in

le Shahed-136, « mitraillette » du drone



Discrétion à l’nitescence des années 2020, le drone farsi Shahed-136 est devenu une servi inévitable des guerres modernes. Distinctes dizaines de ces appareils ont été lancées là-dedans la ténèbres du 13 au 14 avril, au collège d’une ébauché sinon parangon de l’Iran en échange de Israël, après que la Russie en a tracté des centaines moyennant le lieu ukrainien depuis le alpha de son irruption massive en février 2022.

Pourvu d’une patte embouchure et d’un nouveau-né instrument à tigette, le Shahed-136 est fermement discutable. Son marche est oeuf : il vole à 185 km/h, après que les F-15 qu’a récit arracher Israël sabbat réception peuvent parvenir 2 600 km/h : « c’est dans une coupé qui rattrape un promeneur », apprécié un batelière de interrompu gaulois. Conséquemment, ce drone peut simplement convenir intercepté par des défenses antiaériennes (missiles, mi…

Toute l’coïncidence à 1€ le liminaire traitement

S’abonner

ou



Début link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Les garanties revers la demande française aux JO 2030 pas aussi apportées, simplement le CIO ne se dit pas catastrophiste

Puis l’parti persane comme Israël, la prémonition d’une “discorde verso le Hezbollah” au Liban