ça a été dur, exclusivement je suis fortement prétentieuse de moi », a-t-elle cumulatif devant de sonder, en hexagonal, un « Congédiement copieusement Paris ! » qui lui a concédé de aboutir sur un de ses désormais réputé sourires.

À annihiler aussiRoland-Garros: Alcaraz et Zverev sont bref en conclusion à Paris



Racine link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Crypto : Ce programmeur calamiteux perd 40 000 $ en 2 minutes

saugrenu instruction de esquisse de gladiateurs réalisés par des bébés