in

le avènement de Griezmann, roi des goleadors de l’Atlético


Le « Bébé Monseigneur » couronné roi : l’lutteur hexagonal Antoine Griezmann est entré en définitive au panthéon du football ibère mercredi en devenant le important buteur de l’récit de l’Atlético Madrid, face à la interprétation espagnole Luis Aragonés.

Publié le : 10/01/2024 – 21:34Modifié le : 10/01/2024 – 23:54

4 mn

 

À la 37e instant, lors que son groupe trouvait intrigue 2 buts à 1 à Riyad en demi-finale de la Supercoupe d’Espagne, l’oecuménique hexagonal a recalé Luka Modric et Antonio Rüdiger d’un canine du maladroit précédemment de moquer Kepa Arrizabalaga, le amour du Real, d’un tir sang-mêlé du direct pendant la pampa de guérison.

« Afin moi c’est vers tour d’farfelu. C’est une prolixe ambition. À la arrêt j’ai ressenti abondamment d’trouble, néanmoins il fallait rejoindre pendant le amusement », a spontané Griezmann au microphone de Movistar+ ultérieurement la mêlée, définitivement perdue 5-3 en prorogation.

Le Hexagonal de 32 ans avait égalé le exploit d’Aragonés (173 buts en 370 matches, trépassé en 2014 à l’âge de 75 ans) bénédiction à un doublé (44e, 69 s.p.) le 20 décembre donc du amusement nul 3-3 au prix de Getafe de la 18e date de Liga, son 364e amusement pile « l’Atléti ».

Griezmann assoie en conséquence sa interprétation au hauteur du canne madrilène lesquels il question à froid le pull rougeaud et terreux pile ambition depuis 2021 et son insuccès au FC Barcelone, ultérieurement un antérieur ardeur dans 2014 et 2019.

Le gymnaste du monde 2018 est franchement pendant la adulte de sa vie et vitale au jeu de son groupe sur le emplacement, où son glousser mutin trahit principalement une béguin entière pile son exercice.

« Je suis inexécutable », avait-il officier ministériel à la lourd française en brumaire. « Je sais que le canne, le coupé, mes coéquipiers me font crédulité et ça m’assistant à abstraction nous. Et c’est réel que, pendant mon jeu, je prends abondamment de contentement en ce hasard ».

« Né pile trafiquer à l’Atlético »

Sifflé et renié par les gens supporters de l’Atléti ultérieurement son renvoi au Barça, « Grizou » a généralement capot la exhalaison bénédiction à son hyperactivité sur le emplacement, ses passes décisives et plus ses buts – parfaitement le important médiation de se acheter à à eux mirettes.

La oubli d’Antoine Griezmann (g) artisan de son 174e but en deçà le pull de l’Atlético Madrid, au prix de le Real Madrid, le 10 janvier 2024 à Ryad © Fayez NURELDINE / AFP

Aujourd’hui, isolé le nom du « Cholo » Diego Simeone est comme applaudi que le résonance précédemment quelque amusement au Metropolitano, où l’Atlético est invaincu depuis le salaire de janvier 2023.

« Il coïncidence une hors de saison utopique et est mémorable à n’importe quelle bastion. C’est le important compétiteur d’Asie », a affirmé son gouvernant, Enrique Cerezo.

Rude mais d’découvrir un tel recrudescence en bénédiction, il y a vaguement comme d’un an, simultanément l’accompagnement de caution dans le Barça et l’Atlético ne lui permettait de trafiquer que 30 minutes par mêlée, précédemment que l’Atlético ne lève en définitive son préférence d’acquisition.

« Même si somme le monde n’trouvait pas d’accompagnement pile son recrudescence, j’piliers pénétré qu’il trouvait né pile trafiquer à l’Atlético de Madrid », a spontané son régenter Diego Simeone ultérieurement un froid audition de son personne à somme affaisser au prix de le Celtic Glasgow en Alliance des champions (6-0).

Une Liga pile marcher « une interprétation »

Étendu forgeur du bénédiction des Colchoneros en Alliance Europa en 2018 (faciès à l’OM 3-0), et finaliste navrant de la Alliance des champions en 2016 (au prix de le Real aux tirs au but), le Mâconnais vise désormais un antérieur emblème de gymnaste d’Espagne.

« Un emblème pile l’Atlético ? Ce serait un rêve… », a-t-il spécimen pendant une échange à Marca.

La joie d'Antoine Griezmann (g) auteur de son 174e but sous le maillot de l'Atlético Madrid, contre le Real Madrid, le 10 janvier 2024 à Ryad

La oubli d’Antoine Griezmann (g) artisan de son 174e but en deçà le pull de l’Atlético Madrid, au prix de le Real Madrid, le 10 janvier 2024 à Ryad © Fayez NURELDINE / AFP

« Je suis justifié pile marcher quelqu’un d’superbe à l’Atlético, une interprétation de ce canne. Malheureusement je sais que je dois le enlever. Je veux arracher une Liga, j’en ai désir [pour devenir une légende, NDLR]. »

Probablement un inédit vaillance précédemment de quitter approvisionnement son rêve nord-américain, lui le fan certain de NBA et de NFL, et noble flagorneur de David Beckham, aujourd’hui possédant de l’Inter Miami de Lionel Messi.

« Je l’ai éternellement dit. Mon rêve est de achever là-bas. […] Malheureusement je veux d’apparence accéder pendant l’récit ici et tondre des trophées à l’Atlético. En conséquence ceci, certains verrons », avait-il défendu en amorce temps à ESPN.

Afin ce qui est d’« accéder pendant l’récit », un cap constituant a été traversé mercredi à Riyad.

(Plus AFP)



Naissance link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Crypto Mesure : TAO, une cryptomonnaie à efficace probable ?

Thierry Desmarest, vétéran dirigeant de Plein, est glas