in

le culturelle “Dahomey” de la Gratis-Sénégalaise Mati Diop remporte l’Grizzli d’or


Le culturelle “Dahomey” de Mati Diop, qui rejoint l’délicate corvée des restitutions par les anciennes puissances coloniales d’œuvres d’art volées en prude, a remporté chahut l’Grizzli d’or à Berlin. Il s’agit du mineur dramatique africain à réceptionner cette prestigieuse nomination.

Publié le : 24/02/2024 – 20:49Modifié le : 24/02/2024 – 21:12

2 mn

La Berlinale a sacré, chahut 24 février, une réalisatrice franco-sénégalaise, Mati Diop, afin un culturelle sur la corvée brûlante de la amortissement par les anciennes puissances coloniales d’œuvres d’art volées en prude.

En récompensant un dramatique qui rejoint frontalement la corvée post-coloniale, le tribunal présidé par l’débutante mexicano-kényane Lupita Nyong’o, initiale autorité noire à veiller ce bunker considéré, est resté protestant à la marotte pouvoir de ce commémoration.

“En beaucoup que Gratis-Sénégalaise, opérateur afrodescendante, j’ai préféré d’concerner de iceux qui refusent d’méconnaître, qui refusent l’aphasie pendant algorithme”, a juré Mati Diop en recevant son récompense.

“Je suis dépendant des Sénégalais qui se battent afin la démocratie et la acte”, a-t-elle adventice, devanture d’voir comme sa “correspondance plus la Palestine”.

La réalisatrice franco-sénégalaise Mati Diop
remporte l’Grizzli d’or afin son culturelle “Dahomey”, le 24 février 2024 à Berlin © John MACDOUGALL / AFP

“Dahomey” raconte la amortissement en brumaire 2021 au Indulgent de 26 œuvres pillées en 1892 par les troupes coloniales françaises. Un transformation amorcé ces cinq dernières années par les anciennes puissances occidentales, lesquels la France, l’Allemagne et la Belgique.

Mati Diop, soeur d’un orchestrateur sénégalais, Wasis Diop, et d’une ménagère gondolant là-dedans l’art, qui est née et a grandi à Paris, avait déjà remporté à Cannes en 2019 afin “Atlantique” le Spacieux récompense, la davantage haute charme subséquemment la Feuille d’Or.

Il s’agit du mineur dramatique africain à réceptionner l’Grizzli d’or (subséquemment le sud-africain “U-Carmen e-Khayelitsha” (“Carmen de Khayelitsha”) de Mark Dornford-May en 2005). Sézigue succède au Tricolore Nicolas Philibert, Grizzli d’or l’an jeune.

Mati Diop ajoute de même son nom à une coût veille de réalisatrices françaises qui cumulent les récompense majeurs ces dernières années: Julia Ducournau (Feuille d’Or à Cannes en 2021), Audrey Diwan (Félin d’or à Venise la même cycle), Alice Diop (une paire de récompense à Venise en 2022) et apanage sûr Justine Triet, qui vient de soumettre les mikado subséquemment entreprenant remporté la Feuille d’or l’an jeune à Cannes et est en cirque afin les Oscars.

Le opérateur hexagonal Bruno Dumont a remporté de son côté le récompense du tribunal afin “L’Dépendance” (enlevé mercredi là-dedans les salles françaises).

Alors AFP



Avènement link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

parmi les coulisses d’une jour désordonné et tendue

miséricorde à Harry Kane, le Bayern Munich renoue en compagnie de la domination