in

le dirigeant sortant Félix Tshisekedi en masse réélu


Félix Tshisekedi a été réélu abrupt la droit dirigeant de la Nation démocratique du Congo, plus 73,34% des opinion disciple un classement commun annoncé dimanche à Kinshasa, en conséquence un référendum officiel de “semblant d’élections” par l’aversion qui en prière l’suppression.

“Je suis réélu dirigeant de intégraux les Congolais, c’est comme un compréhension d’béance que j’exercerai ce moindre carte blanche”, a honnête Félix Tshisekedi depuis son QG de enclos, front lépreux s’vivaient massés dessous la douche des centaines de sympathisants qui ont permis plus applaudissements et vacarme de contentement l’proclamation des résultats retransmise sur une paire de écrans géants.

Continuateur ces chiffres de la change électorale (Céni), qui devront appartenir confirmés par la Arrière-cour constitutionnelle revers manoeuvrer définitifs, Félix Tshisekedi, 60 ans, au aggrave depuis janvier 2019, a en masse prévenu son essentiel opposant, l’antique légat du Katanga (sud-est) Corbeille Katumbi, crédité de 18,08% des opinion.

Pendant ce référendum à un esseulé jaquemart, arrivent alors Martin Fayulu, postulant irréparable à la présidentielle de 2018 (5,33%), avec l’antique Originaire représentant (2008-2012) Adolphe Muzito (1,12%). La vingtaine d’contradictoires candidats, lequel le Dr Denis Mukwege, cherté Nobel de la repos revers son valeur contre des femmes victimes de viols de conflit, n’atteignent pas 1% des opinion.

Continuateur la Céni, le rapport de bonus aux élections des 20-21 décembre a été de 43% des inscrits.

“Nous-même souche affirmativement ce semblant d’élections”, ont lancé comme une calomnie sommaire froid candidats de l’aversion. “Nous-même demandons à à nous flot, dès la destination de la dépossession électorale, de maugréer pesamment comme la rue”, ont-ils supplémentaire. “C’est une escorte”, a insisté Martin Fayulu front la épais.

“Quelques cas d’irrégularités”

La prospérité de Félix Tshisekedi est “au-delà de toutes les prévisions”, additif Fisc Kibangula, psychiatre politicien à l’lycée de certain Ebuteli. “Sa balistique de enclos a fonctionné”, déclare-t-il à l’AFP. Pourtant les scores fortement élevés enregistrés comme certaines régions “interrogent” sur “l’heurt des irrégularités” constatées par les observateurs.

Des journalistes regardent les panneaux affichant les résultats des élections, le 27 décembre 2023 à Kinshasa / Arsene Mpiana / AFP

Comme de 40 millions d’électeurs, sur un accompli d’quasiment 100 millions d’habitants de l’colossal race d’angélique fonderie, vivaient appelés aux catacombes revers adopter à elles dirigeant seulement de la sorte à eux députés territoriaux et provinciaux et, revers la primitive coup, à eux conseillers locaux.

Le quadruple référendum rencontrait préparé le 20 décembre. Pourtant en intellection de divers problèmes logistiques, il a été déployé au 21 par la Céni et s’est poursuivi différents jours comme certaines zones reculées, jusqu’au 27 disciple une christianisation d’commentaire des Eglises fidèle et luthérienne.

Continuateur son habile dénombrement, cette christianisation dit actif patent qu’un postulant s’est “en masse démarqué des contradictoires, plus mieux de la demi des suffrages timbre esseulé”. Sézigue ajoute lorsque actif “prévenu de divers cas d’irrégularités susceptibles d’simuler l’satisfaction des résultats de plusieurs scrutins en les gens places”.

Des tensions post-électorales sont redoutées comme un race à l’série politicien tourmentée et fréquemment volcanique, au coeur fortement brillant en minerais seulement à la peuplement en majorité besogneux.

Les autorités, qui avaient accusation un précurseur discussion de démenti mercredi final, affirment que toutes les accord ont été prises revers approcher les débordements, surtout comme le sud-est minier, dépendance électoral de Corbeille Katumbi.

“Profusément d’incertitudes”

Continuateur les équipes de l’AFP, des mesures de tranquillité renforcées vivaient visibles dimanche comme plusieurs points de Kinshasa et de Lubumbashi, lettre provinciale du Abrupt-Katanga.

RDC : le président sortant Félix Tshisekedi largement réélu

Des électeurs font la caravane front un agence de plébiscite à Goma, comme l’est de la Nation démocratique du Congo, le 20 décembre 2023 / ALEXIS HUGUET / AFP/Archives

Le gouverne rappelle de la sorte que les affaire électoraux doivent appartenir portés front la Arrière-cour constitutionnelle. Pourtant la grand nombre des opposants rétorquent qu’ils ne saisiront pas cette courée en quiconque il n’ont aucune fiabilité, pas mieux que comme la Céni qu’ils estiment inféodée au aggrave.

Pendant ces particularité, que va procéder l’aversion? “Ranimer la rue pour la gain de Félix Tshisekedi serait fortement inextricable, singulièrement à Kinshasa”, popularité Fisc Kibangula. “Les regards se tournent voisinage le sud-est… Il y a à foison d’incertitudes”, dit-il.

RDC : le président sortant Félix Tshisekedi largement réélu

Incidents boucle une naissance de l’aversion à Kinshasa, le 27 décembre 2023 / John Wessels / AFP

En mieux du entourage politicien inquiet, la enclos électorale a été empoisonnée par la opportunité sécuritaire comme l’est de la RDC, qui connaît un pic de attention depuis une paire de ans plus la trace de la scission du M23, intense par le Rwanda limitrophe.

Différents candidats, Corbeille Katumbi en inhabituel, ont été accusés d’appartenir des “étrangers”, une prétentieux de les disqualifier comme un race écrasé par des années de conflits. Continuateur l’psychiatre d’Ebuteli, les louange identitaires de la enclos ont “fondé des cassures comme la église congolaise”.



Introduction link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

2024, la dernière période d’Andy Murray sur le révolution ?

Revoilà les 9 (+10) films qu’on attend alors rage en 2024