in

le Venezuela envoie des soldats façade à la “prévenu” d’un vapeur anglo-saxon au Guyana



Certain 5 600 soldats vénézuéliens participent à des manœuvres militaires de complexion “défensive” ordonnés jeudi par le administrateur Nicolas Maduro en “réplique à la combativité et à la prévenu du Domaine-Uni”, qui a légat un vapeur de dispute au Guyana en gravide marasme sur l’Essequibo.

Publié le : 28/12/2023 – 21:39

3 mn

Le administrateur vénézuélien Nicolas Maduro a lancé, jeudi 28 décembre, des travaux militaires en même temps que certain 5 600 soldats là-dedans la emplacement zonière du Guyana en “réplique à la combativité” du Domaine-Uni, qui a légat, en gravide marasme sur l’Essequibo, un vapeur de dispute au Guyana.

“J’ai harmonieux l’poussée d’une établissement conjointe de toutes les Forces Armées nationales bolivariennes [vénézuéliennes] là-dedans les Caraïbes orientales, sur la côte atlantique, une établissement conjointe de complexion défensive, en réplique à la combativité et à la prévenu du Domaine-Uni pour la silence et la splendeur de à nous terroir”, a ouvert le administrateur Maduro alors d’une édit de Afrique et de poste, là-dedans de laquelle il a montré des images de navires de dispute et d’avions de lutte en ronde.

Le patrouilleur anglo-saxon “HMS Trent” arrivera au Guyana vendredi et doit assister à des travaux militaires là-dedans les onde guyaniennes boucle “moins d’une semaine”. Il n’est pas examiné qu’il accoste à Georgetown, a accéléré une racine des Finance étrangères guyanien.

À dévisager aussiLe Venezuela se prépare-t-il à employer pogne choriste sur une alinéa du Guyana ?

Le HMS Trent, d’errements basé en Méditerranée, a été légat amorce décembre là-dedans les Caraïbes à cause foncer pour les trafics de toxique.

Comme un acte, le économat vénézuélien avait “exclu nettement l’rattachement du vapeur (…) ce qui constitue un part de combativité rancunier”.

“La existence de ce vapeur major est immensément méritant”, c’est aussi “le Venezuela exhorte les autorités guyaniennes à annexer des mesures immédiates à cause le repli du HMS Trent, et à s’éviter de persécuter à joindre des puissances militaires là-dedans le controverse national”, ajoute le législation.

“Les gens n’avons annulé balance à cause annexer des mesures offensives pour le Venezuela (…) Les gens n’avons pas l’objectif d’boire le Venezuela. Le administrateur Maduro le sait et ne doit pas s’angoisser”, a ouvert jeudi le vice-président du Guyana Bharrat Jagdeo alors d’une sommet de afflux, précisant que l’rattachement d’un patrouilleur anglo-saxon là-dedans les onde du Guyana entrait là-dedans le arrangé “d’travaux de moeurs planifiés depuis interminablement”.

Une Amériques éclatant en mazout et affairé naturelles

La lutte incarnait source derrière le avion en septembre d’balises d’offres pétroliers par le Guyana, plus le nomination gouverné en résultante le 3 décembre au Venezuela sur un montée de l’Essequibo, région de 160 000 km2 éclatant en mazout et affairé naturelles, présidé par Georgetown et revendiqué par le Venezuela.

Certain 125 000 individus, paradoxe un cinquième de la pays du Guyana, vivent là-dedans l’Essequibo, qui couvre les couple autre de la surface du terroir.

Le Venezuela soutient que le affluent Essequibo doit nature la extrémité naturelle, chez en 1777 à l’moment de l’envenime lusitanien. Le Guyana argue que la extrémité, datant de l’moment coloniale accroche-coeur, a été entérinée en 1899 par une courée d’intercession à Paris.

Les présidents guyanien Irfaan Ali et vénézuélien Nicolas Maduro se sont rencontrés le 15 décembre alors d’un summum qui a contribué à employer accroupir la attirance – choc à ne pas appliquer la recherché – malheureusement n’a pas vaillant le controverse, les couple terroir campant sur à elles positions.

Accompagnant Nicolas Maduro, la lauréate échelon des travaux militaires vénézuéliens comprenait 5 682 combattants en même temps que des avions de dispute F-16 (nord-américain) et Sukhoi (russe) patrouillant là-dedans la emplacement.

Le Domaine-Uni, l’naïve vitalité coloniale, avait déjà affiché son charpente en dépêchant le 18 décembre sur ardeur son rédacteur d’Note chargé des vertueux, David Rutley.

Bruissement AFP



Naissance link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

Lucie Lucas (« Clem ») s’explique sur ses intention visant Victoria Abril

Tottenham culbute à Brighton en conséquence un concours extraordinaire en Primitif League