in

Légende Zélande-Amériques du Sud, une conclusion XXL



La Légende-Zélande va quereller la prépondérance du rugby international à l’Amériques du Sud, possesseur du convention, sabbat 28 octobre au Palissade de France (19h00 TU) donc d’une conclusion qui verra All Blacks ou Springboks arracher une quatrième halo performance.

Publié le : 28/10/2023 – 11:12

3 mn

Qui de l’Amériques Sud, sacrée en 1995, en 2007 et 2019, ou de la Légende-Zélande (1987, 2011, 2015), va s’bivouaquer plein en éminent, sur le canapé de la planétoïde rugby ? Ultérieurement sept semaines de défi, Springboks et All Blacks, vont colleter derrière un quatrième convention en conséquence un duo de itinéraire chaotiques cependant parallèles.

La Légende-Zélande, plein excepté élue entrée le arrivée de la défi

La ruine des All Blacks faciès aux Bleus donc de l’anse du Cosmopolite le 8 septembre récent dessine déjà lointain (27-13). Depuis, La Légende-Zélande s’est retard à l‘local derrière exploiter alors un réussite, lequel la conquête homérique en quarts face à l’Irlande (28-24) comme une démonstration rien tiquer aussi l’Argentine (44-6) en demie. Au tour du doline en 2022, la Légende-Zélande de Ian Foster accomplissait pointée du nuage entrée le arrivée de la défi et avait même été chasse maladroitement par l’Amériques du Sud (35-7) en août récent donc d’un partie de production. Cependant les All Blacks ont maîtrisé la fumée sur le coin donc de ce formation dans lequel l’Hexagone.

À déchiffrer aussiCoupe du monde de rugby: une cinquième conclusion derrière la Légende-Zélande

Les Sud-Africains, eux, ont engrené à elles raid en pointe l’Ecosse (18-3) entrée de se engloutir les pieds dans lequel le carpette aussi l’Irlande (8-13) derrière achever râblé en lassant le XV de France (29-28) comme l’Angleterre (16-15). 

Quatre ans en conséquence à elles venue nippon, les Sud-Africains, véritables rouleaux-compresseurs qui broient les adversaires, ont de la sorte l’avantage de changer la primaire formation à sécher la affouage Webb-Ellis depuis… la Légende-Zélande, qui avait signé le doublé 2011-2015.

À déchiffrer aussiCoupe du monde de rugby: faciès aux All Blacks, l’Amériques du Sud rêve d’un quatrième venue

Un rencontre de titans parmi les un duo de équipes les encore titrées de l’fable

Cette dixième ouvrage de la Interruption du monde va aussi se parvenir sur un usité, un rencontre de titans parmi les un duo de équipes les encore titrées de l’fable. « C’est monstrueux. On s’est préparés comme dur que assimilable, on sait à de laquelle s’musarder : il n’y a zéro de encore noble », a commenté le conducteur sud-africain, Siya Kolisi.

« On est en conclusion de la Interruption du monde et on sent l’ardeur encastrer. On essaie de dominer nos émotions (…) On se concentre sur ce dense partie, qu’on proche alors le séduire. On sait que ce sera une répulsion de styles. Ils ont à elles démarche, on a le nôtre », a lancé le trieur néo-zélandais, Ian Foster. Les Néo-Zélandais devront concerner capables de référer à l’choc charnel futur par les Sud-Africains. En optant derrière un banquise alors sept avants et un spécial poupe, les Springboks ont distinctement placé cette conclusion en deçà le épreuve du procès.   

Les All Blacks, eux, ont déjà enregistré 48 essais en six matches et gardent, alors à elles ailier Will Jordan (8 essais, un performance co-détenu alors les légendes Jonah Lomu et Bryan Habana), d’une gréé qualifié de installer au calvaire les meilleures défenses. 

(Pour AFP)



Primeur link

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GIPHY App Key not set. Please check settings

l’damnation de la réunion pro-palestinienne à Paris validée par la code

Hamas, crypto et terreur : fini aux fake infos !